Que savoir sur la banque solidaire ?

Contrairement à une banque classique, la banque solidaire repose sur certains principes éthiques. Explications.

Que savoir sur la banque solidaire ?
Zoom sur la banque solidaire

Le principal acteur de la banque solidaire est la NEF. Son objectif, financer des projets culturels, sociaux et écologiques.

La banque solidaire : ce qu'il faut savoir


La Nef : une banque solidaire

Coopérative bancaire, la Nef (nouvelle économie fraternelle) a franchi un pas en 2014, année où elle a opéré une modification de ses statuts pour devenir une banque éthique. Son crédo, financer les projets ayant une identité sociale, culturelle ou écologique. A la différence des banques classiques, elle ne dispose d’aucuns produits dits spéculatifs. En plaçant ses deniers à la NEF, le particulier va contribuer à financer l’économie solidaire. Quant aux entreprises qui veulent emprunter, elles sont jugées sur l’impact social de leurs activités.

Alors, quels sont les avantages de la banque solidaire ?

Un client potentiel doit sans doute se poser une question. Quel avantage ai-je à aller dans une banque solidaire ? On peut en citer deux principaux.

  • En récupérant la casquette de banque, la Nef entend proposer les mêmes services que les banques « traditionnelles ». Il s’agit des comptes à terme, des produits d’épargne, etc. Les particuliers disposent donc des services classiques. Domicilier ses revenus et ouvrir une compte à vue, c’est aussi possible mais pas avant fin 2015. Tout comme la délivrance de moyens de paiement (cartes bancaires, etc.) prévue pour 2016. En attendant, c’est le crédit coopératif qui s’en charge.

  • La possibilité pour l’épargnant de contribuer, à hauteur de ses placements, au financement de projets éthiques et solidaires. Cela passe par l’épargne solidaire. Les placements solidaires vont ainsi financer le logement social, l’insertion, les microcrédits à d’autres particuliers, le développement durable, etc. Le placement de partage, lui, est un placement solidaire pour lequel le particulier s’engage à reverser une partie de ses revenus. Soit un quart au minimum ou l’intégralité. Ces intérêts sont reversés à des associations ou entités d’intérêt général.

Pas sans Finansol

Qu’est-ce que Finansol ? C’est une association indépendante qui octroye son label aux placements solidaires proposés par les structures financières. Ainsi pour qu’un produit soit reconnu solidaire, les fonds placés doivent être investis à hauteur de 5 à 10% dans une activité solidaire.

La banque solidaire pas seule sur ce créneau ?

La banque éthique, NEF, n’est pas la seule à proposer des produits financiers solidaires. Nous citerons aussi le crédit coopératif qui est axé sur la finance solidaire. Il fait partie du groupe Banque Populaire. La banque populaire propose elle-même des livrets de développement durable (LDD). Si certains se suffiront de ces produits, d’autres ne jureront que par la banque solidaire et éthique. A chacun de faire son choix selon son éthique personnel. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la Fédération des banques éthiques et alternatives (Febea).

A lire aussi :

Continuer à lire