Mandat cash, postal ou international : ce qu'il faut savoir

Le mandat cash a été supprimé depuis 2018, mais d'autres systèmes ont pris le relai. Quels sont-ils ? Comment fonctionnent-ils ? Explications.

Mandat cash, postal ou international : ce qu'il faut savoir
Envoyer des fonds de manière simple !

En France, le mandat cash était proposé par différentes agences (notamment La Poste) afin de permettre à un de transmettre des espèces à un bénéficiaire dans le cadre d’une opération non-commerciale. Pour ce faire, les fonds étaient envoyés via les réseaux postaux. L’intérêt du mandat cash était qu’il était peu contraignant. Depuis 2018, ce dispositif a été supprimé mais d’autres systèmes prennent le relais.

Qu’est-ce qu’un mandat cash ?

Un mandat cash était un transfert d’espèces effectué par le biais d’une société postale, bancaire ou d’un bureau de change. Le mandat cash était utilisé par les particuliers qui souhaitent s’envoyer des dons, procéder à des remboursements voire partager des frais. Éligibles en France et à l’international, les mandats postaux ne pouvaient être employés qu’à des fins non commerciales.

Les avantages du mandat cash

Les avantages du mandat cash par rapport à d’autres moyens de paiement étaient très nombreux :

Avec l’avènement d’internet et la facilité à transférer des fonds via son compte bancaire sans se déplacer en agence, l’utilité du mandat cash a été remise en cause. Les sociétés de transfert de fonds comme PayPal ou Transferwise ont également pris une place importante sur le marché du transfert d’argent à l’international.

En 2018, quelle alternative au mandat cash ?

Le mandat postal

En remplacement, il est toujours possible d’envoyer un mandat postal. Là encore, ce type de transaction est réservé au transfert d’argent entre particuliers. Il s‘agit d’un transfert en espèces qui peut passer par La Poste mais aussi pas une banque ou encore une société de courtage. Ce n’est pas le moyen le plus aisé de transférer de l’argent, comme le mandat cas il répond à des situations particulières :

  • Les personnes qui n’ont pas de compte bancaire peuvent ainsi retirer de l’argent.
  • Même si l’on détient un compte bancaire, il est possible de ne pas pouvoir retirer assez d’argent en une seule fois : le mandat postal peut alors être utilisé. C’est aussi une alternative pour ceux qui ne disposent pas de carte de retrait.
  • C’est également une solution si l’on n’est pas en mesure de fournir un justificatif de domicile, demandé par toutes les banques.

Concrètement, il est utilisé très souvent pour dépanner les expatriés, pour faire parvenir de l’argent à une personne dans un pays étranger qui n’a pas accès au système bancaire, etc.

3 options peuvent être utilisées pour les transferts d’argent ;

  1. Le mandat ordinaire international pour des transferts en liquide ne dépassant pas 3 500 €, il est disponible dans 52 pays. Le bénéficiaire reçoit un avis chez lui et peut ensuite retirer la somme convenue dans le réseau postal.
  2. Le mandat express international est la version rapide du mandat ordinaire mais le transfert ne met que 24h. La limite est également fixée à 3 500 €, ce service est disponible vers 34 pays. Le transfert peut se faire soit en bureau de poste, soit en ligne.
  3. Enfin, le mandat Western Union permet de transférer des sommes plus importantes, jusqu’à 7 600 €. Il peut être utilisé dans 200 pays.

Simulez votre transfert d'argent

Comment envoyer un mandat postal ?

La personne qui émet le mandat peut payer en espèces ou en carte bleue, elle doit présenter une pièce d’identité afin de pouvoir faire la transaction.

Dans le cas du mandat Western Union, un numéro sera délivré à la personne qui envoie les fonds : elle le communiquera au destinataire qui devra pour recevoir les fonds donner ce numéro et répondre à une question dont il est censé être le seul à connaître la réponse.

Comment envoyer un mandat ?

Pour cela, il suffit de se rendre dans un bureau de poste, un bureau de change, une banque ou une agence spécialisée dans ce type de service. L’émetteur du mandat devra remplir un formulaire comportant différentes informations (montant à transférer, nom et prénom de l’expéditeur, nom et prénom du destinataire, pays d’expédition et de réception, etc.).

Une fois le formulaire dûment rempli, l’émetteur devra le remettre au guichet. Il paiera la somme entendue, laquelle comprend le montant des fonds transférables et les frais de dossier. Une copie du formulaire lui sera remise.

L’émetteur devra aussi informer le bénéficiaire du montant et des coordonnées du mandat en cours de traitement afin qu’il puisse retirer les fonds.

Un mandat spécial pour le versement des aides sociales

Chaque personne qui y a droit devrait pouvoir recevoir les aides sociales sans être obligée de détenir un compte bancaire. C’est pour cette raison que dans le cas où le bénéficiaire ne détient pas de compte bancaire, l’organisme qui verse les aides devra effectuer le transfert à la personne dans le besoin via un mandat postal.

A lire aussi :