7 conseils pour une conduite sur neige en toute sécurité

L'hiver approche, avec les désagréments qui vont avec pour les automobilistes. Découvrez ici nos conseils pour une conduite sur neige sécurisée.

7 conseils pour une conduite sur neige en toute sécurité
L'hiver approche. Prenez garde à votre conduite sur la neige !

La conduite sur neige est assez délicate car elle nécessite encore plus de vigilance de la part de l’automobiliste afin d’assurer sa sécurité ainsi que celles des autres conducteurs. Alors si vous redoutez toujours de conduire sur la neige, voici quelques conseils de sécurité à observer.

Nos conseils pour une conduite sur la neige en sécurité

Lorsque neige et verglas s’installent sur la route, l’automobiliste doit absolument limiter les risques de sortie de route sur chaussée glissante. Pour ce faire, il doit préparer son véhicule de manière adaptée. Dans cet article, nous vous enseignons plusieurs façons de garantir votre sécurité en cas de conduite sur neige.

1. Remplacer les pneumatiques dès l’entame de la saison hivernale

Dès le début de l’hiver, pensez à remplacer vos pneus habituels par des pneus hiver car ceux-ci offrent plus de sécurité pour la conduite sur neige. En effet, ils sont équipés d’une gomme particulièrement adaptée aux grandes chutes de température, de rainures plus profondes et plus espacées pour une évacuation optimale de la neige, ainsi que de lamelles qui font effet de ventouse sur le verglas. Ces caractéristiques particulières des pneus hiver leur permettent d’offrir une adhérence efficace sur les routes enneigées, verglacées ou mouillées.

2. Équiper les quatre roues

Il est fortement recommandé d’équiper ses quatre roues de pneus hiver pour une meilleure stabilité de la voiture, et ce peu importe si votre véhicule soit une traction (roues avant motrices), une propulsion (roues arrières motrices) ou une intégrale (quatre roues motrices). Par ailleurs, nous sommes nombreux à envisager de ne remplacer que deux roues sur les quatre concernées, histoire de faire des économies non négligeables. Or, équiper l’intégralité des roues est indispensable pour garantir la motricité et la stabilité du véhicule en hiver.

3. Effectuer une révision de votre véhicule

Assurez-vous du bon état de vos essuie-glaces, du bon fonctionnement de vos phares (remplacer les ampoules grillées), vérifiez vos filtres à huiles et pensez à remplacer votre huile moteur par une huile adaptée aux très basses températures, ainsi que le liquide lave-glace par un autre plus résistant au froid.

Pensez également à bien dégivrer votre pare-brise avant de sortir de chez vous, car un mauvais dégivrage est considéré comme une infraction au code de la route et peut être sanctionné d’une amende.

4. Chaîner les roues motrices

Suite à de fortes intempéries comme des chutes de neige par exemple, l’accès aux stations de ski est obligatoirement réglementé. Parmi ces réglementations, il y a l’installation de chaînes sur les roues motrices. En effet, les chaînes garantissent la progression de la voiture sur la neige à une vitesse modérée (entre 30 km/h et 50 km/h). Retenez qu’il existe plusieurs types de chaînes ! D’ailleurs, en fonction des marques, leur installation sera plus ou moins aisée.

5. Adopter une conduite plus souple

En conduite sur neige, il faut absolument éviter la vitesse, ainsi que les gestes brusques. Le mieux serait de limiter sa vitesse à 50km/h et de maintenir une vitesse constante. Quand il neige, l’adhérence sur route est drastiquement réduite et les distances de freinage plus longues. Songez donc à respecter scrupuleusement les distances de sécurité voire les augmenter. Pour ralentir, privilégiez le frein moteur. Idéalement, vous devriez même utiliser un rapport de boîte de vitesses le plus élevé possible pour moins solliciter le couple moteur, lequel est bien souvent la raison principale de la perte d’adhérence sur la neige et le verglas.

6. Apprendre à faire des dérapages contrôlés

En cas de conduite sur neige ou verglas, il arrive que le véhicule se dérobe. Dans ce cas précis, vous ne devez pas freiner ! En effet, il suffit de débrayer pour faire tourner les roues à la même vitesse, ce qui est le meilleur moyen d’aligner la voiture par rapport à la route. Par contre, dès que l’arrière du véhicule se met en travers, contre-braquez ! Pour rappel, contre-braquer consiste à braquer en direction de l’endroit où vous voulez aller.

7. Embarquer un kit de survie avec vous

Dernier conseil : tout conducteur aguerri qui réalise un long trajet hivernal sait qu’il peut être confronté à de nombreux risques. Autant anticiper le pire et transporter un kit de survie dans votre véhicule. Ce kit de survie doit comporter une couverture, un thermos avec du café ou du thé bien chaud, des aliments à grignoter et une lampe torche. Si vous avez un peu de place dans votre coffre ou votre habitacle, profitez-en pour embarquer des câbles de démarrage !

A lire aussi :