Création d'entreprise : check-list des formalités

Pas de création d’entreprise sans quelques formalités administratives à remplir. Et certaines sont parfois méconnues.

Création d'entreprise : check-list des formalités
Les 4 étapes nécessaires à la création d’entreprise

De l’idée en germe… au début effective de l’activité, la création d’entreprise nécessite de procéder étape par étape en répondant à certaines formalités administratives. Et à l’ère de la dématérialisation, la démarche est désormais plus simple à réaliser.
 

1ère étape : avant l’inscription administrative

Pas de création d’entreprise sans une idée testée au préalable, c’est ce que l’on appelle l’étude de marché. Le dossier réalisé viendra compléter le business plan. Ce dernier sert non seulement à présenter mais aussi à chiffrer la rentabilité du projet. Ces documents indispensables serviront à débloquer les financements nécessaires à la création d’entreprise. Si l’idée est validée mais qu’il n’y aucun financement, il sera difficile d’entamer les formalités administratives pour lancer sa création d'entreprise.
 


2e étape : donner un nom à votre petite entreprise…

Indispensable pour s’immatriculer, il faudra choisir une adresse. Il peut dès lors s’agir du lieu d’habitation pour ceux qui ont choisi de travailler de chez eux ou d’un local externe avec un bail professionnel. Puis il faudra choisir une dénomination sociale ou commerciale selon le type d’activité. Il est tout à fait possible d’utiliser son patronyme. Mais afin d’éviter d’éventuelles poursuites consécutives à l’emprunt d’un nom déjà existant, il est fortement conseillé de consulter l’Institut national de la propriété industrielle (INPI).
 


3e étape : l’inscription administrative

Ca se finalise ! Pas de création d'entreprise sans la sacro-sainte immatriculation.
 
  • Pour une activité commerciale, l’immatriculation se fera au registre du commerce et des sociétés (RCS) via le centre de formalités des entreprises (CFE). Son cout : 62,40 euros.
 
  • Pour une activité artisanale, cela se fera au répertoire des métiers via le CFE. (185 euros en moyenne)

Dans tous les cas, le site guichet-entreprises permet de s’inscrire puis de scanner et d’envoyer directement les pièces justificatives. De préciser le CFE gèrent également l’affiliation aux différents organismes sociaux mais aussi fiscaux.
 


4e étapes : les dernières formalités

Une fois l’extrait reçu, la création d’entreprise n’est pas pour autant finie. Annonce au bulletin officiel (Bodacc), assurance professionnelle, ouverture d’un compte bancaire pro,… Telle est la liste non exhaustive des démarches à effectuer en sus.

Une chose est sûre, le plus simple pour se lancer dans la création d’entreprise demeure le statut d’auto-entrepreneur.Tout dépend des ambitions et du projet d'entreprise. Alors pour ceux qui ont des idées, vous avez les clés en main !
 
A lire aussi :

Continuer à lire