Comment obtenir un crédit gratuit ?

Une révolution ? Pas vraiment… Le crédit gratuit constitue un mode de financement proposé fréquemment aux consommateurs. Alors comment cela fonctionne ? Revue de détails…

Comment obtenir un crédit gratuit ?
Zoom sur le crédit gratuit

Avoir un emprunt sans payer un cent de plus ? Oui, c’est possible, grâce au taux d’emprunt nul du crédit gratuit. Une aubaine pour l’emprunteur mais aussi pour le professionnel qui ne « perd pas aux changes ».

 


Crédit gratuit : de l’argent sans conditions ?

Mais, gratuit ne veut certainement pas dire sans encadrement législatif, en l’occurrence ici, l’article L.311-27 du code de la consommation. Et la donne n’est pas la même selon la durée du crédit.

 

  • Moins de trois mois
En deçà de trois mois, le crédit gratuit n’est pas considéré comme un crédit à la consommation. Ainsi, régler sa machine à laver en trois fois sans frais ne permet pas au client de bénéficier des dispositions du code de la consommation en la matière…

 

  • Au-delà de trois mois
Passé ce délai, il s’agira d’un crédit à la consommation. Le prêteur devra alors respecter les règles habituelles. Le client se voit remettre une offre préalable ainsi qu’une offre d’emprunt sur laquelle figurera, noir sur blanc, le taux annuel effectif global de 0%. Une fois signée, il dispose, comme pour tous les crédits à la consommation, d'un délai de rétractation de 14 jours.

 

Un crédit sans justificatif ? Si vous souhaitez comparer les différents crédits en ligne, c'est par ici.

Un prix gonflé ?

Il semble que non. Le prix du bien est, lui aussi, soumis à certaines conditions. Dans le cadre d’un crédit gratuit, il doit correspondre au prix le plus bas durant les trente derniers jours avant la publicité. Au final, le consommateur paiera son bien au prix de vente. Ni plus ni moins. Les intérêts seront pris en charge par le commerçant. Mais, le crédit gratuit est-il vraiment le moyen de payer au meilleur prix ? Pas si sûr !

 

Comptant vs crédit

Chacun s’accordera à dire qu’un emprunt sans intérêts est très avantageux. Mais il y a encore mieux à condition d’avoir de l’argent disponible. En déclinant l’offre pour payer au comptant, certains commerçants accordent une remise. In fine, le client paiera son article au prix le plus bas. A noter que depuis la loi Lagarde de 2010, les professionnels ne sont plus dans l’obligation d’effectuer cette réduction. Publié tous les semestres au bulletin officiel, le taux d’escompte doit figurer explicitement dans la publicité du crédit gratuit. Si bien sûr, le professionnel décide de l’appliquer.

 

Quelques conseils pour votre crédit gratuit…

  • Ne pas céder aux sirènes de la consommation coup de cœur à chaque fois.
  • Thésauriser pour pouvoir bénéficier d’un tarif plus avantageux,

A lire aussi : 

Continuer à lire