Y a-t-il une aide financière pour les moins de 25 ans ?

Dans une conjoncture économique difficile, les jeunes sont les plus touchés par le chômage. Alors à quelle aide financière peuvent-ils prétendre ? Voici quelques éléments de réponses.

Y a-t-il une aide financière pour les moins de 25 ans ?
Une aide financière avant 25 ans mais sous conditions.

Selon les données de l’institut national des statistiques et des études économiques (INSEE) publiées en Septembre 2014, le nombre de chômeurs âgés de 15 à 24 ans en 2013, s’élevait à 23,9%. Soit le plus fort taux parmi les autres tranches d’âge. Et depuis 2011, ils peuvent, eux aussi, bénéficier de prestations sociales et d'aides financières.

Aide financière : le RSA jeune actif

Destiné à lutter contre la pauvreté, le Rsa jeune actif est une aide financière effective depuis 2010. Il y a quelques années, il fallait avoir plus de 25 ans pour en bénéficier, la donne a aujourd’hui changée puisque les 18-25 ans perçoivent (sur demande) une somme de 450 euros, soit l’équivalent du RSA socle.

Comment percevoir le RSA ?

Pour pouvoir en bénéficier, il faut résider en France depuis au moins 5 ans et avoir exercé une activité professionnelle pendant au moins deux ans à temps plein pendant les trois ans précédant la demande. Sans nécessairement qu’elle ait été continue. Il faut néanmoins cumuler 3 214 heures, contrats de travail à l’appui.

Avoir un enfant à charge ouvre également droit à cette aide. La demande peut s’effectuer sur le site de la CAF ou avec l’aide d’une assistante sociale qui instruira le dossier.

L’aide au retour à l’emploi (ARE)

S'il n’a pas suffisamment travaillé pour ouvrir ses droits au chômage, il peut néanmoins prétendre à l’allocation de retour à l’emploi à condition d’avoir eu 4 mois d’activité salarié soit 122 jours ou 610 heures. Comme pour les allocations chômage, la fin d’activité doit résulter d’un licenciement ou d’une fin de contrat de contrat déterminée (CDD).

En cas de refus, le dossier pourra être réexaminé après 4 mois de recherche sur justificatifs (lettre de refus, etc.).

L’aide financière aux sans emploi

L’obligation alimentaire d’un proche, en l’occurrence ici celle des parents, ne cesse pas à la majorité. Un jeune peut percevoir une aide financière s’il recherche un emploi. Celle-ci est déductible du revenu imposable dans la limite de 3 359 euros et 5 698 euros sous réserve de justificatifs.

Les jeunes sans emploi peuvent aussi bénéficier de l’allocation logement versée par la caisse d’allocations familiales, de bourses sous conditions de ressources des parents. La mission locale instruit également les demandes du fond départemental d’aide aux jeunes en difficulté. Il concerne les étudiants non boursiers en situation sociale et financière délicate ou aussi les salariés de moins de 25 ans. Les centres communaux d’action sociale sont là pour informer et soutenir les jeunes à la recherche d'une aide financière.


A lire aussi :

Continuer à lire