Auto entrepreneur ou association : que choisir ?

Le statut d’auto entrepreneur a révolutionné la manière dont certaines personnes envisageaient le fait d’exercer une activité professionnelle secondaire. Pourquoi le privilégier au détriment de l’association ?

Auto entrepreneur ou association : que choisir ?
Quel statut choisir entre auto entrepreneur ou association?

Le fait de demander le statut d’auto entrepreneur a clairement révolutionné le droit social et professionnel car, en réalité, ce statut ne présente que des avantages. Et bien que dans le passé certaines personnes pouvaient penser à créer une association, cela ne s’avère désormais plus le cas.

L’auto entrepreneur bénéficie de formalités simples

Les associations sont faciles à constituer et bien cela en va de même en ce qui concerne l’auto entrepreneur. En effet, il n’est en aucun cas besoin de créer une société au sens strict et de s’enregistrer au registre du commerce et des sociétés. Ainsi, une simple déclaration au CFE suffit et vous constaterez que, pour une fois, les renseignements à fournir sont très simples :

  • Nom du créateur,
  • Date de naissance,
  • Coordonnées,
  • Nature de l’activité

Dès lors que cette démarche purement administrative est accomplie, l’auto-entrepreneur peut alors commencer son activité. Et rassurez-vous, la cessation de l’activité est tout aussi allégée avec là aussi le seul besoin de remplir une nouvelle déclaration au CFE.

Pour en savoir plus sur l'entreprenariat... Accédez à tous nos articles Entreprenariat, en cliquant ici.

L’auto entrepreneur bénéficie d’avantages financiers

En tant qu’auto entrepreneur, la comptabilité sera très simple avec le seul besoin de présenter un tableau où vous présenterez les recettes et les dépenses. Ainsi, nul besoin de payer un comptable tous les mois qui constitue une dépense significative. Vous devrez simplement conserver toutes les factures dans un classeur, classées chronologiquement par date.

De plus, l’auto-entrepreneur ne paie que des charges sociales et des impôts en fonction de ce qu’il gagne, avec un paiement mensuel ou trimestriel. Ainsi, s'il n'y a pas de recettes, il n'y a pas de paiement de charges, ni d'impôts.

Au niveau de la TVA
, il faut savoir que l'auto entrepreneur ne la facturera pas, comme dans une association.

L’auto entrepreneur est protégé

La protection du patrimoine est élargie, au-delà de l’insaisissabilité de la résidence principale, à tous les biens fonciers bâtis et non bâtis de l’entrepreneur individuel non affectés à l’usage professionnel. Acte à faire réaliser chez un notaire.

Au final, pour tous ceux qui envisagent de réaliser des bénéfices, le statut d’auto entrepreneur est idéal mais rien ne vous empêche de constituer une association en complément, si vous le souhaitez car, dans certains cas, cela donnera une certaine légitimité à votre projet professionnel.

A lire aussi :