Comment bénéficier de l'aide au permis de Pôle Emploi ?

L’aide au permis de Pôle Emploi permet aux candidats de financer leur projet. Versée en tant qu’aide aux bénéficiaires du RSA et aux personnes sans emploi, elle constitue une aubaine.

Comment bénéficier de l'aide au permis de Pôle Emploi ?
Aide au permis de Pôle Emploi, ou l’opportunité de se faire financer son permis de conduire

Eh oui, il est possible de faire financer son permis de conduire grâce à l’aide au permis de Pôle Emploi ! Cette dernière est octroyée aux chômeurs ainsi qu’aux bénéficiaires du RSA et peut véritablement rendre plus facile leur insertion professionnelle. Mais comment en tirer profit ? Et comment déposer une demande ? Nous tâcherons de répondre à l’intégralité de ces questions dans les lignes qui suivent.

Aide au permis de Pôle Emploi : les grandes lignes

L’aide au permis de Pôle Emploi se décline en deux formes. Tout d’abord, elle entre en jeu dans le cadre du dispositif d’Aide Personnalisée de Retour à l’Emploi (APRE), auquel cas elle est réservée aux bénéficiaires du RSA. Deuxièmement, elle s’adresse à tous les demandeurs d’emplois qui ne sont pas bénéficiaires du RSA. Le montant de l’aide au permis de conduire versée par Pôle Emploi peut aller jusqu’à 1 500 €. Ce dispositif permet de financer tout ou partie du permis de conduire.

A savoir : le montant accordé dans le cadre de l’aide au permis de Pôle Emploi peut aller de 1 200 € à 1 500 €. Cette somme dépend du département dans lequel réside le candidat. L’aide permet de faire des économies par rapport aux frais relatifs au passage du permis.

Qui peut concrètement bénéficier de cette aide ?

L’aide au permis de Pôle Emploi est principalement dédiée à ceux pour qui la non possession du permis de conduire constitue un réel frein à l’emploi. Les raisons et motifs valables sont multiples : absence de transports en commun à proximité du domicile du candidat, horaires de travail décalés sont parmi les principales raisons des difficultés rencontrées par les chercheurs d’emploi. Techniquement, peuvent bénéficier de l’aide au permis de Pôle Emploi tous ceux et celles qui :

  • Touchent le RSA et sont inscrits au Pôle Emploi ;
  • Perçoivent des revenus mensuels inférieurs à 500 € sur les trois derniers mois d’activité ;
  • Cherchent un emploi de manière active et sont ou non indemnisés de l’allocation chômage ;
  • Occupent un poste dans le cadre d’un contrat d’insertion.

A savoir : dans le cas d’une promesse d’embauche en CDD ou en CDI nécessitant la possession d’un permis de conduire, une dérogation peut être obtenue.

Demande de l’aide et modalités d’obtention

La demande d’aide au permis de Pôle Emploi devra être formulée avant même que le candidat soit inscrit à une auto-école. Pour ce faire, il devra remplir un formulaire qu’il adressera au Pôle Emploi dont il dépend ou à son référent (le CDAS de sa ville ou son assistante sociale). De plus, le candidat doit faire parvenir un devis à l’une ou l’autre des parties ainsi qu’un RIB provenant de l’auto-école choisie (ce dernier étant libre de choisir l’établissement qu’il souhaite). Cela dit, ladite auto-école doit se trouver à une distance raisonnable de son lieu de domicile.

Comment est versée l’aide de Pôle Emploi ?

L’aide pour le permis de conduire, que ce soit pour les bénéficiaires du RSA ou pour les demandeurs d’emplois, est systématiquement versée en trois montants :

Dans un premier temps, un tiers de l’aide est versé lorsque le candidat au permis de conduire adresse la preuve de son inscription au Pôle Emploi ou à son référent. Un premier versement de 400 € à 500 € est donc réalisé ;

Dans un second lieu, un deuxième tiers est versé lorsque le candidat adresse son certificat de réussite à l’examen du code de la route au Pôle Emploi ou à son référent. Un deuxième versement de 400 € à 500 € est donc effectué ;

Enfin, un troisième et dernier tiers est versé lorsque le candidat au permis de conduite adresse la preuve de réussite à l’examen de conduite au Pôle Emploi ou à son référent. Un dernier versement de 400 € à 500 € est entrepris. Ce dernier tiers peut également être versé si le candidat prouve qu’il a tenté deux fois l’examen du permis de conduire ou bien s’il justifie de trente heures de conduite avec l’auto-école choisie.

A lire aussi :