Zoom sur les différentes aides au permis de conduire

Vous comptez passer votre permis mais n’avez pas les moyens de le financer ? On fait le point sur les différentes aides au permis de conduire qui sont mises à votre disposition.

Zoom sur les différentes aides au permis de conduire
Vers quelle aide au permis de conduire devriez-vous vous orienter ?

Parce que les prix du permis de conduire sont relativement élevés, il est tout à fait envisageable de solliciter une aide, laquelle permet de s’affranchir des dépenses liées aux heures de conduite obligatoires mais aussi à l’épreuve finale encadrée par un examinateur. Bourse au permis, primes des collectivités locales, on fait le point avec vous sur l’ensemble des aides au permis de conduire disponibles.

Les différentes aides au permis de conduire

Obtenir son papier rose est une joie mais aussi une nécessité pour commencer à travailler. Et face au coût élevé de la formation, certains y renoncent. Et pourtant, il existe plusieurs aides financières pour passer son permis. Dans les lignes qui suivent, nous vous les détaillons tour à tour et vous expliquons laquelle d’entre elles est la plus adaptée à votre situation personnelle.

Le concept du permis à 1 € par jour

Lancé en 2009 via une réforme, le permis à 1 € par jour consiste en un prêt qui est souscrit pour le financement du permis de conduire. L’avantage de cette formule est que les intérêts sont entièrement pris en charge par l’État. Le montant du prêt est variable : il va de 600 € à 1 200 € selon ce que décide le bénéficiaire, le permis à 1 € par jour s’adressant uniquement aux jeunes de 16 à 25 ans désireux de passer une formation avec un permis B, A, A1 ou A2 à la clé.

On notera que pour bénéficier de cette aide au permis de conduire, le candidat devra sélectionner une auto-école partenaire du programme. De plus, il devra formuler une demande de prêt auprès d’une banque ou d’une société de financement.

Pour en savoir plus : Comment bénéficier du permis à 1 euro par jour ?

La bourse au permis de conduire

La bourse au permis de conduire est une autre aide au permis de conduire pour pouvoir financer sa formation à moindres frais. Cette dernière est développée par les collectivités locales. Grosso modo, le coût du permis est pris en charge par la collectivité locale mais en contrepartie, le candidat doit réaliser des activités bénévoles servant à l’intérêt collectif.

La bourse au permis de conduire repose donc sur une collaboration entre l’auto-école, la collectivité locale et le candidat à l’épreuve. Un tel dispositif est destiné aux apprentis conducteurs âgés entre 18 et 25 ans. On remarquera qu’il est autorisé de cumuler la bourse au permis de conduire et le permis à 1 € par jour !

L’aide au permis de conduire de Pôle Emploi

Pas de travail, peu de moyens financiers, il est donc difficile de financer sa formation. Et le cercle vicieux s’installe… Alors pour accompagner ces personnes vers l’emploi, Pôle Emploi apporte un financement intégral ou partiel pour les chômeurs. Pour cela, il faut être majeur et inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi depuis au moins un semestre. En cas de promesse d’embauche à contrat à durée déterminée ou indéterminée, ce délai n’est pas rédhibitoire.

Pôle Emploi peut donc financer le projet d’un candidat bénéficiaire du RSA ou en recherche d’emploi active, notamment si ce dernier a des difficultés à se déplacer en transports en commun depuis son lieu de domicile. Le montant de l’aide au permis de conduire B versée par Pôle Emploi peut aller jusqu’à 1 500 €. L’aide est versée en trois montants différents. On notera que si l’aide a été octroyée au candidat une première fois, il ne pourra pas y prétendre une deuxième fois en cas d’échec durant l’examen.

Pour en savoir plus : Comment bénéficier de l’aide au permis de Pôle Emploi ?

Quelles sont les autres aides au financement ?

On peut économiser des frais sur son permis de conduire de bien d’autres manières. En effet, la situation fiscale, sociale ou maritale du candidat peut lui permettre de bénéficier d’autres modes de financement. Certaines aides sont même octroyées par les collectivités régionales et/ou départementales.

Aides financières pour les jeunes

En plus du permis à un euro, lequel fonctionne comme un prêt à taux zéro (sans intérêts ni frais de dossier), une bourse de la mairie peut aussi être accordée. En contrepartie, le jeune majeur âgé de 25 ans au plus, devra effectuer une activité bénévole d’intérêt général. Le fond d’aides aux jeunes sans ressources octroyé par le département est quant à lui plafonné à 1 000 €. Il est possible de connaître la liste des départements concernés sur le site securité-routiere.gouv.

Aides financières pour les personnes handicapées

Par le biais de l’Association de Gestion des Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées (AGEFIPH), une personne invalide peut voir son permis de conduire être financé dans son intégralité en vue d’obtenir un emploi. Le financement peut aller jusqu’à 1 300 €. Des informations complémentaires sont consultables sur le site agefiph.

En somme, à la condition d’être motivé par un projet d’insertion professionnelle, des aides financières peuvent être attribuées. Si ce n’est déjà fait, reste à trouver plusieurs centaines d’euros pour l’achat du véhicule.

A lire aussi :

Continuer à lire