5 astuces pour lutter contre la fatigue au volant

Comment lutter contre la fatigue au volant ? Voici des gestes simples pour éviter l’épuisement et garantir la sécurité du conducteur et de ses passagers.

5 astuces pour lutter contre la fatigue au volant
Conduire vous fatigue ? Adoptez ces 5 réflexes !

Quand on roule plusieurs heures et que l’on est amené à faire de longs déplacements, on fait forcément face à de la fatigue au volant. L’ennui guette, la concentration décline, l’épuisement nous gagne, on commence à fermer les yeux… Si vous avez le malheur de vous endormir au volant, vous risquez fortement de faire un accident, voire même de perdre la vie.

Voilà cinq astuces qui vous aideront à vous renforcer face à la fatigue passagère.

5 astuces pour éviter la fatigue au volant

 

1. Choisir le bon créneau

Dans la mesure du possible, il est essentiel de prendre la voiture en dehors des heures où les risques de somnolence sont les plus importants, soit entre 13 heures et 16 heures et 02 heures et 05 heures. Grosso modo, il est préférable d’arrêter de conduire avant minuit et de ne pas reprendre la route avant 06 heures. Rappelons que plus vos nuits de sommeil sont complètes, plus vous êtes en forme !

2. Manger équilibré

Il est très important de ne pas manger avec excès. En effet, après un repas trop consistant, la digestion est plus difficile à se mettre en place : une quantité importante d’énergie est sollicitée, ce qui provoque de la fatigue. Optez donc pour un petit-déjeuner consistant avec une boisson stimulante de type thé ou café. Pour le déjeuner, mangez léger et, si possible, ne buvez pas d’alcool.

3. Faire des pauses

Forcément, pour combattre la fatigue au volant, pensez à faire des pauses. Dès les premiers signes de fatigue, arrêtez-vous et reposez-vous au moins 20 minutes. Il est d’ailleurs recommandé de s’arrêter de rouler toutes les deux heures. Écoutez les signes de votre corps et offrez-lui ce qu’il demande s’il a besoin de repos.

4. Faire la sieste

Rien de tel qu’une sieste dynamisante pour récupérer de la fatigue au volant ou la prévenir. Idéalement, prenez un café avant de faire votre sieste. Étant donné que la caféine met 15 à 30 minutes avant d’agir, vos capacités seront décuplées une fois que vous prendrez la route, évitant dans le même temps l’inertie du sommeil.

5. Passer le volant

Si vous avez la chance d’être accompagné d’une personne qui possède son permis de conduire, pourquoi ne pas s’échanger le volant ? En effet, si vous êtes deux conducteurs, les risques de fatigue au volant seront diminués de moitié, chacun ayant l’occasion de se reposer pendant que l’autre conduit !

Vous avez d’autres astuces à partager pour limiter la fatigue au volant ? Dans ce cas, glissez-les en commentaire !

A lire aussi :

Continuer à lire