Vous êtes curieux ? Ces métiers sont faits pour vous !

Venez découvrir quels sont les métiers qui sont fait pour les curieux. Si vous l’êtes vraiment, vous ne résisterez pas à l’envie d’y jeter un coup d’œil.

Vous êtes curieux ? Ces métiers sont faits pour vous !
Les meilleurs métiers pour les gens curieux

De nombreux métiers pour gens curieux existent. En effet, posséder ce trait de personnalité n’est pas toujours un vilain défaut. Selon certains psychologues, il s’agit même d’une qualité pouvant être un moteur de vie qu’il faut développer dès l’enfance. Cette soif de savoir est enrichissante et sert même à se dépasser. Lorsque l’on a l’âge de travailler, cette curiosité, qui se doit d’être saine, est alors très utile. Elle n’amplifie pas que les connaissances, mais aussi la créativité.

Découvrons 4 métiers où être curieux est une qualité.

Métiers pour gens curieux : 4 professions à découvrir

1. Journaliste ou rédacteur web

En plus d’avoir des qualités rédactionnelles, le journaliste ou le rédacteur web, se doit d’être curieux. Effectivement, afin d’offrir l’information la plus correcte possible, il doit se renseigner sur le sujet qu’il va traiter. Il est donc nécessaire pour lui de prendre connaissance d’un maximum de renseignements.

Un cran au-dessus, il y aussi les reporters qui eux font des enquêtes qui nécessitent des recherches très approfondies.

En résumé, un journaliste doit être suffisamment curieux pour chercher des réponses, les analyser et poser les bonnes questions.

Pour devenir journaliste ou rédacteur web, il n’est pas nécessaire de suivre une formation précise. Toutefois, il est certain que faire une école de journalisme ouvre beaucoup plus de portes.

2. Recruteur ou chargé de ressources humaines

Ici aussi, la curiosité est très importante. Vous avez sans doute déjà passé un entretien d’embauche, si c’est le cas, vous avez pu constater que les recruteurs posent beaucoup de questions. Leur but : connaître le candidat.

Auparavant, ils doivent aussi se renseigner sur les postes pour lesquels ils embauchent et comprendre les différentes problématiques s’y rapportant. C’est de cette manière qu’ils pourront choisir la personne qui sera compétente pour le poste mais également qui pourra correspondre aux besoins et à la philosophie de l’entreprise.

Si ce type de métier vous intéresse, un DUT en Gestion des Entreprises et des Administrations, un master en RH voire même une licence en sociologie ou en psychologie sont quelques exemples de diplômes qui peuvent permettre d’essayer d’exercer cette profession.

3. E-reputation manager

Aujourd’hui, internet est un outil qui sert à en savoir plus sur des personnes ou des entreprises. En effet, tout type d’informations y circule. Les moteurs de recherche sont souvent utilisés pour se renseigner, il suffit de rentrer un nom dans la barre de recherche et voir ce qu’il en sort. Il est certain que beaucoup de recruteurs le font par exemple. Ce qui peut être problématique, c’est lorsqu’il existe des éléments pouvant nuire à son image.

Le gestionnaire de réputation digitale doit donc faire des recherches pour son client afin de voir ce que l’on trouve sur lui. S’il s’agit d’une société, il effectue alors une veille des différents avis ou opinions la concernant. Par la suite, il devra employer différentes méthodes pour cacher, faire disparaître ou nuancer toute trace ou avis négatif. Il est également chargé de créer des contenus servant à mettre cette notoriété au beau fixe.

Les différentes filières qui sont privilégiées dans le recrutement de gestionnaire de e-réputation sont, entre autres, les diplômes en : community management, communication, internet, marketing ou journalisme.

4. Comptable judiciaire

Ce professionnel a pour mission d’analyser les comptes et les registres d’entreprises (voire de personnes) ainsi que l’historique de leurs états financiers, mais il est aussi chargé de suivre la trace de différents mouvements d’argent. Grâce à son travail, il peut intervenir comme témoin expert ou consultant lors d’enquêtes ou de procès. Sa curiosité lui permet d’avoir cette envie de déchiffrer ces transactions et déterminer si tout est conforme à la loi ou pas.

Pour parvenir à faire ce métier, il faudra sans doute s’orienter vers un diplôme en comptabilité et gestion, expertise comptable, droit comptable ou finance.

A lire aussi :