Comment éviter d'être malade en voiture ?

Comment éviter d’être malade en voiture ? Comment empêcher ou combattre le mal des transports ? Nous avons dix conseils pour vous qui vous changeront la vie !

Comment éviter d'être malade en voiture ?
Éviter d’être malade en voiture : notre guide et nos astuces

Éviter d’être malade en voiture, c’est un défi au quotidien pour tous ceux et celles qui souffrent de mal des transports. Le mal des transports justement, ou cinétose, est un trouble qui peut se manifester à tout moment lors d’un trajet à bord d’un véhicule motorisé équipé de roues. Étourdissement, fatigue, malaise, nausée voire vomissement, être sujet à une cinétose n’est pas de tout repos. Dans les lignes qui suivent, nous vous expliquons comment éviter d’être malade en voiture grâce à plusieurs conseils pratiques et médicaux.

Éviter d’être malade en voiture : connaître l’origine et le fonctionnement du trouble

Avant de voir quelles sont les bonnes habitudes de voyage, intéressons-nous aux raisons de ce trouble qui affecte tous ceux qui sont malades en voiture ou dans les transports. Techniquement, la cinétose est produite par des informations contradictoires qui parviennent au cerveau. Une fois assis, votre oreille interne est stimulée par l’élan de l’automobile en mouvement. Cependant, vos yeux ne voient que le siège avant du conducteur ou de son passager le plus proche. Cela crée un déséquilibre, un conflit sensoriel. Pour soigner la cinétose, il faut donc envoyer des informations cohérentes au cerveau : on peut donc s’installer à l’avant du véhicule, ou bien offrir un plus large panorama à nos yeux.

Dix méthodes et façons d’éviter d’être malade en voiture

Voyons maintenant quelles sont les bonnes pratiques pour atténuer voire totalement éradiquer le mal des transports. Ci-dessous, voici quelques conseils pour éviter d’être malade en voiture avant ou pendant le trajet.

1. Prendre le volant

Conduire est une très bonne façon de lutter contre le mal des transports. Effectivement, la fait de tenir le volant maintient tous vos sens en éveil. Cela vous contraint à anticiper certains dangers, à ralentir, accélérer, vous déporter. Le fait que vous soyez concentré sur la route permet la parfaite coordination des informations qui sont transmises à votre cerveau.

2. Fixer l’horizon

La concentration est un facteur de prévention du mal des transports. Si vous fixez l’horizon par exemple, ou bien un élément du paysage, un arbre ou un bâtiment, vous pourrez empêcher le mal des transports, à condition que vous ne quittiez pas cet élément des yeux et que vous ne tourniez pas la tête.

3. Maintenir une température adaptée

Pour éviter d’être malade en voiture, maintenez une température adaptée dans l’habitacle. Une température trop élevée ou trop basse pourrait aggraver vos symptômes. Afin de les dissiper, il est aussi nécessaire de bien aérer le véhicule. Mieux vaut d’ailleurs baisser les vitres que d’allumer le ventilateur pour créer des courants d’air.

4. Stabiliser sa tête

Pour bloquer la stimulation de l’oreille interne, il est recommandé de bien stabiliser votre tête, et d’opter pour une position immobile. Si possible, posez un coussin derrière votre tête. En cas de conduite agressive ou bien si le véhicule emprunte un terrain accidenté, cela vous aidera à dissiper le mal des transports.

5. Faire des pauses

Si vous êtes amené à rester longtemps à bord de l’auto, demandez à ce que des pauses fréquentes soient effectuées. Le conducteur doit nécessairement se reposer toutes les deux heures minimum. Mais cela est également le cas des passagers. Profitez-en pour marcher, vous décompresser. Respirez calmement et profondément, si possible au calme.



6. Faire une sieste

Pourquoi ne pas faire une petite sieste ? Le fait de dormir permet d’apaiser la confusion sensorielle. En effet, cela limite les informations extérieures qui sont transmises au cerveau. Sachez d’ailleurs que le fait de faire la sieste est fortement recommandé pour lutter contre le mal des transports.

7. Limiter l’activité visuelle

On peut éviter d’être malade en voiture en limitant l’activité visuelle. En effet, toute activité, même passive, est interprétée par le cerveau, ce qui est en contradiction avec les sensations de déplacement ressenties à bord du véhicule. C’est pour cela que vous devriez éviter de lire ou de fixer un écran, car cela a pour effet d’accroître les nausées et vertiges. Pour éviter ces symptômes, encore une fois, il faut soit fermer les yeux, soit regarder aussi loin que possible en-dehors de la voiture.

8. Respirer profondément

Le mal des transports, c’est aussi une question d’anxiété. Pour éviter d’être malade en voiture, il faut donc chercher à combattre le stress, car le stress augmente inéluctablement les symptômes de la cinétose. Pour tenter de mettre fin à l’anxiété, il faut tout simplement essayer de vous relaxer ou pratiquer des exercices de respiration.

9. Recourir à l’acupression

L’acupression est une technique de médecine traditionnelle qui est basée sur la stimulation des flux d’énergie corporelle par pression sur certains points. En exerçant une pression sur une partie spécifique du corps, on peut donc contrôler les nausées. De nos jours, il existe même des bracelets munis d’une petite boule qui ont pour vocation de soulager les malaises instantanément.

10. Manger correctement

L’alimentation joue un rôle important dans le mal des transports. Pour éviter d’être malade en voiture, prenez un repas léger et ne consommez pas d’alcool. Pour éviter la cinétose, il faut opter pour des plats légers et peu riches en graisses. Il est d’ailleurs recommandé de prévoir des collations pendant le trajet (fruits secs, tranches de pain grillé etc.) et de bien s’hydrater pour éviter tout risque de mal des transports.

Bien sûr, il existe d’autres façons de combattre le mal des transports. La solution la plus radicale reste quoi qu’il arrive de changer de moyen de transport. Train, bus, sont autant d’options à privilégier pour éviter d’être malade en voiture car ces moyens de locomotion sont généralement plus confortables. Sinon, vous pouvez aussi emporter avec vous de la gomme à mâcher ou des pastilles à la menthe. La menthe poivrée est d’ailleurs réputée pour être un remède efficace contre la nausée, sans compter qu’elle facilite grandement la digestion ! À présent, vous avez l’embarras du choix pour mettre fin à votre mal des transports, et plus particulièrement en voiture.

A lire aussi :