Les commandements du crédit personnel sans justificatif

De plus en plus de Français ont recours au crédit personnel sans justificatif. Découvrez les 4 commandements inconturnables pour souscrire ce prêt.

Les commandements du crédit personnel sans justificatif
Découvrez les commandements inévitables du crédit personnel sans justificatif

Le crédit personnel sans justificatif est l'un des produits les plus sollicités en matière de crédit. Hintigo vous propose de découvrir les 4 commandements du prêt personnel avant de vous lancer.

 

1- Vous avez dit prêt personnel Sans Justificatif ?

Sans justificatif oui, mais pas sans garantie. Attention au piège, ne pensez pas que l'on vous accordera un prêt personnel sans vous demander une fiche de paie. Le crédit personnel sans justificatif c'est en fait un crédit d'utilisation libre. Vous n'aurez pas de compte à rendre sur votre besoin de trésorerie, mais vous devrez bien sûr toujours apporter des preuves de votre capacité de remboursement !

 

2- Un prêt non affecté

Le crédit personnel sans justificatif est un prêt non affecté d'où sa liberté d'utilisation. Vous n'avez pas à expliquer pourquoi vous avez besoin du prêt ni comment vous allez dépenser l'argent, vous n'avez donc pas à présenter de justificatif de votre intention d'achat comme c'est le cas du prêt affecté. Le montant est directement viré sur votre compte bancaire, et vous le dépensez à votre guise !


3- Attention aux imprévus

Tout ne peut pas être parfait... Si vous contractez un prêt personnel sans justificatif, vous utilisez l'argent comme vous l'entendez mais si votre prêt se destine à l'achat d'un bien matériel, comme par exemple une voiture, méfiez-vous. Si votre achat s'avère défectueux ou si pour une raison ou une autre, il n'est pas livré, vous devrez continuer à payer votre crédit normalement. Pour ce type d'achat, un crédit affecté peut s'avérer plus adapté, car en cas de pépin, il s'annule automatiquement.

 

4- Les taux et les montants

En règle générale, le prêt personnel ne dépasse pas les 7 ans et son montant maximum s'élève à 21 500 euros sans que cela ne soit une obligation légale. Au-delà de ce montant, le prêt personnel perd de ces cactéristiques. Le remboursement anticipé sans frais par exemple n'est plus garanti et si vous comptez solder votre crédit avant échéance, des pénalités pourraient vous être exigées. Avant de vous décider comparer également les taux des différents prêt personnels qui peuvent varier selon les organismes prêteurs.

Continuer à lire