Les compétences transversales : qu'est-ce que c'est ?

On parle souvent des compétences transversales mais que sont-elles exactement ? Elles peuvent être intellectuelles, sociales, communicationnelles, personnelles, méthodologiques. On dit aussi qu’elles sont complémentaires. Comment mieux les utiliser et les valoriser sur son CV et lors de son entretien d’embauche ?

Les compétences transversales : qu'est-ce que c'est ?
Mieux comprendre les compétences transversales

Les recruteurs parlent souvent de compétences transversales. En quoi consistent-elles ? Comment les définir et surtout les mettre en valeur dans le cadre d’une  candidature ou dans le domaine professionnel ?

Les compétences transversales : définition

Les compétences transversales sont des savoirs qui s’expriment dans plusieurs domaines, dans plusieurs corps de métiers. Les compétences techniques par exemple sont partagées par les salariés d’une même spécialité. Ce qui est transversal est plus multi disciplinaire.

Les compétences transversales sont regroupées en 4 domaines :

Elles peuvent être d’ordre :

  • intellectuel
  • méthodologique
  • personnel et social
  • Communicationnel

Les compétences transversales d’ordre intellectuel 
Il s’agit de savoir exploiter l’information ou encore résoudre les problèmes, faire appel à son esprit critique ou penser de manière créative.

Les compétences d’ordre méthodologique
Elles font appel à différents éléments comme l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, le sens de l’organisation afin de trouver des méthodes de travail qui fonctionnent…

Personnel et social : elles se réfèrent à la coopération, etc

Les compétences transversales liées à la communication : communiquer de façon appropriée.

Les différentes compétences transversales

Il existe plusieurs compétences transversales. Voici les principales

  • Exploiter l’information

Les spécialistes donnent comme exemple : “ Être aux aguets, attentif aux différentes données disponibles, multiplier les sources de renseignements et en recouper les éléments” ou encore tirer profit de l’information.

  • Résolution des problèmes

Analyser les éléments clés d’une situation de crise. Analyser les pour et les contre, prendre du recul. Trouver des pistes de solution…

  • Exercer un jugement critique

Il s’agit de pouvoir construire son opinion, l’exprimer, l’argumenter et la relativiser

  • La créativité

Les spécialistes indiquent : “La créativité réside moins dans l’ajout de nouvelles ressources ou de nouveaux savoirs que dans le traitement que l’on en fait.

  • Avoir des méthodes de travail efficaces

Il s’agit de trouver les méthodes qui fonctionnent le mieux dans chaque situation.

  • Coopérer

C’est la contribution au travail coopératif
La possibilité d’interagir tout en gardant l’esprit ouvert
Être capable d’évaluer les retombées du travail en coopération

  • Communiquer de façon appropriée

C’est la connaissance de différents langages.
Respecter les codes, les règles de chaque langage et savoir en tirer profit.
La gestion de la communication est aussi importante (pouvoir ajuster sa communication selon l’impact que cela a sur les autres)
Les éléments comme la maîtrise du vocabulaire, la cohérence de son message sont importants.

D’autres compétences clés

Il s’agit des compétences individuelles, définies par la revue Socrates.

  • Les compétences intellectuelles
  • Les compétences relationnelles
  • Les compétences de réalisation (performance, ambition…)
  • Les compétences de leadership (pouvoir gérer une équipe, être orienté sur les résultats)…

Comment valoriser tout cela dans un cadre professionnel ?

Selon les recruteurs les compétences transversales sont stratégiques lorsque plusieurs talents sont mis en compétition. Les entreprises sont en effet à la recherche de candidats polyvalents qui peuvent facilement évoluer au cours de leur carrière et s’adapter. Les entreprises aiment donc les profils caméléon.

En effet, on dit qu’un employé reste en moyenne 5 ans au même poste. Ensuite il désire changer. C’est donc à l’entreprise de lui proposer d’autres opportunités intéressantes pour ne pas le perdre. Ainsi dès le recrutement, les entreprises recherchent des compétences transversales chez un candidat et voient déjà vers quels métiers ce dernier pourra évoluer.

C’est dans le cadre d’une reconversion ou d’une évolution que les compétences transversales peuvent être valorisées. Grâce à elle, les salariés peuvent travailler dans le marketing, puis l’e-commerce ou la stratégie par exemple.

Valoriser les compétences transversales dans un CV

Il est difficile de mettre en avant les compétences transversales dans un CV. Par ailleurs, cela ne rassurera pas les recruteurs de vous voir effectuer la liste de ces compétences. Il faut donc soigner la section “Compétences professionnelles” de votre CV.

Vous pouvez les classer en trois catégories :

  • Les compétences métiers,
  • les compétences transversales
  • Le savoir-être.

Cela permettra aux entreprises auxquelles vous adressez votre CV de mieux saisir votre profil et voir que vous pouvez vous adapter à différents environnements de travail.

Dans une lettre de motivation ou durant l’entretien

Évoquer les compétences transversales dans sa lettre de motivation n’est pas non plus pertinent.
Il est préférable de les garder pour l’entretien d’embauche, l’entretien physique, comme vous aurez plus de temps pour mettre en avant votre profil, vos qualités, vos points forts. C’est à ce moment là que vous pouvez en parler.

Vous pouvez aussi choisir de parler de vos compétences lorsque vous parlez de vos expériences professionnelles. À l’issue de chacune d’entre elles, évoquez ce que vous avez appris, développé.

Cela permettra aux recruteurs ou chargés des ressources humaines d’imaginer vers quels postes, ils pourront vous orienter, en voyant ce que vous avez pu développer grâce à vos expériences passées.

A lire aussi : 

Continuer à lire