Crédit, que faire en cas de difficultés de remboursement ?

Un crédit et des difficultés de remboursement ! Mais est-ce pour autant le début de lourds problèmes administratifs ? Non, ce n’est pas la seule issue…

Crédit, que faire en cas de difficultés de remboursement ?
Résoudre les difficultés de remboursement liées à un crédit

Quand vous commencez à avoir des difficultés à rembourser vos crédits, ne surtout pas s’enliser en empruntant ici ou là mais plutôt choisir d’apurer sa dette. Comment ? En essayant de trouver des solutions avec le créancier, en l’occurrence son banquier.

Difficultés de remboursement de crédit : que faire ?

 
Plus d'infos financières ?Recevez toutes nos infos financières et nos astuces pour économiser au quotidien !

Que se passe-t'il en cas de difficultés de remboursement ?

Dès que l’incident de paiement a lieu, la banque ou l’établissement de crédit peuvent exiger le paiement auprès de la caution (s’il y a), et ce, dès inscription au fichier des incidents de crédits (FICP). La caution doit alors payer la dette en sus des pénalités et intérêts de retard. Dans certains cas sans issus, la banque ne prendra aucun risque supplémentaire. Elle exigera purement et simplement le remboursement du capital restant dû, le tout majoré d’une indemnité.
 

Difficulté à rembourser un crédit : conseils

 

Ne pas attendre

Avant que la banque ne se retrouve devant le fait accompli, l’emprunteur doit se manifester très rapidement. Non pas une fois que le compte n’est plus assez approvisionné pour assurer le débit des mensualités mais bien avant… Dès qu’un changement de situation professionnelle ou pécuniaire est prévisible. Ce peut être une perte d’emploi, une dépense urgente et importante,… Bref, il faut jouer à tout prix la transparence. Faire la politique de l’autruche est le moyen à coup sûr de mettre son capital confiance à zéro vis-à-vis de la banque.
 

Revoir le prêt

Une fois le contact établi, la première chose à négocier est un délai de paiement. Cela doit, bien évidemment, être fait en bonne et due forme, par courrier. Mais attention, le prêteur peut accorder ou refuser la demande. Dans le premier cas, il y aura une prise en charge totale ou partielle. Mais cela a un coût. Autre moyen de régler ces difficultés de remboursement, le rééchelonnement du prêt. Grâce à l’allongement de la durée du prêt, les mensualités seront plus faibles. Pourquoi ne pas renégocier le prêt à un taux plus bas. Ceux-ci sont toujours au plus bas pour les crédits immobiliers. Ne pas oublier ne prendre en compte les indemnités de remboursement à hauteur de 3% du capital restant dû du crédit.
 

En dernier recours en cas de difficultés

Si, au regard de la situation financière globale, il n’y a pas d’aménagement possible, l’emprunteur n’aura que deux solutions :
  • Demander un délai de grâce auprès du tribunal d’instance qui peut décider un « gel » du crédit pour deux ans et sans frais,

A noter

Pour ceux dont la difficulté de remboursement du crédit résulte du chômage, d’une maladie ou d’un accident, l’assurance emprunteur contractée couvre les mensualités.

 
Découvrez toutes nos astuces et nos articles !
 
A lire aussi :

Continuer à lire