Pourquoi souscrire à une assurance dépendance ?

L'assurance dépendance permet de s'assurer le versement d'une rente viagère en cas de perte d'autonomie. En contrepartie, il faut verser une prime à l'assureur.

Pourquoi souscrire à une assurance dépendance ?
Définition, fonctionnement, coût

La peur de la dépendance lorsque l’on prend de l’âge préoccupe de nombreux français. Un souci légitime lorsque l’on sait que l’espérance de vie augmente mais que l’espérance de vie en bonne santé a plutôt tendance à reculer. Près d’1,5 millions de français seraient aujourd’hui en situation de dépendance, un chiffre qui n’est pas neutre et qui a amené les assureurs à intégrer cette tendance dans leur cible commerciale. Aujourd’hui, les compagnies d’assurance proposent une solution grâce à une formule d’assurance spécifique, l’assurance dépendance.

Assurance dépendance : de quoi parle-t-on ?

L’assurance dépendance vise à permettre la prise en charge en cas d’incapacité à s’assumer. La dépendance peut se définir comme une réduction des capacités à effectuer ses activités de la vie quotidienne et sociale, du fait de modifications comportementales et/ou physiques.

Concrètement, sont visés ici les situations de perte d’autonomie, totale ou partielle, due à la vieillesse, à la maladie, etc.

Comment fonctionne un contrat d’assurance dépendance ?

Ce type de contrat d’assurance fonctionne sur le modèle assurantiel : le risque est garanti moyennant le versement à l’assureur d’une prime mensuelle. Ici, en contrepartie de cette prime d’assurance, l’assuré percevra une rente viagère si un problème de santé l’empêche de rester autonome et de subvenir seul à ses besoins.

Les avantages de l’assurance dépendance

Percevoir un complément de revenu en cas de perte d’autonomie

La perte d’autonomie peut avoir un impact sur les entrées de ressources au sein d’un foyer mais également sur les dépenses auxquelles va être exposée la personne concernée (réduction de l’activité professionnelle, nécessité d’aménagement du logement, etc.).

La rente viagère attribuée en cas d’activation des garanties du contrat d’assurance dépendance permet de faire face à ces évolutions et de maintenir le budget domestique en équilibre.

Bénéficier de coups de pouce financiers pour faire face aux changements

Certains contrats d’assurance dépendance prévoient dans les garanties le versement d’une somme d’argent complémentaire à la rente, en vue de faire face à de lourdes dépenses ponctuelles.

Combien ça coute ?

Plus le contrat est souscrit tôt, moins les cotisations sont élevées. Souscrit autour de 60 ans, selon le montant de la rente souhaité par le client, la prime pourra aller de 60 euros mensuels à une centaine d’euros. Ces montants sont majorés de 50% en moyenne pour les souscriptions à partir de 70 ans.

L’intérêt de ce contrat de prévoyance étant de garantir un revenu si le demandeur n’est plus en mesure de travailler et/ou qu’un problème de santé important intervient, lorsque l’assuré est jeune, le potentiel de réalisation du risque est moins élevé.

Assurance dépendance et APA

L’assurance dépendance est un contrat privé qui peuvent être combiné à d’autres dispositifs financiers visant à maintenir un certain niveau de ressources à la personne concernée.

Ainsi, en cas de perte d’autonomie, il est possible de percevoir l’APA (allocation personnalisée pour l’autonomie). Cette aide destinée aux personnes de 60 ans ou plus est versées sous condition de ressources.

La rente de l’assurance dépendance est quant à elle indépendante des revenus du bénéficiaire puisqu’elle est assise sur les contributions.

Les deux dispositifs sont donc complémentaires.

Les points de vigilance

Placement de capital ou assurance dépendance ?

Les contrats d’assurance dépendance sont à fonds perdus, c’est-à-dire que l’argent versé sera définitivement perdu pour l’assuré.

Le mécanisme est le même pour tout contrat d’assurance : une personne assurant son habitation pendant 10 ans et n’ayant aucun sinistre aura payé ses échéances sans possibilité de remboursement. Il conviendra de faire le calcul comparatif avec un placement de capital : en plaçant la même somme chaque mois, au bout de combien de temps sera constitué un capital suffisant pour subvenir aux besoins ?

Par ailleurs, si le capital pouvant être placé est susceptible d’être rémunéré, la rentabilité du placement sera d’autant plus intéressante !

La question du niveau de l’appréciation du niveau de dépendance

Le deuxième point à vérifier est la manière donc sera déterminé le niveau de dépendance. Suivant les contrats, ce n’est qu’à partir d’un certain pourcentage de dépendance que l’aide pourra être versée. Chaque assureur va apprécier cela de façon différente.

La plupart vont prendre en compte le degré d’autonomie de l’assuré pour se nourrir, se mouvoir, s’habiller, se laver, se déplacer hors de chez soi.

La possibilité de souscrire le contrat

Tout le monde ne peut pas souscrire à ces contrats d’assurance dépendance.

La plupart des assureurs ouvrent la possibilité de souscription de nouveaux contrats uniquement aux personnes âgées de 20 à 75 ans. L’âge de conclusion du contrat ayant une influence sur le prix des primes d’assurance dépendance, il devra être pris en compte de l’étude d’opportunité de souscription du contrat.

A savoir : Afer Dépendance propose une souscription jusqu’à 77 ans, tandis que la Macif et La Mondiale ouvre cette possibilité dès 18 ans.

Le montant de la rente qui sera versée

Le point central de l’assurance dépendance est la rente viagère qui sera allouée en cas de perte d’autonomie. Par conséquent, il faudra accorder une attention particulière à son montant, qui ne sera pas toujours si avantageux que cela au vu des cotisations versées.

Sur cette question, il faut faire jouer la concurrence entre compagnies d’assurance.

Les modalités d’activation des garanties du contrat

Pour bénéficier des garanties du contrat d’assurance dépendance, certaines modalités spécifiques devront être respectées.

Il conviendra de demander à l’assureur quelles démarches concrètes devront être mises en œuvre pour activer le contrat. Dans certains cas, ces démarches sont très compliquées et il est difficile de faire valoir ses droits.

Le questionnaire médical

Un questionnaire médical sera à remplir par le client. Les résultats détermineront le montant de la prime, mais également l’acceptation ou non de la couverture par la compagnie d’assurance.

A savoir : dans certains cas, des examens médicaux peuvent être demandés par l’assureur.

Fiscalité de la rente d’assurance dépendance

La rente viagère attribuée en application d’un contrat d’assurance dépendance est totalement exonérée d’impôt sur le revenu.

Comment faire en pratique ?

Déterminer ses besoins et appréciez l’opportunité de souscrire une assurance dépendance

Au regard des ressources prévisionnelles (pension de retraite, etc.), quelle somme serait nécessaire pour maintenir le niveau de vie souhaité et faire face aux dépenses liées à la perte d’autonomie ?

Un placement au titre d’un contrat assurance vie, un investissement locatif, etc. seraient-ils une alternative intéressante au contrat d’assurance ?

Comparer les offres et les garanties

En fonction des attentes et de ses moyens financiers, il faudra comparer les différentes offres de compagnies d’assurance, notamment :

  • le montant des primes
  • les modalités d’accès aux garanties du contrat
  • les « bonus » (versement d’un capital exceptionnel)) et conditions d’obtention, etc.

A lire aussi :