5 qualités et 5 défauts en entretien : lesquels choisir ?

5 qualités 5 défauts en entretien : est l'une des questions les plus difficiles à répondre en entretien d'embauche. Lesquels faut-il donner pour ne pas faire fuir le recruteur ? Comment présenter ses défauts comme des qualités ? Quelles sont les qualités à mettre en avant lors d'un entretien d'embauche ?

5 qualités et 5 défauts en entretien : lesquels choisir ?
5 qualités 5 défauts en entretien : des idées de réponse

Les recruteurs adorent poser certaines questions durant les entretiens, et parmi elles on va souvent vous demander de donner 5 qualités et 5 défauts en entretien. Comment trouver les “bons” défauts, à savoir ceux qui ne feront pas que l’aventure s’arrête là pour vous; Il en est de même pour les qualités. Lesquelles faut-il évoquer pour ne pas paraître vantard ou imbu de soi ?

Personne n’est pas parfait, c’est vrai ! Mais vos défauts peuvent devenir des points positifs au travail, et vos qualités ne peuvent que vous aider à vous démarquer, si ceux que vous expliquez sont pertinents et peuvent apporter quelques chose à l’entreprise.

5 qualité et 5 défauts en entretien : les qualités

Pour décrocher un poste et pouvoir le garder, il faut bien sûr posséder des compétences techniques, spécifiques au poste, mais aussi des soft skills, donc tout un savoir-être. Selon une étude réalisée par le site d’offres d’emploi Adzuna, sur environ 500 000 annonces publiées en France, en février 2016, certaines qualités sont souvent citées par les recruteurs :

Qualité n° 1 : les qualités relationnelles

Empathie, écoute active et capacité à gérer les conflits font partie des qualités relationnelles. L’empathie vous permet de vous mettre à la place des autres, donc de mieux les comprendre ; écouter vous aide à mieux négocier par la suite, mais aussi prendre des décisions en sachant faire la part des choses, en sachant trouver des solutions adéquates.

Les qualités relationnelles sont très primées au sein de l’entreprise. Vous allez devoir créer des liens avec les autres, on attend donc de l’aisance relationnelle de votre part, de l’ouverture vers les autres.

Avoir un bon relationnel est important comme cela signifie que vous savez créer des liens avec les autres, et que vous êtes à l’aise lors des rassemblements.

Cette qualité est nécessaire pour pouvoir travailler en équipe ou encore en mode projet. Mettez donc cela en avant si ça fait partie de votre personnalité. Autrement, rien ne sert de mentir. Vous pouvez mettre d’autres qualités en avant.

Qualité n° 2 : l’autonomie

Être autonome signifie être responsable : prise de décision, d’initiatives, savoir régler les challenges. Plus vous faites vos preuves et plus on vous fait confiance. Être autonome c’est aussi savoir gérer son temps, fixer des priorités. Faites des listes pour cela. Sachez reconnaître ce qui est important et doit passer avant le reste. Prioriser est essentiel en entreprise.

L’autonomie est l’un des soft-skills les plus recherchés. Il s’agit notamment de la capacité à gérer des projets et des tâches seul. Bien sûr, poser des questions est essentiel, mais les entreprises recherchent des candidats capables de régler rapidement des problèmes.

Cette qualité est aussi liée à la prise d’initiatives, une qualité très recherchée par les petites structures et les startup selon l’Étudiant.

Qualité n° 3 : l’organisation

Le sens de l’organisation est très demandé, notamment dans les postes où il vous faut gérer plusieurs tâches ou projets en même temps. Si c’est une nouvelle qualité que vous avez développée, n’hésitez pas à expliquer comment vous vous organisez en donnant des exemples concrets. Le recruteur appréciera cela.

Qualité n°4 : l’adaptabilité

La flexibilité ou l’adaptabilité face à des situations changeantes est une qualité très appréciée par les recruteurs en entretien d’embauche. « Dans les entreprises, les changements de stratégie et d’organisation sont permanents.

Donc la capacité d’un candidat à saisir un changement comme une opportunité intéressante sur le plan intellectuel est un atout majeur », explique un expert en recrutement dans l’Express.

Il faut donner des exemples concrets pendant l’entretien. Pensez à vos expériences passées, aux moments significatifs durant votre carrière. Dire que vous vous adaptez facilement ne suffit pas. Il faut aussi convaincre le recruteur en donnant des exemples.

Qualité n° 5 : la flexibilité

La flexibilité est une qualité souvent demandée par les recruteurs. Entre les changements de stratégie, de process, d’organisation, d’équipes, d’objectifs, il faut pouvoir s’adapter et faire preuve de flexibilité pour réussir en entreprise. Les recruteurs attendent donc beaucoup de flexibilité de votre part.

Si vous êtes habitué aux environnements changeants, évoquez cela lors de votre entretien, en donnant des exemples concrets. Il s’agit en effet d’une qualité appréciée.

