Crédit auto : que faire après une perte d’emploi ?

Personne n’est à l’abri de perdre, un jour,  son emploi et de se retrouver au chômage. Alors que faire lorsqu’un crédit auto a été contracté ? Voici quelques pistes…

Crédit auto : que faire après une perte d’emploi ?
Voici les possibilités de payer son crédit auto en cas de perte d'emploi

Si elle n’est pas obligatoire, l’assurance emprunteur est utile notamment lors de la perte d’emploi. Mais il y a aussi les indemnités d’assurance chômage qui peuvent compenser. Revue de détails…

Bien rembourser son crédit auto même après une perte d'emploi

1) L’assurance pour payer le crédit auto

Pour ceux qui avaient jugé utile de souscrire une assurance emprunteur, elle s’avèrera utile en cas de perte d’emploi. Alors comment cela fonctionne ? L’assurance perte emploi va se substituer à l’emprunteur en prenant en charge les mensualités. Mais bien entendu, il y a toujours des conditions ou des exclusions. Il s’agit notamment du délai de carence. Autrement dit les trois premiers mois de chômage qui ne seront pas pris en charge. A cela s’ajoute une durée maximale de remboursement ne pouvant excéder par exemple 24 mois.

Il y a aussi ceux qui ne pourront prétendre à aucune prise en charge. Nous citerons :

  • Les salariés qui se trouvaient en période d’essai ou en pré-retraite
  • Les personnes en chômage partiel
  • Cela semble évident, les salariés qui démissionnent de façon volontaire
  • Les licenciements non pris en charge par l’état
  • Les salariés qui ont terminé leur contrat à durée déterminé

2) Les indemnités chômage

A condition de répondre aux critères pour pouvoir en bénéficier, les indemnités chômage constituent un moyen d’assurer ses mensualités même sans avoir contracté une assurance emprunteur. Mais, encore une fois, à condition de répondre à certains critères. Voici ceux nécessaires à l’octroi de l’Allocation de Retour à l’Emploi (ARE) :

  • 610 heures de travail ou 122 jours d’affiliation au cours des 28 derniers mois
  • Etre inscrit comme demandeur d’emploi
  • Ne pas avoir l’âge légal de départ à la retraite
  • Ne pas avoir démissionné
  • Etre physiquement apte à l’exercice d’un emploi

Les personnes ayant perdu leur emploi mais ne répondant pas aux critères ci-dessus peuvent néanmoins percevoir d’autres allocations. Il s’agit en l’occurrence de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), du Revenu de Solidarité Active (RSA) ou l’Allocation Temporaire d’Attente (ATA). Retrouvez plus de détails sur le site de pôle emploi.fr

Crédit auto et perte d'emploi : ce qu'il faut retenir

Dans l’hypothèse où un seul crédit auto a été souscrit, la perte d’emploi n’est pas un facteur aggravant de la situation économique de l’emprunteur. A condition que ce dernier gère ses revenus et ses dépenses « en bon père de famille ».

En revanche, si cela arrive alors qu’il n’y pas d’assurance contractée et plusieurs crédits à la consommation en cours, la situation est plus délicate. Il faudra donc prendre rendez-vous rapidement auprès du ou des prêteurs pour trouver des solutions comme par exemple le lissage de crédits, le regroupement de crédit, etc.

A lire aussi :