Quelles sont les aides pour les personnes handicapées ?

Bénéficier d’un niveau minimal de ressources, accéder à l’emploi, aménager son quotidien : en tant que personne handicapée, quelles sont les aides financières accessibles ?

Quelles sont les aides pour les personnes handicapées ?
Connaître les aides et les interlocuteurs

Les aides attribuées aux personnes handicapées sont très diverses, ceci afin de s’adapter aux besoins de chacun, à ses ressources, aux spécificités de son handicap. Voici une synthèse pour y voir plus clair sur les différents axes d’intervention des pouvoirs publics et sur les interlocuteurs pouvant accompagner les démarches de demande d’aides.

Travailleurs handicapés : de qui parle-t-on ?

Avant d’aborder les dispositifs relatifs aux travailleurs handicapés, il faut comprendre les contours de la notion. C’est en effet le statut de travailleur handicapé qui permet d’accéder aux mesures d’accompagnement spécifiques.

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) est attribuée aux personnes « dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique ».

Pour être reconnu comme tel, il faut effectuer les démarches auprès de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Les informations relatives à cette procédure sont accessibles sur le site de l’Agefiph.

A savoir : les personnes bénéficiant de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) sont automatiquement reconnues travailleurs handicapés.

Les aides aux personnes handicapées

Les aides aux personnes handicapées au quotidien

L’Allocation aux adultes handicapées (AAH)

Par les aides aux personnes handicapées, la plus connue est l’Allocation aux adultes handicapées (AAH). Il s’agit d’un revenu minimum octroyé aux personnes souffrant d’un handicap :

  • Agées de plus de 20 ans
  • Dont les ressources n’excèdent pas certains plafonds
  • Générant une incapacité permanente de minimum 80%

Son montant maximum s’élève à 810,89 euros (montant revalorisé au 1er avril 2018).

Pour en savoir plus : Comment fonctionne l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ?

Le complément de ressources – Majoration pour la vie autonome

L’AAH peut être assorti d’un complément de ressources, la majoration pour la vie autonome (MVA), lorsque le bénéficiaire de l’AAH a un taux d’incapacité au moins égal à 80% et occupe un logement indépendant.

Le montant de ce complément financier est fixé à 104,77 euros pour 2018. Elle est automatiquement versée aux personnes éligibles par la CAF ou la MSA.

A savoir : les bénéficiaires de l’AAH bénéficient d’une affiliation gratuite au régime d’assurance maladie. A défaut, ils doivent s’affilier à la couverture maladie universelle (CMU).

Pour en savoir plus : Majoration pour la vie autonome : conditions et versement

Les aides pour faciliter l’insertion professionnelle des personnes handicapées

Le handicap peut être un obstacle en matière professionnelle, et ce, dès l’embauche. C’est la raison pour laquelle l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap est une question sur laquelle les politiques publiques agissent de façon proactive.

Des aides à l’embauche de travailleurs handicapés sont ainsi allouées aux employeurs qui agissent pour l’intégration professionnelle de ces publics. Pour une embauche en CDI à temps plein, cette aide s’élève par exemple à 2 000 euros.

D’autres aides financières sont également accessibles aux employeurs, selon la nature du contrat (CDD, contrat en alternance, etc.) ou encore l’importance du handicap du salarié.

Pour en savoir plus, connaître les montants et modalités d’attribution : Aides pour l’embauche de travailleurs handicapés

A savoir : des conditions spécifiques existent en matière de cumul de la rémunération perçue et le bénéfice d’aides, comme l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

Les aides aux personnes handicapées en faveur de la création d’entreprise

Une personne handicapée qui a un projet de création d’entreprise peut bénéficier d’aides spécifiques. Sont concernées les victimes d’accidents du travail dont l’incapacité s’élève au moins à 10%, les titulaires d’une carte d’invalidité ou encore les bénéficiaires de l’allocation pour adulte handicapé (AAH).

Pour pouvoir y prétendre, les personnes concernées doivent être inscrites comme demandeur d’emploi auprès de Pôle Emploi. C’est ensuite l’Agefiph, gérant les fonds dédiés à l’insertion professionnelle des personnes handicapés, qui octroiera l’aide à la création ou à la reprise d’entreprise. Celle-ci correspond à une participation forfaitaire de 5 000 €.

A savoir : l’accès à un prêt à taux zéro ou au dispositif Nacre font également partie des mesures destinées à favoriser les projets de création d’entreprise mis en œuvre par des personnes en situation de handicap.

Les aides à la mobilité

La mobilité, l’accès aux moyens de transport, sont des problématiques majeures pour les personnes en situation de handicap (notamment moteur). La conduite d’un véhicule en devient délicate mais non moins possible, la mobilité au sein du logement également, sous réserve que ceux-ci fassent l’objet d’aménagements techniques (accessoires, accès, etc.).

La Maison des personnes handicapées (MDPH) pourra accompagner financièrement la personne handicapée via la prestation de compensation du handicap (PCH). Cette aide peut être mobilisée pour couvrir les frais matériels relatifs à l’aménagement du logement, d’un véhicule, etc.

A savoir : au-delà du surcoût que ces adaptations génèrent, le conducteur devra assurer son véhicule via une assurance automobile spécifique.

A noter que l’AAH, le PCH et le complément de ressources sont cumulables.

Les aides à l’éducation de l’enfant handicapé

Les parents d’un enfant en situation de handicap peuvent être exposés à de lourdes dépenses en matière de soins et d’éducation. L’Allocation d’éducation de l’enfant handicapé vise à limiter ce poids financier. Elle est versée à la personne ayant à charge l’enfant handicapé. La particularité de cette allocation est qu’elle n’est pas conditionnée par le niveau des ressources du foyer.

Pour en savoir plus : Comment bénéficier de l’AEEH ?

Trouver les bons interlocuteurs pour obtenir des aides

Pour obtenir les informations relatives aux aides aux personnes handicapées, il convient de se rapprocher des interlocuteurs clés. Ainsi par exemple, Cap Emploi permet de faciliter les démarches d’insertion. Les Services d’aide au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés (SAMETH) seront les interlocuteurs à contacter pour les questions relatives au maintien en emploi.

Le réseau des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) est en charge de l’information, de la gestion des demandes et du versement des aides comme la PCH, AEEH, etc.

Enfin, la CAF et la MSA sont également des référents en matière de prestations financières proposées aux personnes handicapées.

Pour en savoir plus et accéder à une information exhaustive : agefiph.fr et handicap.gouv.fr

A lire aussi :

Continuer à lire