Le calcul de la retraite des fonctionnaires

Le calcul de la retraite des fonctionnaires va dépendre de plusieurs paramètres comme le dernier salaire, le nombre de trimestres validés ou l'âge.

Le calcul de la retraite des fonctionnaires
Des éléments pour calculer les pensions des fonctionnaires

Le calcul de la retraite des fonctionnaires semble parfois compliqué. Un grand nombre de variables sont effectivement prises en compte. Les paramètres qui pèseront le plus seront l’âge du futur retraité et le nombre de trimestres validés au sein de l’administration.

La formule pour le calcul de la retraite des fonctionnaires

La formule pour le calcul de la retraite des fonctionnaires est assez simple : il suffit de multiplier trois chiffres :

Le dernier traitement indiciaire brut, à condition que le travailleur ait eu ce traitement sur au moins 6 mois avant sa date de départ en retraite. Si le traitement a été appliqué moins de 6 mois le calcul sera fait en prenant en compte l’indice précédant.

Le pourcentage de liquidation qui va dépendre du nombre d’années effectuées dans la fonction publique. Ce calcul dépendra de l’année de naissance du fonctionnaire qui part en retraite.

Le coefficient de minoration ou de majoration dépend lui aussi du nombre de trimestres travaillés. Si l’âge d’annulation de la décote n’est pas atteint le montant de la pension sera diminué. Si à l’inverse il a été dépassé, elle sera majorée.

La pension de retraite versée aux anciens fonctionnaires est revalorisée chaque année au 1er octobre.

Le calcul du pourcentage de liquidation

Parmi tous les éléments qui entrent en compte dans le calcul de la retraite des fonctionnaires, le pourcentage de liquidation est le plus complexe à comprendre.

Il faut commencer par vérifier le nombre de trimestres liquidables nécessaires pour bénéficier du pourcentage maximum de 75%. Ce nombre va dépendre de votre année de naissance.

À titre d’exemple : une personne née en 1948 ou avant devra avoir travaillé dans la fonction publique 160 trimestres (soit 40 années) et les personnes nées en 1973 ou après devront avoir cotisé 172 trimestres (43 ans) pour pouvoir bénéficier de la même pension de retraite.

Tous les emplois et les stages dans la fonction publique sont pris en compte dans ce calcul. Si vous avez démarré votre carrière dans le privé, ces années ne seront pas prises en compte dans le calcul de la retraite de la fonction publique.

En plus de ces trimestres, des bonifications peuvent être prises en compte. C’est notamment le cas pour les personnes qui ont commencé à élever un enfant (naissance, adoption ou prise en charge de l’enfant du conjoint) avant 2004.

Les fonctionnaires qui ont rendu des services civils en-dehors de l’Europe ou qui sont partis en campagne lors de leur service militaire on aussi droit à ces bonifications.

Un exemple de calcul

Prenons le cas d’une personne qui a toujours travaillé dans la fonction publique, née en 1955 et qui a commencé à travailler en 1976. Son dernier salaire était de 3000 € bruts. Cette personne doit cotiser 166 trimestres avant de pouvoir partir en retraite. Si nous sommes mi-2017, elle peut envisager de prendre sa retraite à taux plein.

On aura donc 3 000 € x 75 % (taux indiciaire maximal si toute la carrière a été faite dans la fonction publique). Il n’y a pas de coefficient de minoration ou de majoration car elle est partie dès qu’elle a eu droit à sa pension à taux plein. La pension de retraite s’élèvera alors à 2 250 €.

A lire aussi :

Continuer à lire