Le contrôle technique : pourquoi c'est important ?

Le contrôle technique est un examen qui vous permet de déceler les éventuelles défaillances de votre véhicule, c'est pourquoi il est obligatoire.

Le contrôle technique : pourquoi c'est important ?
Contrôle technique : définition & législation

Le contrôle technique est un examen périodique visuel effectué sur les automobiles de moins de 3,5 tonnes. Cet examen, rendu obligatoire par la législation française depuis le 1er janvier 1992, ne concerne que les équipements principaux du véhicule. Le contrôle se décline en l’observation de 124 points essentiels dont 72 peuvent conduire à une contre-visite en cas de défaillance.

Le contrôle technique : la législation

Le contrôle doit être réalisé avant la quatrième année du véhicule  par un organisme ou centre de contrôle agréé par l’Etat.
Les renouvellements se font ensuite conformément aux conditions suivantes :

  • Tous les deux ans pour : les véhicules particuliers (peu importe le modèle ou le type de motorisation), les camionnettes, et les camping-cars n’excédant pas en charge 3,5 tonnes
  • Chaque année pour les véhicules utilitaires qui subissent en plus du contrôle technique périodique, un contrôle anti-pollution (de même que les camping-cars qui subissent ce dernier contrôle seulement chaque 2 ans).

Pour un achat de véhicule d’occasion, il faut impérativement s’assurer que le contrôle technique ait été réalisé ou soit daté de 6 mois avant la date de vente, pas plus. Dans le cas contraire, cela pourrait entraver le renouvellement de la carte-grise par le nouvel acheteur. Idem en cas de cession gratuite ou don de la voiture.

Les conséquences en cas de défaut du contrôle technique

Le contrôle technique est à l’initiative du propriétaire du véhicule mais doit être réalisé dans un délai bien précis. La visite ou contrôle technique a pour objectif de prévenir tout dysfonctionnement technique ou mécanique mais également mesurer les émissions de gaz polluants, tout ceci dans le but d’assainir la circulation routière et par la même l’environnement.

Après réalisation du contrôle, si celui-ci est favorable, un timbre est apposé sur votre certificat d’immatriculation avec la date de la visite et une vignette est collée sur votre pare-brise. Si par contre vous échouez, une contre-visite vous sera exigée.

Dans ce cas, vous devrez obligatoirement effectuer les réparations nécessaires puis repasser la visite (une contre-visite dans ce cas) afin de faire valider les réparations opérées et obtenir son contrôle. En cas de contrôle technique expiré ou non-effectué, vous vous exposez à une contravention ou au retrait de votre certificat d’immatriculation si vous vous faites prendre par la police.

Pour conserver toutes vos chances de réussite à un contrôle technique, il est recommandé de consulter un professionnel (entretien et réparation automobile) avant de vous rendre à la visite.

A lire aussi

Continuer à lire