Quelles sont les alternatives à Western Union ?

Transferwise, Azimo, Moneygram, etc. Voici ce qu'il faut savoir sur les meilleures alternatives à Western Union pour transférer son argent à l’international

Quelles sont les alternatives à Western Union ?
Les autres offres pour transférer de l’argent

Lorsque l’on souhaite transférer de l’argent à l’international, il est possible de recourir aux banques mais également à des prestataires spécialistes des transactions de cette nature. Le leader sur le marché du transfert d’argent est Western Union mais existe-t-il des alternatives à Western Union intéressantes ? Comment sélectionner le service le plus adapté à ses besoins ? Voici un panorama des offres proposées pour envoyer de l’argent à l’étranger ainsi que quelques conseils pour bien choisir.

Alternatives à Western Union : les opérateurs existants

Réaliser un virement bancaire vers l’étranger est coûteux. C’est la raison pour laquelle une offre de services spécifique a vu le jour, faisant des transferts de fonds à l’étranger une expertise.

Western Union est le prestataire le plus connu sur ce terrain, d’autres opérateurs sont également présents sur ce marché et proposent une offre en agence ou en ligne permettant ce type de transactions.

Comme alternatives à Western Union peuvent être cités :

Parmi ces opérateurs, le client a l’embarras du choix. Pour l’aider dans l’analyse de ces offres, plusieurs critères sont à prendre en compte.

1er critère : transaction en agence ou en ligne ?

Les alternatives à Western Union ne proposent pas toutes les mêmes modalités d’accès au service de transfert d’argent.

Si l’expéditeur des fonds souhaite effectuer sa transaction en recourant à un service en face-à-face, il ne pourra pas disposer du même éventail d’offres. En effet, certains opérateurs ne sont accessibles qu’en ligne (web ou applications mobile), d’autres ne seront pas implantés dans les zones d’envoi et/ou de réception concernées, etc.

Ainsi, Azimo propose une application mobile reconnue comme très performante, Moneygram se distingue par une bonne implantation géographique, Ria n’est accessible qu’en agence.

2nd critère : montant du transfert

Le montant du transfert d’argent permet également de s’orienter vers tel ou tel opérateur.

Certains prestataires plafonnent les envois de fonds (par transaction ou sur une période donnée). Ce critère est à prendre en compte si la somme est importante ou si elle doit être versée de façon régulière ou répétée.

Moneygram par exemple, plafonne les transactions à 300 euros alors que Xendpay offre un maximum approchant les 113 000 € par transaction en ligne, et Ria limite les opérations à 2 628 € par jour.

3ème critère : les frais de transfert

Les frais liés au transfert d’argent à l’international constituent un enjeu clé pour le client.

Certains opérateurs sont plus transparents que d’autres sur leur facturation. Il peut exister des frais de transfert (frais de service) et des frais liés au taux de change (entre devises).

Ainsi, Moneygram ne donne pas une bonne visibilité sur les frais appliqués au taux de change (existence de frais « cachés »), Ria applique son propre taux de change, tandis que Transferwise ne prélève pas de frais liés au taux de change et applique le taux réel du marché, tout comme Circle Pay. Enfin, Azimo prélève une taxe de 2,99 % sur les paiements réalisés par carte de crédit et Xendpay ne prend aucun frais jusqu’à 2 260 euros.

Le 4ème critère : le mode de transfert

En liquide, par virement bancaire, carte de crédit, compte mobile … autant de façons de transmettre de l’argent à un bénéficiaire à l’étranger. Cependant, tous les opérateurs de transfert d’argent ne proposent pas l’ensemble de ces modes de paiement.

Transferwise dispose d’un application mobile, Circle Pay en fait également sa spécialité. Azimo offre la possibilité de recevoir les fonds via SWIFT, recharge mobile, ou en distributeur ATM. Ria a un bon positionnement, mais uniquement en agence, sur les transferts en liquide.

5ème critère : les délais

Les délais varient selon les modes de paiement choisis. Lorsque les opérations sont réalisées via des agences (à l’envoi et / ou à la réception), le délai de l’opération sera conditionné par les horaires d’ouverture de celles-ci.

Selon le degré d’urgence de l’opération, ce paramètre n’est pas à négliger.

Azimo offre des délais de transfert très courts car tout peut être effectué de façon instantanée par application mobile, en quelques clics. Xendpay bénéficie de retours utilisateurs moins bons quant aux délais (jusqu’à quatre jours). Il en est de même pour Ria.

Les avis objectifs

Pour disposer d’avis objectifs sur les différents opérateurs, il est recommandé de se référer aux notations réalisées par le site Trustpilot.
Ce site indépendant attribue des notes prenant en compte la fiabilité du service, son coût, sa qualité suite aux retours des utilisateurs.

Pour illustration, Transferwise reçoît une note de 9,5/10, Moneygram 1/10, Azimo 9/10, XendPay 8,4/10.

En synthèse

Pour bien choisir son opérateur et s’y retrouver parmi toutes ces offres, il est conseillé :

  • De recourir au comparateur Moneytis pour cibler les offres répondant au mieux aux besoins et aux contraintes liées à l’opération
  • De consulter les avis Trustpilot sur les offres sélectionnées.

Enfin, certains « gages » supplémentaires liés à la sécurité du service peuvent être déterminants pour le client qui souhaite gagner en sérénité dans ses opérations financières. Certains opérateurs sont par exemple supervisés par des autorités indépendantes (Circle Pay, Azimo), ce qui permet de renforcer la confiance des clients envers l’opérateur. C’est également le cas de Transferwise qui bénéficie d’une licence FCA, et qui est particulièrement réputé pour sa fiabilité.

A lire aussi :