Les Le Pen : La justice s’intéresse à leur patrimoine

Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen ont-ils menti lors de leur dernière déclaration du patrimoine ? Telle est la question que se pose la Haute Autorité pour la transparence qui s'intéresse de près aux biens du père et de la fille.

Les Le Pen : La justice s’intéresse à leur patrimoine
La Haute Autorité pour la transparence s’intéresse de près au patrimoine de Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen.

Les Le Pen sont en colère. Et pour cause : la justice s’intéresse de très près à leur patrimoine. "Il existe notamment un doute sérieux quant à l’exhaustivité, l’exactitude et la sincérité de leurs déclarations, du fait de la sous-évaluation manifeste de certains actifs immobiliers détenus en commun par M. Jean-Marie Le Pen et Mme Marine Le Pen et, par ailleurs, de l’omission de biens mobiliers par M. Jean-Marie Le Pen", a déclaré la Haute Autorité pour la transparence via communiqué.

Concrètement, Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen sont soupçonnés d’avoir sous-estimé leurs actifs respectifs lors de leur déclaration du patrimoine 2014.
 

Marine Le Pen dépose un recours


Père et fille n’ont pas tardé à répondre à cette enquête. "Ca participe à l'offensive de harcèlement républicain. C'est à dire le harcèlement des adversaires du gouvernement et de l'establishment", a déclaré Jean-Marie Le Pen au micro de BFM TV.

Quant à Marine Le Pen, elle a d’ores et déjà fait savoir via communiqué qu’elle déposait un recours devant le Conseil d’Etat pour "excès de pouvoir contre l’évaluation de son patrimoine effectuée par la HATVP2". "On ne peut, une nouvelle fois, y voir qu’une volonté de nuire désormais systématique et outrancière", a-t-elle ajouté. Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen risque une amende de 45 000 euros et une peine de 3 ans de prison et 10 ans d’inéligibilité.

 
  A lire aussi :

Continuer à lire