Fifa 18 : que nous réserve-t-il ?

Le champion des jeux de foot est de retour ! Au delà des mises à jour d'effectifs, voici les principales nouveautés du nouveau FIFA 18.

Fifa 18 : que nous réserve-t-il ?
Ce qu’il faut savoir sur Fifa 18

Fifa 18 a sur le papier une nouvelle fois de gros atouts pour garder son titre de champion des simulations de football. Depuis un bon moment, les années se suivent et se ressemblent en ce qui concerne l’hégémonie de ce titre sur les autres, notamment PES. Il faut dire que le nombre conséquent de licences qu’il propose lui permet de s’attirer plus facilement les faveurs des gamers fans de foot. Voyons donc ensemble ce que contient ce nouvel opus.

Fifa 18 : de vraies nouveautés ?

Allons droit au but et parlons tout d’abord de ce qu’apporte cette nouvelle version par rapport aux précédentes. En effet, malgré les incontournables et indispensables mises à jour d’effectifs et de maillots principalement, les fans espèrent perpétuellement d’autres changements permettant d’obtenir un jeu de plus en plus réaliste et jouable.

Avouons-le aussi, malgré que Fifa soit chaque année un titre couronné de succès, il y a toujours de nombreux gamers qui se plaignent d’imperfections et de bugs en ce qui concerne le gameplay ou l’intelligence artificielle. Ils attendent donc de la part d’EA Sports, l’éditeur du jeu, une version meilleure que la précédente. Le pire pour les fans serait de constater au final que Fifa 18 ne soit tout simplement qu’un Fifa 17 avec une mise à jour d’effectif vendu au prix fort.

EA Sports joue la sécurité

Comme d’habitude un grand nombre de modes de jeu sont proposés, parmi les plus connus :

  • Fifa Ultimate Team,
  • Mode carrière (joueur ou entraineur),
  • Mode Aventure (Alex Hunter),
  • Mode saison (en ligne ou hors ligne),
  • Mode clubs pro.

En y jouant, il est possible de rencontrer les nouveautés de ce Fifa 18 :

  • Des transferts de joueurs plus complexes et réalistes en mode carrière,
  • Le mode Clash d’équipes dans Fifa Ultimate Team,
  • La suite des aventures d’Alex Hunter,
  • Les remplacements rapides en match,
  • La 3e division allemande,
  • Toucher de balle et fluidité revues et améliorées,
  • Une ambiance dans le stade toujours plus réaliste,
  • Visionnage en replay des matchs des 100 meilleurs joueurs de Fifa Ultimate Team.

Mis à part cela pas gros changements ni de nouveautés révolutionnaires à signaler pour cette année. Il semble que EA Sport n’ait pas voulu ou n’ait pas pu faire évoluer son jeu d’un cran, il y aura donc forcément quelques déçus.

D’ailleurs selon les critiques, si PES avait plus de licences, la hiérarchie serait peut-être différente cette année…

Qu’est-ce qui change ?

Au vu des modifications qui sont à priori plutôt légères par rapport à ce dont les fans avaient l’habitude de découvrir lors des opus précédents, focalisons-nous sur ces nouveaux ajouts :

Parlons d’abord des transferts en carrière, ceux-ci sont plus réalistes et suivent le processus normal de négociation. Il faudra d’abord rencontrer et convaincre l’entraîneur avant de pouvoir avoir affaire directement au joueur et à son agent, le tout lors de cinématiques spéciales. Le contrat pourra inclure différentes clauses ou primes.

Le mode Clash d’équipes présent dans Fifa Ultimate Team propose de gagner des récompenses en affrontant des équipes élaborées par des stars et des joueurs professionnels.

Concernant le mode Aventure, nous retrouvons Alex Hunter pour une deuxième saison, il sera d’ailleurs même possible de réutiliser la sauvegarde précédente pour ceux qui l’ont incarné sur Fifa 17. Alors qu’auparavant l’histoire se passait dans le championnat anglais, il existe la possibilité de faire transfert ce cher Alex Hunter dans un championnat étranger et d’y croiser différentes stars du ballon du rond. Il sera également possible de personnaliser le joueur pendant la partie.

Le bilan

En bref :

  • Un jeu sans grandes révolutions, mais toujours un peu mieux que son prédécesseur,
  • Un gameplay amélioré mais néanmoins plus lent,
  • Un mode carrière qui devient de plus en plus intéressant,
  • Un environnement qui donne du réalisme,
  • Des commentaires francophones toujours peu supportables.

Combien coûte-t-il ?

  • Sur PS4 et Xbox One, à partir de 59,99 euros,
  • Sur PC et Switch, à partir de 49,99 euros,
  • Sur Xbox 360 et PS3, à partir de 44,99 euros.

A lire aussi :