Tout savoir sur la location avec option d'achat (LOA)

La location avec option d’achat (LOA) permet de louer une voiture durant une période spécifique et de l’acheter à un prix déterminé à l’avance une fois la période de la location révolue.

Tout savoir sur la location avec option d'achat (LOA)
La LOA est une solution intéressante pour acquérir un véhicule

La location avec option d’achat (LOA), aussi baptisée leasing ou simplement location avec promesse de vente, vise à louer un véhicule durant une période prédéfinie tout en donnant la possibilité à l’usager de l’acheter une fois le contrat de location arrivé à expiration. Alternative intéressante pour acquérir un véhicule, la location avec option d’achat présente tout de même quelques subtilités qu’il est bon de connaître afin d’éviter certaines surprises financières désagréables.

Location avec option d’achat : comment ça marche ?

Un contrat de location avec option d’achat (LOA) doit nécessairement présenter certains éléments importants, lesquels sont fixés par les pouvoirs publics. Ainsi, le contrat doit mentionner ce qui suit :

  • La date et la durée de l’offre ;
  • L’identité du loueur et du locataire ;
  • La valeur effective de la voiture ;
  • Les modalités de remboursement de la location ;
  • Le coût global des frais de location.

En ce qui concerne le coût global des frais de location, il faut comprendre que celui-ci dépend de différents paramètres. Le locataire du véhicule doit prendre ces paramètres en considération avant de signer le contrat. Bien sûr, il sera nécessaire de comparer les frais totaux d’une LOA par rapport à ceux d’un achat complet mais il faudra aussi étudier tous les éléments qui peuvent faire monter la facture, notamment la durée de la location, le montant du dépôt de garantie, la périodicité des loyers, les coûts liés à l’assurance, entre autres.

La location avec option d’achat est-elle vraiment intéressante ?

La LOA, à différencier avec la LLD, est intéressante uniquement si l’opération de rachat du véhicule coûte moins cher à l’acquéreur par rapport à une transaction directe classique. Cela dit, on appréciera le fait qu’un délai de rétractation de sept jours est laissé à l’usager suite à la signature du contrat de LOA. Là où le bât blesse, cela dit, c’est qu’en plus de la location, d’autres frais sont à la charge du locataire : frais de carte grise, vignette écologique, assurance, frais d’entretien et de réparation… Si l’usager ne prend pas soin du véhicule loué, il devra assumer des frais réels qui le pénaliseront sur le plan financier.

A savoir : le locataire ne devient propriétaire du véhicule qu’une fois qu’il a acquitté la valeur résiduelle du bien prévue dans le contrat. La LOA n’étant pas une opération de crédit, la mention d’un taux d’intérêt n’a pas lieu d’être.

LOA avec ou sans apport : les avantages et inconvénients

La location avec option d’achat (LOA) peut être faite avec ou sans apport initial, ce qui peut présenter un avantage par rapport à un achat simple. Il faut savoir que la majorité des constructeurs et vendeurs présentent leurs offres sans apport. Les loyers et la durée de la LOA sont alors fixés dès la signature du contrat. Les loyers peuvent être ajustés en fonction de la durée de la LOA. Cela dit, si de tels contrats ne prévoient le versement d’aucune somme au moment de la signature, généralement, le premier loyer est majoré par rapport aux autres. Il s’agit d’un premier investissement que tout futur locataire de véhicule doit pouvoir anticiper.

Si vous disposez d’un apport et souhaitez acquérir une voiture en LOA, vous devrez indiquer le montant de l’apport initial au moment de la signature du contrat. Cela permettra d’ajuster les loyers sur une période définie. À noter que l’apport constitue une avance sur les loyers. Il ne peut donc pas être récupéré à la fin du contrat de location.

Comment acheter le véhicule à la fin d’une LOA ?

Deux solutions sont proposées aux locataires d’une voiture qui souhaiteraient en faire l’acquisition définitive dès la fin de la période de location :

  • L’achat par anticipation : le locataire peut acheter la voiture avant la fin de la location. Or, les contrats établissent généralement une période minimale de location. L’achat par anticipation ne sera donc possible qu’une fois ce délai passé ;
  • L’achat en fin de location : l’acquisition définitive peut avoir lieu après la location. L’usager payer alors au loueur le montant de la valeur résiduelle du véhicule tel qu’il est indiqué dans le contrat. Le dépôt de garantie versé au début de la location est déduit du prix de vente.

Dans le cas où l’automobiliste ne souhaiterait pas racheter la voiture à la fin de la location, ce dernier récupère son dépôt de garantie, à condition bien sûr que le forfait kilométrique préalablement fixé ait été respecté. De plus, il faut également que la voiture soit en bon état. Pour résumer, la LOA est une alternative intéressante mais le locataire du véhicule doit traiter l’automobile avec le plus grand des soins pour éviter des frais supplémentaires une fois la location passée. Vous avez déjà acheté une voiture en LOA ? Faites part de votre expérience en laissant un commentaire !

A lire aussi :

Continuer à lire