Faut-il acheter sa résidence principale ?

Acheter sa résidence principale est-il toujours plus avantageux que de rester en location ? Voyons au cas par cas quels sont les arguments pour et contre.

Faut-il acheter sa résidence principale ?
Quels sont les avantages de devenir propriétaire de son logement ?

La question d’acheter sa résidence principale ou de rester locataire ne s’est pas posé pendant de nombreuses années. Il était évident jusque dans les années 90 qu’il fallait acheter son logement et qu’il était plus avantageux d’être propriétaire. Désormais, la donne a changé et ce n’est plus aussi tranché… Voyons quels sont les arguments pour et contre l’achat de sa résidence principale.

Dans quels cas a-t-on intérêt à acheter sa résidence principale ?

Des revenus et un apport suffisants

Pour acheter, il faut bien sûr être en mesure de rembourser des mensualités qui n’excèdent pas le tiers des revenus mensuels habituels. Il est possible de faire baisser ces mensualités en présentant un apport conséquent. Si l’on peut faire face à ces charges sans se mettre en difficulté, l’achat d’une maison ou appartement neuf peut être envisagé. Mais attention, il ne suffit pas d’être en mesure de rembourser son crédit pour être propriétaire… Il faut également prendre en compte les différentes taxes et charges qui deviendront les vôtres.

Une certaine stabilité professionnelle

Même si l’on ne reste pas au même poste, il faut avoir la certitude de s’installer plusieurs années au même endroit. L’autre option consiste ensuite à mettre son logement en location si l’on doit changer de lieu de résidence, mais cette solution reste coûteuse et risquée.

Une vision du couple à long terme

Si l’on achète en couple, il faut prendre toutes les dispositions qui s’imposent, notamment en choisissant le régime matrimonial le plus adapté. Certains couples achètent via une société civile immobilière, ce qui peut être une solution intéressante en cas de séparation. Même si ce n’est pas très romantique, il faut envisager au moment où l’on achète quels seraient les effets en cas de séparation. À qui reviendrait le bien ? Qui l’occuperait ?

Réduction du confort et du train de vie

Souvent, le fait d’acheter sa résidence principale implique une réduction de la surface habitable par rapport à ce que l’on aurait pu obtenir si l’on était resté en location. Il faut donc voir si vous êtes prêt à faire cette concession. Notez également que le budget mensuel risque fort d’être impacté, il faut donc s’attendre à une réduction des dépenses. Ce sont bien souvent les dépenses liées aux loisirs qui en pâtissent. Pensez également à anticiper les éventuels travaux qui seraient nécessaires car c’est là une des principales dépenses qui revient aux propriétaires et auxquelles on ne pense pas forcément tant que l’on est locataire.

Acheter sa résidence principale ou rester en location ?

Un mode de vie qui a changé

Le mode de vie actuel n’est plus celui d’il y a 20 ans, et cela a un impact sur le fait d’acheter ou non sa résidence principale. Au niveau professionnel, il est maintenant très rare de rester tout au long de sa carrière dans une même entreprise. Si l’on anticipe une grande mobilité, il est donc logique de retarder l’achat de sa résidence principale tant que l’on n’a pas trouvé un emploi suffisamment stable et / ou intéressant pour être sûr d’y rester quelques années.

Au niveau de la vie privée également, les choses changent, lorsque les couples ne s’entendent plus ils n’hésitent pas à se séparer. Cette instabilité au niveau du couple a également une répercussion sur la décision d’acheter sa résidence principale ou de rester en location : on réfléchit davantage avant de franchir le pas de l’achat d’un bien immobilier car on sait que l’on ne finira pas forcément sa vie avec son partenaire du moment.

L’augmentation de l’espérance de vie est aussi un facteur qui retarde l’achat de la résidence principale. Souvent, c’est l’héritage qui permet d’avoir un apport assez conséquent pour acquérir son logement. Mais cette transmission du patrimoine se fait de plus en plus tard, et rares sont les jeunes qui ont un capital suffisant pour pouvoir acheter leur résidence principale.

Un marché de l’immobilier qui a évolué

Il y a quelques dizaines d’années, le remboursement d’un emprunt immobilier n’avait pas le même poids par rapport au salaire, il était donc plus facile d’emprunter. Les opportunités professionnelles étaient également différentes : la carrière était toute tracée, beaucoup plus stable et prévisible. Par conséquent l’achat de sa résidence principale pouvait être envisagé beaucoup plus sereinement que de nos jours.

L’autre problème majeur, c’est la concentration de la population dans les grandes villes. Ce sont là où se trouvent les emplois, et comme tout le monde souhaite y habiter les prix des logements flambent. Les salaires n’évoluant pas en conséquence, il devient vraiment difficile d’acheter.

Enfin, l’inflation est très basse et l’évolution des prix de l’immobilier est incertaine. Même si dans les grandes villes, on anticipe encore une hausse des prix sur les années à venir, on ne sait pas à quel moment le marché sera saturé. Les acheteurs potentiels sont de moins en moins nombreux…

Acheter sa résidence principale pour préparer l’avenir

Même si les mensualités sont plus élevées pour un achat d’appartement que pour une location, le pari peut être intéressant sur le long terme et si cela ne vous met pas en difficulté, c’est un bon calcul d’acheter au lieu de louer car une fois le prêt remboursé vous aurez un logement pour lequel les seuls frais seront l’entretien courant et les taxes.

Tout dépend du lieu où vous achetez bien sûr, mais il y a une plus-valu à la clef dans les grandes villes où les prix ne cessent d’augmenter. Pensez à acheter avant qu’il ne soit trop tard !

Dédramatisons l’achat : effectivement, on est engagé pour plusieurs années et il est souvent préjudiciable de revendre trop tôt après l’achat, mais il est toujours possible de louer le bien si l’on ne souhaite ni l’habiter ni s’en séparer.

L’un des principaux arguments en faveur de l’achat est la stabilité et l’assurance de conserver son logement : en effet, en étant locataire on s’expose toujours à un non-renouvellement de bail.

Enfin, pensez au fait que les loyers peuvent être réévalués tous les ans. En achetant votre bien immobilier, vous vous assurez une mensualité identique (sauf si vous souhaitez les moduler) sur toute la durée du crédit.