Abattement fiscal : comment réduire le montant de son impôt ?

L'abattement fiscal permet aux contribuables de réduire leur base imposable. Contrairement à la réduction ou le crédit d'impôt, il a une répercussion indirecte sur le montant de l'impôt dû. Voici ce qu'il faut savoir sur les différents abattements dont peuvent bénéficier les contribuables, et les méthodes de calcul.

Abattement fiscal : comment réduire le montant de son impôt ?
Fonctionnement de l’abattement, focus sur les personnes âgées

L’abattement fiscal a pour objet de réduire le montant des sommes dues. Certaines personnes en bénéficient du fait de leurs faibles ressources et / ou de leur statut, de la nature des revenus, … De bonnes surprises sur le montant final de la facture, une bonne raison pour comprendre le fonctionnement et connaître les contours des mesures d’abattement fiscal. Focus sur le mécanisme de l’abattement, ses bénéficiaires, notamment les personnes âgées.

Abattement fiscal : de quoi s’agit-il ?

L’abattement fiscal permet aux contribuables de réduire leur base imposable. En pratique, un abattement fiscal est une déduction qui est faite du revenu imposable sous certaines conditions. L’impôt dû baissera ensuite automatiquement car la somme sur laquelle l’impôt était calculé sera diminuée. Plusieurs abattements successifs peuvent être appliqués pour des raisons différentes.

Attention ! L’abattement fiscal ne doit pas être confondu avec la réduction ou le crédit d’impôt. L’abattement fiscal réduit le montant imposable pour le foyer concerné (donc avant calcul de l’impôt), ce qui aura une répercussion indirecte sur le montant de l’impôt dû, alors que la réduction d’impôt s’applique après calcul de l’impôt.

Les différents abattements dont peuvent bénéficier les contribuables

La réglementation fiscale propose aux contribuables différents abattements pour réduire le montant de l’impôt.

L’abattement forfaitaire de 10 % sur les salaires pour frais professionnels

Ce premier abattement permet aux salariés de réduire leur imposition : l’objectif est de prendre en compte les dépenses engagées par les salariés pour se rendre sur leur lieu de travail. Ils pourront donc ôter 10 % du montant total des salaires imposables.

Illustration et méthode de calcul : un salarié qui déclare 40 000 € de revenus nets au titre de l’année 2017 va pouvoir bénéficier de cet abattement de 10 % et déclarera 40 000 – (10 % x 40 000) = 36 000 €.

L’abattement fiscal pour frais professionnels peut aller jusqu’à 12 157 €.

A savoir : lorsque cet abattement forfaitaire pour frais professionnels ne couvre pas les dépenses réellement engagées par le contribuable à ce titre, ce dernier peut opter pour une déduction des frais professionnels au réel.

L’abattement sur les dividendes

Un abattement systématique de 40 % est appliqué sur les revenus provenant des dividendes : ce dispositif a été créé pour que les chefs d’entreprise qui se versent des dividendes comme rémunération ne soient pas imposés deux fois.

L’abattement en cas de cession de biens immobiliers

En cas de cession d’un bien immobilier, lorsque le bien est vendu plus cher qu’il n’a été acheté, on dit que le propriétaire réalise une « plus-value ».

Lorsque le bien concerné était affecté à la résidence principale, le vendeur peut bénéficier d’une exonération d’impôt sur cette plus-value. Lorsqu’il ne s’agit pas de la résidence principale en revanche, le montant de l’abattement sur la plus-value augmentera progressivement en fonction de la durée de détention du bien. Ainsi, à partir de 22 ans de détention, aucun impôt ne sera appliqué à la plus-value du bien.

En ce qui concerne le cas particulier de l’abattement sur les successions, celui-ci dépendra du lien de parenté entre la personne qui a légué ses biens et le bénéficiaire.

Zoom sur l’abattement fiscal pour les personnes âgées ou invalides

L’administration fiscale accorde des mesures d’allègement d’impôts spécifiques aux personnes âgées ainsi qu’aux contribuables invalides.

Bénéficiaires

Les personnes invalides ainsi que celles âgées de plus de 65 ans peuvent bénéficier d’un abattement spécifique qui dépendra également du revenu du ménage. Cet abattement pourra être appliqué pour l’impôt sur les revenus à déclarer ces prochaines semaines.

Cet abattement fiscal 2018 sur revenus 2017 est ouvert :

  • aux personnes âgées de plus de 65 ans au 31 décembre de l’année d’imposition
  • aux personnes invalides (titulaires de la carte d’invalidité « mobilité inclusion), ou bénéficiaires d’une pension militaire ou d’accident du travail pour invalidité au moins égale à 40%.

Montant de l’abattement 2018

Les contribuables bénéficiaires pourront déduire de leur revenu global 2017 :

  • 2 376 € dès lors que ce dernier ne dépasse pas 14 900 €
  • 1 188 € si le montant de celui-ci est compris entre 14 900 € et 24.000 €

A savoir : ces abattements sont multipliés par deux lorsque les bénéficiaires mariés remplissent chacun les conditions de l’abattement (soit 4 752 euros pour le 1er seuil de revenus).

Lorsque le revenu de référence excède 24 000 €, il n’y a pas d’abattement.

Illustration et méthode de calcul : un contribuable de 67 ans disposant d’un revenu net annuel de 12 000 pourra déduire de son assiette imposable 2 379 euros, c’est-à-dire que son revenu net imposable s’élèvera à 9 624 €. C’est sur cette base dite « abattue » que sera calculé l’impôt dû.

Pour en savoir plus : impots.gouv.fr

A lire aussi :