Comment trouver un crédit pour auto-entrepreneur ?

Investir de l’argent pour créer son activité peut être dissuasif. Voici des conseils pour obtenir un crédit pour auto-entrepreneur pour financer son projet

Comment trouver un crédit pour auto-entrepreneur ?
Comment financer son projet ?

Devenir auto-entrepreneur n’est pas gratuit et, bien souvent, le fait d’investir de l’argent pour créer son activité est dissuasif. Alors, plutôt que de laisser de côté un projet qui vous tient à cœur, nous vous donnons des conseils pour surmonter financièrement ces épreuves ou faire un crédit pour un auto-entrepreneur.

Obtenir un crédit professionnel pour un auto-entrepreneur, c’est possible ?

Il faut bien comprendre que structurer financièrement un projet pour un auto-entrepreneur est similaire au financement d’une entreprise normale.

Dans la pratique, cela veut dire qu’il vous faudra des ressources financières durables constituées par :

La différence majeure avec d’autres types de structures professionnelles, c’est que l’auto-entrepreneur ne peut pas déduire ses charges ! Concrètement, lorsqu’une entreprise emprunte de l’argent pour l’investir, elle peut déduire cette charge dans sa comptabilité et cela ne pèse pas sur son résultat. Dans le cas d’un crédit pour un auto-entrepreneur en revanche, les charges ne sont pas déductibles. Il faut donc y réfléchir à deux fois avant d’opter pour cette forme d’entreprise. Si l’on se lance dans une activité qui demande un gros investissement de départ, ce n’est peut-être pas le cadre juridique le plus approprié.

Quelle est l’importance de l’apport personnel ?

Disposer de fonds propres est important mais pas non plus indispensable. En effet, plus les fonds propres seront élevés, plus votre projet suscitera de la confiance de la part de vos partenaires. Cependant, si vous n’avez pas forcément les moyens de présenter un apport personnel conséquent, vous pourrez malgré tout poursuivre votre chemin avec des aides réservées à des profils spécifiques, comme les prêts d’honneur qui sont une bonne alternative au crédit pour un auto-entrepreneur.

Sachez que vos fonds propres sont essentiellement le fruit de vos économies mais pas seulement. En effet, la vente d’un bien peut vous apporter des fonds supplémentaires, tout comme vos allocations chômage qui peuvent vous être débloquées pour vous aider à entreprendre, mais aussi votre Plan Épargne Logement (PEL) à condition que ce produit financier soit rattaché à votre résidence principale.

Quelles solutions existent pour vous aider à devenir auto-entrepreneur ?

Les prêts d’honneur : un prêt d’honneur peut atteindre jusqu’à 15 000 euros. Il est accordé sans intérêt ni demande de garantie ou de caution, et sa durée de remboursement est généralement de quatre à cinq ans.

Le microcrédit professionnel : L’ADIE peut vous financer à travers un microcrédit et vous faire bénéficier de prêts d’honneur ou de primes selon votre région, pour un financement global maximal de 10 000 euros

Le prêt à la Création d’Entreprise (PCE) : le Prêt à la Création d’Entreprise (PCE) peut vous servir à financer des besoins immatériels, comme votre publicité, vos besoins en fonds de roulement, l’achat d’un fonds de commerce, etc. pour un montant de 2 000 à 7 000 €, sur une durée de cinq ans.

Choisir le bon crédit pour auto-entrepreneur

L’auto-entrepreneur peut financer l’acquisition de biens grâce à la souscription d’emprunts. Dans ce cas, il existe deux grandes catégories qui sont le crédit classique et le crédit-bail.

Le crédit classique : cette solution n’est ni plus ni moins qu’une somme d’argent mise à votre disposition par un organisme financier et qui vous permettra de financer des besoins corporels (achat de matériel, travaux d’aménagement, etc.) ou incorporels (création d’activité, fonds de commerce, etc.)

Le crédit-bail : cette solution vous permet d’acquérir du matériel neuf de façon assez simple. L’auto-entrepreneur choisit et négocie le prix du matériel avec le fournisseur. Par la suite, votre banque prend le relais en achetant le matériel et vous le loue sur une période donnée. Vous avez simplement à régler chaque mois un loyer dont le montant passe en totalité en charge d’exploitation (mais on déductible avec ce statut !). À la fin de la période de location, vous pouvez demander à racheter cet équipement pour une valeur résiduelle convenue lors de l’établissement du contrat de crédit-bail soit acheter un nouvel équipement. C’est une alternative intéressante au crédit voiture lorsque l’on est auto-entrepreneur.

Autant dire qu’il existe un grand nombre de solutions pour financer vos projets. Prenez le temps d’étudier ces propositions et d’en parler à votre conseiller financier qui pourra vous apporter de bons conseils…

Un crédit dans le but de financer ses dépenses personnelles

Jusqu’ici nous avons abordé les crédits liés à l’activité de l’auto-entreprise, mais le professionnel peut aussi avoir besoin de financer ses projets personnels (achat d’un véhicule, d’un appartement, de projets personnels, etc.). Dans ce cas, un autre problème se pose et notamment lorsque l’on veut souscrire un prêt immobilier en étant auto-entrepreneur. Il faut pour gagner la confiance de la banque avoir des revenus suffisants (le revenu net mensuel doit couvrir au moins 3 fois le montant de la mensualité due) et l’entreprise doit fonctionner depuis assez longtemps pour pouvoir demander un financement.

A lire aussi :