Assurance pour animaux : comment ça marche ?

A quoi sert une assurance pour animaux ? Quelles sont ses spécificités ? Nous vous disons tout ainsi que des conseils pour bien la choisir.

Assurance pour animaux : comment ça marche ?
Protéger son animal, les tiers et son portefeuille

A peine 5% des propriétaires d’animaux de compagnie souscrivent une assurance pour animaux et pourtant, le marché est porteur : des frais de vétérinaires généralement élevés, une responsabilité en cas de dommages du fait de l’animal, un risque de vol …. Autant de raisons qui peuvent justifier le recours à une assurance pour animaux. Focus sur ce contrat d’assurance atypique.

Qu’est-ce qu’une assurance animaux ?

Opter pour une assurance animaux de compagnie peut être considéré comme farfelu pour les personnes qui ne possèdent pas d’animal. Cependant, ce contrat d’assurance spécifique suit la même logique que les contrats d’assurance complémentaire santé et peut présenter un grand intérêt étant donné les frais qu’entraîne un animal de compagnie.

L’assurance pour animaux vise à couvrir les frais de santé nécessaires au bien-être de l’animal. Vaccins, interventions, médicaments, anti-puces, vermifuges, visites chez le vétérinaire, etc.

A savoir : la souscription d’une assurance pour animaux est, dans certains cas, une obligation à la charge de son maître. Ainsi, pour voyager au sein de l’Union Européenne avec un animal de compagnie, il faudra présenter l’état des vaccinations et le passeport européen de santé de l’animal.

Les points de vigilance pour les assurances animaux

Assurance animaux chat

Pour éviter les mauvaises surprises en matière de contrats d’assurance animaux de compagnie, voici quelques subtilités que tout (futur) propriétaire d’animal doit connaître :

  • Une assurance pour animaux ne prend pas en charge les pathologies contractées antérieurement à la souscription du contrat d’assurance.

Il est donc conseillé d’acheter son animal en élevage ou de demander à l’ancien propriétaire les résultats des tests de dépistage des maladies pouvant affecter celui-ci.

  • Le montant de l’assurance pour animaux dépend de la race de l’animal.

Certaines races d’animaux sont plus sensibles que d’autres aux maladies et infections.

De même, les comportements des animaux dépendent de leur pedigree et il s’agit là d’un élément à prendre en compte car il peut majorer le montant de l’assurance, surtout en cas d’acquisition d’un animal considéré comme dangereux.

Tout propriétaire d’un animal de compagnie sera responsable vis-à-vis des tiers des dommages causés par ce dernier. Ainsi, dans certains cas, notamment lorsque l’animal peut être considéré comme dangereux, une assurance en responsabilité civile devra être conclue en complément de l’assurance animaux de compagnie.

A savoir : un permis de détention ainsi que le passage d’une évaluation comportementale peuvent également être exigés.

Bien choisir son assurance pour animaux domestiques

Assurance animaux chien

Les différentes offres, les comparateurs

Comme pour les contrats d’assurance classiques (complémentaire santé, auto, etc.), les offres commerciales sont nombreuses et proposent des garanties pour répondre à la grande diversité des attentes du client (du simple remboursement des frais de santé à l’assurance décès en passant par l’assurance en cas de vol de l’animal voire le remplacement de celui-ci !).

L’assurance animal de compagnie propose généralement le remboursement des suites des accidents dont serait victime l’animal, ses blessures, ses frais de consultation chez le vétérinaire, ainsi que les examens divers comme les radiographies, etc. La comparaison des différentes offres dites « de base » sera relativement simple sur ces critères principaux qui constituent le dénominateur commun des différents prestataires.

Des comparateurs comme Assurprox, Le Lynx, Assurland peuvent permettre d’effectuer un premier tri parmi les offres commerciales.

Si le propriétaire souhaite souscrire des garanties plus spécifiques (assurance décès, frais de crémation, etc), ces comparateurs ne seront peut-être pas assez affinés, et il lui faudra se rapprocher des assureurs pour obtenir un devis sur-mesure. Il en va de même si l’animal sort des catégories « classiques » d’animaux de compagnie.

Les tarifs

Tout comme pour les mutuelles, il n’y a pas de tarif fixe. Cela va dépendre de plusieurs facteurs comme la race de l’animal (certaines sont plus fragiles que d’autres), l’âge (plus on est vieux, plus on a de risques de tomber malade), du type d’animal (chien, chat, oiseau, lapin, etc.)

Par ailleurs, au-delà du prix, il faut tenir compte des garanties proposées par le contrat. Payer une assurance qui ne rembourse que dans des conditions strictes, avec des franchises importantes, etc. sera finalement une opération coûteuse pour son propriétaire car au-delà des cotisations d’assurance, de nombreuses dépenses resteront à sa charge.

Les garanties

Comme pour tout contrat d’assurance, les garanties proposées sont plus ou moins importantes selon les attentes du propriétaire de l’animal :

  • Garantie minimale : prise en charge des frais vétérinaires engendrés par des accidents, hospitalisations, etc.
  • Garantie intermédiaire : en plus de la garantie minimale, prise en charge des frais liés à des maladies bénignes du quotidien.
  • Garantie optimale : prestation haut de gamme permettant un remboursement des vaccins et frais médicaux spécifiques (et généralement onéreux comme les stérilisations).

A savoir : quelle que soit l’option choisie, il peut exister des plafonds annuels et franchises de prise en charge, des exclusions de garanties.

Focus sur l’assurance pour chiens

L’animal de compagnie le plus courant étant le chien, faisons un focus sur l’assurance pour chien.

Les avis sur la nécessité de souscrire une assurance pour chien sont partagés. Généralement, le propriétaire se tourne vers une assurance canine lorsque la santé de son animal l’a exposé à de lourdes dépenses (opérations suite à un accident, une attaque par un autre animal, etc.). Tous les propriétaires ne peuvent sortir plusieurs centaines d’euros, du jour au lendemain, pour payer les frais de santé de leur chien, l’assurance prendra alors tout son sens, à moins de se constituer une épargne de sécurité.

Les tarifs dépendent des garanties souscrites et vont de 15/20 euros mensuels à plus de 50 euros.

Pour éviter les déconvenues, il est conseillé de bien lire les dispositions contractuelles. Ainsi par exemple, certaines compagnies maintiennent la prise en charge des dépenses pour les animaux plus vieux dès lors que le contrat a été souscrit avant un certain âge.

Les différentes offres peuvent être comparées en ligne grâce aux outils mentionnés ci-dessus.

A lire aussi :