Comment bénéficier de l'ARPE ?

A qui s'adresse l’aide pour la recherche du premier emploi ? Quel est son montant ? Comment faire pour l'obtenir ? Voici ce qu'il faut savoir !

Comment bénéficier de l'ARPE ?
Ce qu'il faut savoir sur l'aide pour la recherche du premier emploi

La conjoncture actuelle n’est pas forcément favorable à la recherche d’un premier emploi. Certains secteurs sont hostiles au manque d’expérience, d’autres sont difficilement pénétrables. Trouver un premier travail lorsque l’on termine juste ses études demande donc du temps ! L’ARPE (Aide pour la Recherche du Premier Emploi) permet de faire face à cette phase difficile.

La situation précaire des jeunes diplômés

Pour les étudiants fraîchement sortis des bancs de l’école ou de la fac, il n’est pas facile de décrocher un premier emploi sans expérience. De plus, contrairement à une personne qui a déjà travaillé, le jeune diplômé ne peut pas percevoir d’allocation chômage s’il n’a pas été salarié au préalable.

C’est justement dans cette optique que le gouvernement a créé l’ARPE (Aide pour la Recherche du Premier Emploi), une aide temporaire destinée à donner un coup de pouce aux jeunes qui cherchent leur premier job. Les publics concernés par cette aide sont les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur et les jeunes ayant suivi un parcours d’apprentissage.

Qu’est-ce que l’aide pour la recherche du premier emploi ?

Volet majeur de la loi Travail votée au printemps 2016, l’Aide pour la Recherche du Premier Emploi s’adresse aux jeunes diplômés qui sont en recherche active d’une première expérience professionnelle. L’objectif est de permettre une meilleure insertion des jeunes diplômées dans le monde du travail qui paraît souvent hostiles aux jeunes en recherche d’un premier emploi.

Cette aide prend la forme du versement d’une somme d’argent sur 4 mois afin d’accompagner le jeune en recherche d’emploi. Cette somme lui permet d’avoir un petit revenu (attention, le montant est faible et dépend de l’échelon des étudiants boursiers et donc des critères de revenus) durant les mois qui suivent l’obtention de son diplôme. En effet, ce passage est souvent délicat : c’est le moment de chercher un premier emploi et il faut souvent présenter de nombreuses candidatures avant de trouver son premier poste en entreprise.

A qui s’adresse l’ARPE ?

Cette aide n’est pas accessible à tous les jeunes en recherche d’emploi, il faut répondre à un certain nombre de critères pour y avoir droit. L’aide est réservée :

  • Aux jeunes de moins de 28 ans
  • Diplômés depuis moins de 4 mois
  • Ne bénéficiant pas du RSA (Revenu de Solidarité Active)
  • Aux anciens boursiers ou apprentis à faibles ressources

Il existe également des conditions à remplir au niveau des diplômes : il faut avoir obtenu l’un des diplômes suivants pour pouvoir bénéficier de l’aide pour la recherche du premier emploi (ce critère est cumulable avec ceux mentionnés dans le paragraphe précédent).

Les diplômes concernés sont :

  • Les CAP
  • Les CAP agricoles
  • Le baccalauréat technologique
  • Le baccalauréat professionnel
  • Le brevet des métiers d’art
  • Le brevet professionnel
  • Le brevet professionnel agricole (voie d’apprentissage)
  • Le brevet de technicien
  • Les diplômes d’enseignements supérieur.

Vous pouvez consulter la liste complète des diplômes concernés sur le site etudiant.gouv

En quoi consiste l’aide ? Quel montant ?

Il s’agit d’une aide financière mensuelle équivalente à celle de la bourse d’étude pour ceux qui en avaient une, comprise entre 150 et 550 euros et versée par le Ministère de l’Education Nationale. Limitée à 4 mois maximum, elle prend fin au moment où le jeune concerné trouve un emploi rémunéré à hauteur de 78% du SMIC net.

Pour les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur ayant effectué leur scolarité en apprentissage, le montant de l’aide s’élève à 300 euros pour mois.

Pour les diplômés de l’enseignement supérieur ayant suivi un cursus classique (pas d’apprentissage) le montant de l’aide pour la recherche du premier emploi va dépendre du montant de la bourse qui était perçue lors de la dernière année d’étude. Ceux qui ne percevaient pas de bourses sur critères sociaux ne bénéficieront donc pas de cette aide.

Enfin, pour les diplômés ayant reçu un diplôme hors enseignement supérieur (CAP, brevet professionnel, brevet de technicien, baccalauréat, etc.), le montant de l’aide est plafonné à 200 € par mois.

Comment faire pour obtenir l’ARPE ?

Si vous remplissez les conditions d’éligibilité, vous devez constituer votre dossier moins de 4 mois après l’obtention de votre diplôme. La première pièce du dossier est une déclaration sur l’honneur certifiant que :

  • Vous n’êtes pas bénéficiaire du RSA
  • Vous cherchez activement un emploi
  • Vous n’êtes plus en formation

Vous devez ensuite fournir des photocopies des documents suivants :

  • De votre relevé de notes attestant de votre réussite aux examens finaux
  • De votre attestation de bourse
  • D’une pièce d’identité
  • Eventuellement du dernier avis d’imposition.

Pour demander l’ARPE vos revenus pour l’année 2017 doivent être inférieurs à 33 100 euros si vous n’avez aucun enfant à charge, 44 120 € avec un enfant, 55 150 € avec 2 enfants à charge et le plafond est fixé à 62 510 € à partir du troisième enfant.

Notez que les sommes versées au titre de l’aide pour la recherche du premier emploi sont exonérées de charges sociales et ne rentrent pas dans le calcul de l’impôt sur le revenu.

A lire aussi :