Si vous travaillez dans un groupe international, cette qualité sera attendue. En effet, les choses bougent très vite en entreprise, et notamment au sein des grands groupes : changements au niveau des process, des règles, de la direction, arrivée de nouveaux outils. On attend de votre part beaucoup de flexibilité.

5 qualité et 5 défauts en entretien : les défauts

Il vous fait choisir des défauts qui peuvent être transformés en qualités et qui peuvent être utiles au travail.

Défaut n°1 : la curiosité

La curiosité est un vilain défaut mais elle peut aussi être une excellente qualité comme elle vous pousse à aller à la quête de l’information. Par contre, il faut faire attention !

En effet, dans certaines entreprises telles que Google, en matière de business, la curiosité n’est pas une raison valable. Cela signifie que si un dossier ou des informations ne vous concernent pas, vous n’êtes pas censé les consulter.

Et il peut s’agir ici d’un motif de renvoi. Curiosité et envie d’apprendre : oui ! Posez des questions aux collègues et aux managers. Mais la confidentialité est importante, donc respectez-la et informez-vous quant aux règles internes !

Défaut n°2 : l’obstination

L’obstination est un de ces 5 qualités et 5 défauts en entretien qui peut facilement être transformé en qualité.

En effet, vous pourriez paraître entêté, mais aussi décidé ou obstiné. Insistez sur le fait que vous ne baissez pas facilement les bras lorsque vous rencontrez des difficultés ou des challenges.

Expliquez que vous aimez aller au bout des choses (projets, missions). Ce défaut va très bien avec une autre qualité : être perfectionniste.

Défaut n°3 : la susceptibilité

Être susceptible est rarement apprécié mais vous pouvez jouer dessus en disant que vous l’étiez auparavant, néanmoins vous avez appris que les critiques peuvent être constructives, comme elles vous permettent de vous améliorer.

Le JDN indique : “Les personnes susceptibles se donnent en général à fond pour produire un travail de qualité. Dans une équipe, elles fournissent un engagement important profitable à tous.” Voilà qui est intéressant.

Défaut n°4 : la timidité

La timidité n’est pas toujours une qualité au travail comme on s’attend à ce que les employés aillent les uns vers les autres.

Néanmoins, selon le métier que vous occupez, la timidité n’est pas toujours un défaut, notamment si vous êtes programmeur, rédacteur ou un autre métier demandant moins de contact avec les autres.

Néanmoins, si vous êtes efficace lorsque vous travaillez seul, et avez besoin de mieux connaître les autres avant de complètement vous ouvrir à eux, cela ne sera pas perçu comme un élément négatif.

Défaut n°5 : être bavard

Parmi les 5 qualités et 5 défauts à citer en entretien, celui-ci peut faire sourire, néanmoins il est très apprécié si vous savez différencier les moments où il faut parler et ceux où il faut travailler.

Si vous évoquez ce défaut, soyez honnêtes et montrez-le lors de l’entretien. Autrement, vous perdrez en crédibilité.

Réussir son entretien en s’adaptant au recruteur

La question sur les qualités et défauts est souvent posée en entretien d’embauche. Elle permet aux recruteurs d’écarter les candidats non adéquats ou encore ceux qui sont incapables de prendre du recul sur eux-même ou de faire une auto-analyse. Elle montre également qui a eu le temps de préparer son entretien et qui ne l’a pas fait.

Soyez authentique et honnête

Pour bien répondre à cette question, il faut bien choisir les qualités et les défauts qui vous correspondent. Cela signifie que par exemple, en entretien le recruteur doit pouvoir en reconnaître certains. Il faut donc rester fidèle à vous-même. Ne dites pas que vous êtes bavard si lors de l’entretien vous avez tendance à peu vous exprimer. Le recruteur le remarquera aussitôt.

L’ordre dans lequel vous répondez est important

En effet, ne commencez pas par vos défauts. Commencez par vos qualités et ayez confiance en vous lorsque vous répondez ! Il est conseillé d’évoquer ses forces en premier lieu afin de marquer l’esprit du recruteur, puis de parler de vos points faibles.

Si le recruteur vous invite à commencer par vos défauts vous pouvez poliment, et en souriant, lui demander s’il vous est possible de commencer par vos qualités. Cela vous permettra de vous démarquer des autres candidats.

Écoutez puis observez votre recruteur

Pour réussir son entretien il faut s’adapter au recruteur ! Chaque entretien est différent, tout comme chaque recruteur. Certains vous laisseront vous épancher davantage, d’autres non !

Observez la façon dont le recruteur pose des questions. Pose-t-il davantage de questions ouvertes ou fermées? Se laisse-t-il facilement porter par votre discours ? Si c’est le cas vous pouvez en profiter pour développer vos réponses : qualités, défauts mais aussi donner de nombreux exemples afin d’illustrer votre propos.

D’autres recruteurs préfèrent la brièveté, “le court qui laisse quelque chose à penser”. Avec eux, un seul exemple suffit. Allez droit au but, allez à l’essentiel.

A lire aussi :