Quelles sont les meilleures écoles de commerce ?

Les classements des écoles de commerce sont nombreux et suivent des critères bien précis. Quels sont-ils et qui sont les grands vainqueurs ? Nous vous aidons à vous y retrouver.

Quelles sont les meilleures écoles de commerce ?
Le palmarès des écoles

Afin d’aider les étudiants à s’orienter, les magazines et journaux spécialisés publient régulièrement leurs classements des écoles de commerce. Quels sont les meilleurs établissements ?

Classement des écoles de commerce : les grands gagnants

Les classements des écoles de commerce sont nombreux. Dernièrement, c’est Le Parisien qui s’est attelé à la tâche en publiant sa neuvième édition du classement des grandes écoles. La liste comprend 36 écoles.

Dans le peloton de tête, on retrouve comme d’habitude HEC, l’ESSEC, mais aussi l’EM de Lyon, l’ESCP Europe et l’Edhec sont ex-aequo.

Quels sont donc les critères utilisés ? Le Parisien a considéré divers critères dont :

  • le prestige (les accréditations que l’école a reçues),
  • le budget de l’école,
  • les infrastructures,
  • l’attractivité,
  • le corps professoral,
  • les stages,
  • la recherche,
  • l’entrepreneuriat,
  • le réseau international.

Chaque critère est évalué sur 5. Ensuite, une note globale est attribuée à l’école.

L’Étudiant personnalise davantage le classement en proposant aux étudiants de trouver l’école de leurs rêves, en sélectionnant plus de 50 critères dont :

  • l’excellence académique,
  • les relations entreprises,
  • le salaire après la sortie,
  • la satisfaction des étudiants.

D’autres paramètres peuvent également être sélectionnés pour classer les établissements et personnaliser son palmarès des meilleures écoles :

Les étudiants n’ont plus qu’à comparer les différents établissements qui les intéressent en se basant sur ces critères afin de constituer leur classement.

Il faut savoir que dans les classements des meilleures écoles de commerce, certains critères reviennent souvent : la popularité, la sélection à l’entrée, le réseau des anciens ou encore l’insertion professionnelle des diplômés.

Le top 20 selon Le Parisien

Rang Ecole
1 HEC
2 Essec
3 EM Lyon
3 ex-aequo ESCP Europe
5 Edhec
6 Grenoble école de management
7 Kedge BS
7 ex-aequo Skema BS
9 Audencia Nantes
9 ex-aequo ESC Toulouse
11 ESC Montpellier
12 Ieseg Lille
13 ESC Rennes
14 ICN Nancy
14 ex-aequo Neoma BS
16 EM Normandie
16 ex-aequo  EM Strasbourg
 18  Essca
18 ex-aequo ISC Paris
18 ex-aequo PSB

 

Palmarès des écoles : les principaux critères

La cote de popularité

La popularité est un critère souvent utilisé. En effet, avant de choisir son école de commerce, il est judicieux de comprendre la popularité de l’école auprès des étudiants, mais aussi des entreprises.

Une sélection stricte à l’entrée

Pour former les élites, une sélection rigoureuse doit être effectuée. Ce critère est aussi important.

Un réseau fort d’anciens élèves

Les réseaux d’alumni, ou associations d’anciens élèves sont utiles aux anciens étudiants. En plus d’aider les futurs diplômés, ils peuvent également faciliter le networking et l’accès à des opportunités d’emploi en or.

L’insertion professionnelle

Les écoles qui affichent un indice élevé en matière d’insertion professionnelle arrivent souvent en tête de classement. En effet, non seulement les étudiants diplômés d’HEC ou de l’ESSEC trouvent très rapidement un emploi, mais en plus, on leur offre un salaire plus élevé.

Les classements des écoles de commerce les plus célèbres

Parmi les Classements des écoles de commerce, on compte celui du magazine L’Étudiant qui vous permet de personnaliser votre palmarès, en sélectionnant vous-même vos critères. Il y a aussi le palmarès du site Le Point, ou encore celui du Financial Times en anglais.

Nos conseils

Les classements des écoles de commerce sont effectués suivant différentes méthodes, parmi lesquelles des enquêtes, des questionnaires envoyés aux écoles. Ils sont un outil d’aide à la réflexion, toutefois pour se faire sa propre opinion, il est vivement conseillé d’assister aux journées portes ouvertes, ou encore contacter les anciens étudiants, via le networking ou les réseaux sociaux professionnels par exemple.

A lire aussi :

Continuer à lire