Chaussettes à neige : moins chères et contraignantes que les chaînes !

Les automobilistes utilisent des chaînes ou pneus neige pendant l’hiver. Or, une innovation vient de faire son apparition : les chaussettes à neige.

Chaussettes à neige : moins chères et contraignantes que les chaînes !
Oubliez les chaînes et les pneus neige, voici les chaussettes à neige !

Sur les routes enneigées, difficile de ne pas perdre le contrôle de son véhicule sans chaînes ou pneus hiver. Et pourtant, grâce aux chaussettes à neige, un tout nouveau produit breveté, les automobilistes ont la possibilité d’opter pour une alternative moins coûteuse mais aussi plus flexible. Aujourd’hui, nous vous disons tout au sujet des chaussettes à neige.

Les chaussettes à neige, comment ça fonctionne ?

Quel est le principe ? Eh bien cela est très simple : la glace et la neige collent au tissu. Des ingénieurs ont donc mis au point des chaussettes composées de fibres de polyester. Grâce à ce tissu, il est facile d’absorber l’eau, laquelle se fraye un chemin entre la neige et le pneu, ce qui vise à améliorer la tenue sur route. Les chaussettes à neige seraient particulièrement efficaces en temps ensoleillé, lorsque le réchauffement et le frottement des roues encouragent la neige à se liquéfier.

Bon à savoir : les premières chaussettes à neige homologuées sont françaises. En effet, c’est la firme Musher qui les commercialise selon une technologie brevetée B26. Elles permettent de rouler sur un sol sec sur une distance maximale de 30 kilomètres. Elles peuvent être installées très facilement, en moins de 5 minutes.

chaussettes à neige musher

L’installation des chaussettes à neige sur roue

Contrairement à l’installation de chaînes, qui exige bien souvent une patience et une ténacité à toute épreuve, les chaussettes à neige se positionnent à l’aide d’élastiques. Exit donc les crochets qui vous font perdre un temps fou ! Il conviendra premièrement de stationner le véhicule sur un sol plat et de serrer le frein de parking.

Dès lors, on les installe sur les roues à l’aide de gants qui sont fournis par les grossistes. Les chaussettes s’installent du haut vers le bas. Il suffit d’étirer l’élastique par-dessus la bande de roulement du pneu. Une fois que l’élastique se trouve sur sa partie intérieure, on tire sur des lanières oranges pour les ajuster et les recentrer. Les chaussettes à neige se repositionnent automatiquement lorsque l’automobiliste commence à rouler !

Consignes d’utilisation des chaussettes à neige

Il va de soi que les chaussettes à neige ne s’utilisent que sur des routes enneigées. Si vous les utilisez sur un bitume sec, vous les dégraderez. Avec un tel produit, l’automobiliste peut rouler sur la neige à une vitesse de pointe de 50 kilomètres par heure. Une telle performance est impossible voire même vivement déconseillée avec des chaînes. On notera également qu’aucun défaut de compatibilité n’est constaté avec les différents instruments électroniques, qu’il s’agisse d’ABS, d’ESP ou encore de transmission intégrale.

Bon à savoir : le réseau de distribution est, pour le moment, modeste. Néanmoins, les produits sont vendus de manière transparente et vous ne devriez pas avoir de mal à trouver les chaussettes à neige correspondant aux pneus de votre véhicule. On remarquera que la taille des chaussettes est variable. En effet, elles vont de 145R13 à 235/45R18. Autant dire que vous ne ferez jamais face à une pénurie de chaussettes à neige !

Prix, marques et distribution

Au jour d’aujourd’hui, trois fabricants vendent des chaussettes à neige. Il y a bien entendu Musher, entreprise française que nous avons déjà cité plus haut. Mais l’entreprise norvégienne AutoStock et sa rivale Siepa se disputent également le marché. Dans tous les cas, il faudra compter autour de 70 € pour se prémunir de chaussettes à neige, en sachant que différents constructeurs automobiles ont déjà adopté la plupart d’entre elles. Cela est notamment le cas d’Audi, Volkswagen, Mercedes et Peugeot, pour n’en citer que quelques-uns.

A lire aussi :