7 conseils pour conduire sous la pluie en toute sécurité

Conduire sous la pluie peut s’avérer dangereux, à moins que vous n'observiez les consignes de sécurité que nous mettons à votre disposition dans cet article

7 conseils pour conduire sous la pluie en toute sécurité
Rouler par temps de pluie : les règles à respecter

Conduire sous la pluie est parfois redouté par certains automobilistes, car cela peut s’avérer dangereux. En effet, le risque d’accident est multiplié par deux en saison pluvieuse. Dans cet article, nous énumérons donc quelques conseils qui vous permettront non seulement d’accroître votre confiance au volant, mais aussi et surtout de réduire tout risque d’accident.

Les règles pour conduire sous la pluie en toute sécurité

Nombreux sont les risques encourus par les automobilistes en temps de pluies : l’aquaplaning, la réduction de la visibilité, la modification de la perception des distances, la réduction de l’adhérence des pneumatiques, etc.

Pour pallier à ces situations, certaines mesures réglementaires ont été instaurées, à savoir :

  • Quand la visibilité est réduite : utiliser les feux de croisement (pour être vu par les autres automobilistes), et interdiction formelle d’utiliser les feux arrières de brouillard afin de ne pas éblouir les autres conducteurs.
  • Limitation de vitesse : par temps pluvieux, la vitesse est limitée à 110 km/h sur autoroute, 100 km/h sur voie express, 80 km/h sur route nationale et à 50 km/h en agglomération. Lorsque la visibilité est réduite à 50 mètres ou moins à cause du brouillard, d’une averse de grêle ou d’une forte pluie, la vitesse est limitée à 50 km/h quel que soit le réseau utilisé (autoroutes, voies express, nationales).

Nos 7 conseils pour conduire de façon sûre par temps de pluie

En dehors des mesures réglementaires, il convient à chacun d’être assez vigilant afin d’assurer sa propre sécurité au volant ainsi que celle des autres usagers de la route. Voici quelques consignes de sécurité à adopter en plus de la réglementation.

1. Respecter les règles de conduite par temps pluvieux

Pour éviter les dangers de l’aquaplaning, vous savez à présent qu’il est nécessaire de réduire la vitesse de votre véhicule, mais pas seulement. Il est aussi important d’avoir des pneus gonflés et en bon état. Il faut également se méfier des cuvettes en bas des descentes car l’eau a tendance à s’y accumuler. Enfin, vérifiez bien les traces laissées par les autres voitures : si ces dernières sont étroites, cela signifie que l’eau a du mal à s’évacuer, d’où l’intérêt de redoubler de vigilance.

2. Aérer l’habitacle pour une meilleure visibilité

La visibilité est réduite par temps de pluie. En effet, conduire sous la pluie implique souvent une mauvaise vision de la route car notre vue est obstruée par des gouttes qui viennent s’écraser sur le pare-brise et/ou par de la buée. Or, avoir une parfaite perception des autres véhicules et de la distance qui les sépare de votre propre auto est indispensable. Pensez donc à aérer l’habitacle pour gagner en confort. Et n’hésitez pas à mettre vos essuie-glaces à pleine puissance !

3. Ne pas utiliser votre régulateur de vitesse

Si votre véhicule est équipé d’un régulateur de vitesse, évitez de vous en servir. En effet, l’usage d’un régulateur rend passif le rôle du conducteur. Ce dernier met plus de temps à réagir devant un obstacle ou dans les situations d’urgence. Si vous souhaitez utiliser votre régulateur de vitesse, faites-le quand les conditions climatiques sont plus favorables et sur des routes peu encombrées.

4. Augmenter les distances de sécurité

Quand la chaussée est glissante ou que l’adhérence des pneus est réduite en raison d’un climat pluvieux, conduire sous la pluie est tout sauf évident. Profitez-en pour augmenter les distances de sécurité. En faisant cela et en réduisant la vitesse de croisière de votre véhicule, vous bénéficierez d’une plus grande marge et pourrez mieux anticiper les situations les plus délicates.

5. Ne pas surprendre les autres usagers

Bien-sûr, évitez de surprendre les autres usagers ! Freinez plus tôt que d’habitude (car la distance de freinage est réduite sur une route mouillée) et tâchez également de préciser à l’avance vos intentions de changement de direction en utilisant votre clignotant. Ne réalisez aucun geste brusque car cela pourrait induire les autres automobilistes en erreur. Et surtout, évitez tout dépassement !

6. Ne freinez jamais en cas d’aquaplaning

En cas d’aquaplaning (perte du contrôle du véhicule sur une chaussée recouverte d’eau), évitez absolument de freiner ou de lâcher le volant. Si vous sentez la direction « flotter », lâchez progressivement l’accélérateur, maintenez votre volant en fixant un point loin devant en attendant de retrouver de l’adhérence.

7. Faites vérifier l’état de vos balais d’essuie-glaces

À l’approche de la saison froide, il est important que vous fassiez inspecter votre véhicule par un professionnel. Par exemple, il est recommandé d’effectuer un contrôle régulier de vos balais d’essuie-glaces (qu’il faut changer une fois par an). Veillez également à toujours maintenir une bonne pression dans les pneus afin d’éviter les cas d’aquaplaning et à vérifier l’éclairage.

A lire aussi :