Apple veut remplacer la carte de crédit

Mardi 9 septembre, lors de son show de rentrée, Apple a clairement indiqué qu’il souhaitait concurrencer le système habituel de carte de crédit avec son système Apple Pay. Le point sur cette future révolution…

Apple veut remplacer la carte de crédit
La carte de crédit a-t-elle ses jours comptés?

L’Apple Pay permettra aux propriétaires de l’IPhone 6, mais aussi de l’IWatch de payer leurs achats en posant simplement un doigt sur une touche d’identification biométrique baptisée Touch ID. Instantanément, ce gadget venu tout droit des films de science-fiction des années 90, transmet l’information au terminal de paiement du commerçant grâce à la technologie NFC (Near Field Communication), incluse pour la première fois dans l’IPhone.

Vers la fin de la carte de crédit ?
Au Japon, Sony a réussi à imposer le paiement mobile sans contact avec la technologie indiquée ci-dessus (NFC). Son voisin Coréen Samsung en a fait de même dans son pays. Cependant, dans le reste du monde, cela s’avère bien plus compliqué et Apple se lance à l’assaut de ce marché en commençant tout d’abord par les États-Unis.

En France, il faut savoir que 200.000 points de vente sont équipés de terminaux sans contact et que deux banques proposent actuellement des applications pour payer avec un smartphone. Il s’agit de la BNP Paribas et du Crédit Mutuel. La concurrence comme La Poste ou la Société Générale testent actuellement cette solution dans deux villes française.

Malgré ces initiatives, le fait est qu’Apple lance un signe au monde entier et il est fort à parier que Tim Cook réussisse son pari où, pourtant, Google s’était brûlé les doigts il y a peu de temps de cela…

L’avantage d’Apple…
Apple a pris son temps mais, au final, elle réussit à présenter une solution complète et qu’elle gère de bout en bout grâce, notamment, à des partenariats avec les cadors de la carte de crédit (Visa, MasterCard et American Express) mais aussi avec des banques qui représentent 83% des volumes de transactions aux États-Unis.

Dans la pratique, les clients devront prendre leur carte de crédit en photo ou entrer manuellement les différentes informations (numéro, date d'expiration, code de sécurité). Dès lors, la carte rejoindra Passbook, l'application où sont stockés billets de train, d'avion et coupons de réduction. Grâce à ce que l'on appelle l'émulation de carte, les fonctionnalités des cartes seront alors intégrées à l'iPhone. Une fois en magasin, le paiement ne devra pas prendre plus d'une seconde, puisqu'il n'y aura plus à sortir sa carte et à entrer de code.

Vers un succès ?
Une quinzaine de chaînes de magasins aux États-Unis, dont Macy's, Subway, Staples et McDonald's, ont garanti à Apple d'encaisser les paiements utilisateurs d'iPhone 6 à partir d’octobre. Cela représente 220.000 points de vente, soit un bon test pour ce géant de l’informatique qui a des arguments sérieux à faire valoir…