Quels sont les avantages et les inconvénients du compte joint ?

Le compte joint peut s’avérer une solution intéressante à condition qu’il ne devienne pas source de problèmes. Alors, avant d’ouvrir ce compte particulier, nous vous proposons de découvrir ses avantages et ses inconvénients.

Quels sont les avantages et les inconvénients du compte joint ?
Le compte joint n’'a-t-il que des avantages ?

Vous êtes marié ou pacsé et vous pensez souscrire un compte joint. Cela peut s’avérer une bonne comme une mauvaise idée en fonction des cas de figure. Alors, pour ne pas vous tromper et faire le bon choix, nous vous invitons à découvrir ses avantages et ses inconvénients.

Quels sont les avantages du compte joint ?

Lorsque l'entente est parfaite dans un couple, y compris du point de vue financier et de la gestion du budget domestique, le compte joint présente des avantages certains car il :
  • Facilite le partage des tâches
  • Permet une gestion plus souple des dépenses du ménage
  • Autorise la constitution d'une épargne collective (sauf contrats d'assurance-vie)
  • Augmente la capacité d'endettement tout en divisant les frais d'hypothèque, d'enregistrement et de notaire par deux lorsqu'il y a souscription d'un prêt immobilier

Quels sont les inconvénients du compte joint ?

Selon l’Association française des usagers des banques, le compte joint présente deux risques majeurs :
  • Le risque d’être associé à une interdiction bancaire
  • Le risque d’avoir à répondre de dettes contractées par le cosignataire

En effet, si l'un des titulaires émet un chèque et que celui-ci est rejeté en tant qu’interdit bancaire, son conjoint sera frappé de la même interdiction. Et si l'un d'eux laisse grossir un découvert sur le compte, la banque pourra réclamer la dette à l'un comme à l'autre.

Existe-t-il des solutions pour minimiser ou annuler l’impact de ces inconvénients ?

Pour éviter l'interdiction bancaire, il faut envoyer une lettre conjointe au directeur d'agence pour désigner un “responsable du compte” qui, le cas échéant, supportera seul l'interdit. Et, s'il y a découvert, il faut informer la banque de sa décision de se désolidariser du compte qui ne fonctionnera plus alors que sous l'autorité du restant. À la date de son départ, le sortant ne sera plus responsable des éventuels soucis du compte. Les courriers devront être envoyés en recommandé avec accusé de réception et le cotitulaire devra, bien entendu, être averti de la démarche.

Alors, le compte joint est-il une bonne solution ?

À partir du moment où les deux cotitulaires sont conscients des obligations morales qui les lient, il est vrai que le compte joint présente des avantages certains. Et, rien ne vous empêche de posséder un compte joint et des comptes courants individuels, d’autant plus que certains sont rémunérés ou proposent des avantages non négligeables, notamment dans la banque en ligne.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur…


A lire aussi :