Assurance chien : comment bien la choisir ?

Connaître les garanties proposées par l’assurance chien, les pièges à éviter et les conseils pour trouver la formule la plus adaptée à ses attentes.

Assurance chien : comment bien la choisir ?
Garanties proposées et conseils pratiques

Entre les visites chez le vétérinaire, les traitements de prévention ou pour infections diverses (vermifuges, anti-puces, etc.), … avoir un animal de compagnie coûte cher, notamment en matière de santé. C’est la raison pour laquelle une offre d’assurance pour animaux a peu à peu vu le jour. Près de 25% des foyers français possédant un chien, voici une bonne raison de s’arrêter sur l’assurance canine (assurance chien).

Quelles sont les garanties couvertes ? Comment ça marche et quelle assurance souscrire ?

Assurance chien : à quoi ça sert ?

Assurance chien Cairn Terrier

Une assurance pour animaux a le même objectif qu’une assurance complémentaire santé : couvrir les dépenses de santé liées à l’animal en contrepartie du versement de cotisations d’assurance.

Souscrire une assurance pour animaux n’est pas obligatoire sauf dans certains cas spécifiques comme les voyages internationaux, en compagnie de l’animal : ainsi pour les voyages au sein de l’Union européenne, le voyageur devra présenter passeport de santé du compagnon, ainsi que la liste actualisée de ses vaccinations, etc.

L’assurance chien se distingue de l’assurance responsabilité civile qui peut être souscrite par le propriétaire pour réparer les dégâts que son animal pourrait causer aux tiers.

Laquelle choisir : les dépenses prises en charge

Les frais pris en charge varient selon le contrat souscrit et par conséquent, du montant mensuel de la cotisation. Comme pour une assurance auto ou une complémentaire santé, il existe différents niveaux de garanties :

  • Formule de base (garantie préventive) prenant en charge les visites chez le vétérinaire, les traitements communs, etc.
  • Formule intermédiaire proposant des forfaits de prise en charge majorée par exemple, le financement des vaccins, etc.
  • Formule confort (garantie intégrale) adaptée aux attentes spécifiques en matière de couverture des frais de santé de l’animal (assurance décès, frais de crémation, etc.).

Comment choisir : les facteurs qui font grimper la facture

assurance chien de berger

Différents facteurs propres à l’animal peuvent alourdir le coût de l’assurance chien. Il en sera de même si le propriétaire souhaite bénéficier de garanties spécifiques. Avant toute chose et contre toute idée reçue, il convient de préciser que la taille de l’animal n’aura pas d’incidence sur le montant de la facture d’assurance.

La race du chien

La race du chien jouera un rôle important dans le chiffrage du contrat d’assurance : certaines races sont plus convoitées que d’autres et pourraient être volées, d’autres présentent quant à elles des fragilités physiologiques, à compter d’un certain âge par exemple, etc.

Lorsqu’une personne achète un chien pour lequel elle envisage de souscrire une assurance, il faudra donc qu’elle se renseigne en amont de l’acquisition sur les races qui majorent le montant des primes d’assurance. Ainsi par exemple, la cotisation mensuelle pour un bouledogue sera plus élevée que pour un Yorkshire car le premier présente une sensibilité cardiovasculaire plus importante.

L’âge du chien

Certaines compagnies appliquent des primes majorées aux chiens qui ont plus d’un certain âge (notamment à compter de la 7ème année de l’animal), voire refusent les nouvelles adhésions dès lors que l’animal a atteint un âge considéré comme étant « à risques ».

Le lieu de résidence de l’animal

Le lieu de résidence habituelle du chien pourra également faire varier le chiffrage de l’assurance canine. Un chien qui resterait enfermé en appartement dans un environnement urbain présente, aux yeux de l’assurance, moins de risques qu’un chien qui est laissé en liberté dans une grande résidence de campagne.

Les garanties optionnelles

Si le maître souhaite profiter de garanties sur-mesure, ou atypiques, il lui faudra généralement souscrire à des options qui majoreront le montant des primes d’assurance. Il n’est pas si rare de voir des propriétaires souscrire à une assurance décès pour leur chien, une assurance vol (voire remplacement) lorsque l’animal présente une grande valeur (au-delà de la valeur affective), une assurance visant à la prise en charge des frais de crémation, etc.

Quel prix pour une assurance chien ?

Le prix d’une assurance chien peut s’échelonner de 20 à plus de 50 euros mensuels, selon les caractéristiques du contrat souscrit.
Pour obtenir un premier chiffrage, il est possible de recourir aux simulateurs en ligne comme hyperassur, assurland.

Ces devis permettront d’obtenir une simulation dès lors que l’assurance chien souhaitée ne renvoie pas à des exigences atypiques.

Pour des informations sur-mesure, il est conseillé de contacter directement la ou les compagnies sélectionnées grâce au premier tri effectué en ligne via les simulateurs ou les organismes spécialisés dans la fourniture de ces prestations comme assuropoil, santevet.

Assurance chien et responsabilité civile

Pour certaines races de chiens, le propriétaire se doit de souscrire à une assurance responsabilité civile. Ce sera le cas des chiens de catégories 1 (exemple : chiens d’attaque de type Pitbull, Tosa, Mastiff) et 2 (exemple : chiens de défense de type Rottweiller).

Pour les autres races de chiens, tout propriétaire peut néanmoins, à titre préventif, contracter une assurance canine responsabilité civile afin de prendre en charge, le cas échéant, les dommages causés à autrui ou aux biens résultant d’un fait de l’animal.

A lire aussi :

Continuer à lire