Assurance auto et parking : tout ce qu'il faut savoir !

Ce qu'il faut savoir sur les conséquences du lieu de parking sur le montant de l’assurance auto pour rechercher le contrat le plus adapté à ses besoins.

Assurance auto et parking : tout ce qu'il faut savoir !
Quelles conséquences sur le montant de la prime ?

Quand un conducteur souhaite assurer son véhicule, il doit communiquer à l’assureur les conditions dans lesquelles sera stationné ce dernier. Montant de la prime d’assurance auto et parking sont en effet étroitement liés. Voyons dans quelles mesures et comment trouver l’assurance la plus intéressante en fonction de ses contraintes de stationnement.

Assurance auto et parking : pourquoi est-ce important ?

Le lieu de parking du véhicule et les conditions dans lesquelles il est stationné sont très importantes pour les compagnies d’assurances. En effet, une voiture neuve et convoitée garée dans la rue, en plein centre-ville, aura plus de risques d’être abîmée, voire volée, que si elle est garée dans un parking privé à l’abri des regards.

Le montant de l’assurance auto est donc calculé en tenant compte du niveau de risques du mode de parking du véhicule.

Stationnement habituel et prime d’assurance

Un véhicule peut être stationné de façon habituelle :

  • Dans un garage privé (exemple : box, garage relié à l’habitation, etc.)
  • Dans un garage situé à proximité du domicile
  • Dans un parking collectif mis à disposition des copropriétaires (généralement en sous-sol d’un immeuble)
  • Sur un parking collectif non couvert (avec entrée sécurisée ou non).

L’assurance auto sera indexée sur le mode de parking déclaré par le conducteur. Plus il y a de risques pour le bien, plus le montant de la prime sera importante.

A savoir : dans le cas d’une voiture non roulante, la prime d’assurance pourra être minorée.

Stationnement occasionnel et prime d’assurance

Quand on parle assurance auto et parking, on pense également au stationnement plus ou moins occasionnel sur des parkings privés ou publics (parking de supermarché, parking relais-transport, parking d’aéroport, etc.).

L’assurance auto peut en effet être impactée lourdement par un sinistre survenant sur des aires de stationnement de courte durée, et pas seulement lorsque le véhicule est garé ! Sur un parking, la réglementation du code de la route reste applicable et les conducteurs doivent conserver la même vigilance que sur la route dans leurs déplacements sur l’aire de stationnement.

Si le conducteur est reconnu responsable d’un accident quel qu’il soit, il s’expose à un malus au même titre que s’il avait été sur une voie de circulation.

Souscrire l’assurance auto en fonction du parking choisi

Il faut savoir que le lieu du parking a une conséquence sur le champ des garanties des contrats d’assurance du conducteur : dans le cas d’un garage attenant ou situé à moins d’un kilomètre du lieu d’habitation de ce dernier, les dommages liés aux véhicules pourront être couverts par l’assurance multirisque habitation. Cette précision est importante car elle peut conditionner des choix de construction ou d’aménagement de l’habitat !

Si le véhicule est stationné dans un parking collectif ou privé mais géré par un tiers, il est recommandé d’examiner les conditions de responsabilité en cas de sinistre. Cela permettra au conducteur de choisir une assurance auto adaptée au parking sur lequel il se gare.

Une fois l’option de stationnement choisie, il sera plus facile de comparer les tarifs des assureurs, notamment via des comparateurs en ligne (assurland.com, lecomparateurassurance.com, largus.fr, etc.). Une attention particulière devra être accordée au montant de la franchise (bris de glace, vandalisme, etc.).

Enfin, si les conditions de parking ne peuvent être optimisées, il faudra jouer la carte de la prudence, en prenant soin de garer son véhicule de façon à lui faire courir le moins de risques possibles (ne pas laisser en évidence des objets de valeur dans l’habitacle, éviter les stationnements à proximité de zones à trafic dense, etc.).

Comment assurer un garage ou une place de stationnement ?

Tout d’abord, il faut savoir que pour assurer sa place de parking, on ne fait pas appel à une assurance auto, mais à son assurance habitation. Le fonctionnement de l’assurance dépendra ensuite du type de parking assuré et du lieu où il se trouve.

Il existe ainsi différents cas de figure :

  • Place de stationnement pas fermée dans un parking collectif : normalement couverte par l’assurance de la copropriété
  • Box fermé et privatif : en tant que locataire vous devez l’assurer au minimum au titre de la responsabilité civile, mais si vous voulez protéger votre voiture et/ou les biens rangés dans le box, alors optez plutôt pour une assurance multirisque.
  • Garage dans une maison individuelle : considéré comme une dépendance, vous pouvez l’assurer avec une extension de votre assurance habitation.

A lire aussi :

Continuer à lire