Achat de voiture neuve avec reprise : avantages et inconvénients

L'achat d'une voiture neuve avec reprise a ses avantages car elle vous permet de vous octroyer un nouveau véhicule à un prix réduit, mais également certains inconvénients car le prix de vente est souvent plus faible que lors d'une vente entre particuliers. Voici tout ce qu'il faut savoir à ce sujet.

Achat de voiture neuve avec reprise : avantages et inconvénients
Ce qu'il faut savoir pour acheter une voiture neuve avec reprise

L’achat d’une voiture neuve avec reprise par un professionnel est une solution attractive pour les conducteurs qui souhaitent acheter un véhicule neuf tout en revendant le leur. Il est possible de combiner l’achat et la vente en une seule opération à de bonnes conditions, c’est l’achat d’une voiture neuve avec reprise.

Les avantages de l’achat d’une voiture neuve avec reprise

Le premier avantage est le gain de temps : il n’y a qu’un seul contrat à signer pour acheter un nouveau véhicule et pour vendre l’ancien, ce qui évite d’avoir à perdre plusieurs semaines à la recherche d’un repreneur potentiel et de régler toutes les démarches administratives en lien avec la revente.

L’achat avec reprise est une transaction qui sera passée avec un professionnel, il n’y a donc pas toutes les incertitudes que l’on rencontre pour les ventes entre particuliers (constatation de vices cachés après la vente ou mauvaise évaluation du prix du véhicule).

Quant à la reprise, elle est faite en l’état, il n’y a donc pas à faire de réparations avant de la céder à un acheteur professionnel.

Acheter un véhicule et revendre l’ancien, quel est le risque ?

Il n’y a pas que des avantages à ce système d’achat, le principal inconvénient est financier : la reprise de l’ancien véhicule se fera rarement au même prix que si on l’avait vendu à un particulier. Pour savoir si on se lance dans un achat avec reprise, il faut donc définir si le gain de temps compense cette perte financière.

Les véhicules très anciens sont rarement repris par les professionnels qui savent qu’ils peineront à les revendre, ce système d’achat avec reprise n’est donc valable que si la voiture à vendre a moins de 10 ans dans la plupart des cas.

Comment gérer l’achat ?

Le professionnel va commencer par estimer l’ancien véhicule en se basant sur la cotation de l’Argus. Le prix de vente dépendra également du nombre de kilomètres parcourus avec le véhicule.

Une fois cette estimation faite, le professionnel annonce le crédit dont on dispose pour lui acheter un véhicule neuf (ce prix se calcule à partir du prix de vente de l’ancien, auquel on ajoute une prime de reprise). Le client peut ensuite choisir un modèle chez ce même concessionnaire tout en bénéficiant d’une réduction égale au prix de vente de l’ancien véhicule majoré de la prime.

Quels sont les dispositifs d’aide à l’achat d’une voiture neuve en 2018 ?

La prime pour l’achat d’un nouveau véhicule

En 2018, une prime a été mise en place afin de réduire le nombre de véhicules polluants sur le territoire français, d’un montant de 1 000 euros, ou 2 000 euros si vous êtes non imposable. Pour en bénéficier, le véhicule dont vous souhaitez vous débarrasser doit dater d’avant 1997 s’il s’agit d’une essence et d’avant 2001 si c’est un diesel. Cette prime est valable pour l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion, à condition qu’il porte la vignette Crit’Air 0 , 1 et 2.

Si vous choisissez d’acheter une voiture d’occasion, ce dernier doit être immatriculé après le 1er janvier 2006 pour une essence, et 2011 pour un diesel.

A savoir : cette prime s’élève à 2 500 euros pour l’achat d’une voiture électrique.

La prime à la conversion

La prime à la conversion est un dispositif visant à aider les ménages à remplacer leurs voitures polluantes. Le gouvernement a annoncé l’ouverture d’un site internet dédié : primealaconversion.gouv.fr. Vous pouvez vous renseigner sur les aides apportées en fonction du constructeur, du modèle souhaité et de la motorisation.

Vous obtiendrez tous les renseignements nécessaires en consultant la foire aux questions du site Internet et faire une simulation afin de vérifier le montant de la prime accordée.

Les nouveaux montants : le Gouvernement a étendu la prime à la casse autrefois réservé aux ménages modestes et la prime de 500 à 1 000 euros concernera cette fois tous les ménages souhaitant remplacer leurs véhicules dès 2018. Vous pourrez combiner ces offres en prospectant auprès des constructeurs ce qui facilitera l’achat de votre voiture neuve avec de bonnes conditions de reprise. Pour les ménages non-imposables, cette prime passera même à 2 000 euros.

Les conditions : le Gouvernement accorde une prime à la conversion particulièrement intéressante si vous souhaitez remplacer votre vieux véhicule polluant et le montant de la prime octroyée sera évolutif selon le type de véhicule acheté pour en remplacement de l’ancien voué à la casse :

  • Véhicule neuf électrique : 2 500 euros sans condition de ressources
  • Véhicule neuf thermique ou hybride non-rechargeable émettant moins de 130 g de CO2 par kilomètre : 1 000 euros pour un foyer imposable ou 2 000 euros pour un foyer non-imposable
  • Véhicule hybride rechargeable : 1 000 euros sans condition de ressources.

A lire aussi :

Continuer à lire