Crédit à la consommation sans justificatif de revenus : Gare aux pièges !

Dans la famille des crédits à la consommation sans justificatif de revenus, on trouve le crédit renouvelable proposé par les banques, les organismes de financement mais également certains grands magasins.

Crédit à la consommation sans justificatif de revenus : Gare aux pièges !
Crédit à la consommation sans justificatif de revenus - Quels sont les pièges à éviter ?

N’attendez plus pour réaliser les projets qui vous tiennent à coeur


 

 

Aussi populaire que le crédit sans justificatif, le crédit à la consommation est utilisé, comme son nom l’indique, pour l’achat de biens de consommation. Le prêt le plus répandu en la matière est le crédit renouvelable, aussi connu sous le nom de crédit revolving, qui est une sorte de crédit à la consommation sans justificatif de revenus. Mais de quoi s’agit-il ? Explications.

 

Comment ça marche ?


S’il attire de moins en moins de consommateurs (1), le crédit renouvelable est très populaire en France. Le principe est simple : banques et organismes de financement spécialisés mettent à votre disposition une certaine somme d’argent, 3000 euros maximum. Il s’agit là d’une réserve d’argent que vous pouvez utiliser en une ou plusieurs fois.

Les enseignes de grands magasins proposent elles aussi des crédit renouvelables… Bien souvent, elles sont présentées comme des cartes de fidélité qui vous permettent de payer vos achats en magasin notamment grâce à cette réserve d’argent. Cependant, si le mot crédit n’est bien souvent pas prononcé, il s’agit bel et bien là d’un de crédit à la consommation sans justificatif de revenus. D’ailleurs, l’inscription "Carte de crédit" doit figurer sur la carte donnée par le magasin.
  La solution pour faire face à un imprévu


Un crédit facile à souscrire


Contrairement à certaines idées reçues, le crédit sans justificatif veut simplement dire que vous n’avez pas à expliquer l’utilisation de la somme prêtée. En aucun cas cela signifie que vous êtes dispensé de présenter des documents légaux comme des bulletins de salaire ou encore des relevés bancaires.

En revanche, le crédit renouvelable est un prêt beaucoup plus simple à souscrire. Vous ne devez justifier de votre capacité à pouvoir rembourser votre crédit que si la réserve d’argent est supérieure à 3000 euros. Pour tout crédit supérieur à 1000 euros, le prêteur doit également vous proposer, afin que vous puissiez faire votre choix, un crédit amortissable, c’est-à-dire un prêt où à chaque mensualité, vous remboursez une partie du capital plus une partie des intérêts dus.

 

Les limites du crédit renouvelable


S’il est l’un des crédits à la consommation sans justificatif de revenus les plus populaires, le crédit renouvelable est souvent pointé du doigt. Et pour cause : il est accusé de favoriser le surendettement. S’il peut pousser certains particuliers à la surconsommation, il faut savoir également que son taux d’intérêt est souvent élevé. En effet, il oscille autour des 20%. De plus, comme il s’agit d’un emprunt inférieur à 3000 euros, il doit être remboursé sur une courte durée. L’échéance ne doit pas dépasser 3 ans pour un crédit inférieur à 3000 euros et 5 ans pour un crédit supérieur à 3000 euros.

La loi Hamon, entrée en vigueur le 1er janvier 2015, tente à lutter contre le surendettement. Elle stipule notamment qu’un contrat est « considéré comme inactif si, pendant un an à compter de la date de souscription ou de la date de dernière reconduction, le contrat de crédit ou tout moyen de paiement associé n’a fait l’objet d’aucune utilisation ». Sachez toutefois que vous pourrez résilier votre contrat à tout moment. Vous devrez cependant rembourser votre crédit avant. A noter également que tous les 3 ans le prêteur doit vérifier la solvabilité de du prêteur.

(1) L’Association française des sociétés financières rapporte que les nouvelles inscriptions ont chuté de 5,5% au premier semestre 2015
 
A lire aussi :

Continuer à lire