Les métiers du digital les plus prisés en 2018

Quels sont les métiers du digital les plus prisés ? Quels sont ceux où les salaires sont susceptibles d’augmenter d’ici la fin de l’année ? On fait le point.

Les métiers du digital les plus prisés en 2018
Les métiers du digital où les salaires vont augmenter

Les métiers du digital ont révolutionné l’économie. La start-up Clustree, spécialiste des ressources humaines, avait déjà publié un classement des métiers du digital les plus prometteurs en termes de recrutement et de salaire. Mais une autre étude du cabinet Robert Half vient compléter la première en offrant des estimations quant aux métiers du digital qui obtiendront la faveur des recruteurs dans les années à venir.

4 métiers du digital où les salaires vont grimper en 2018

Les Échos ont analysé une étude du cabinet de recrutement Robert Half afin de pouvoir présenter les postes dont les salaires vont augmenter de façon significative. Nous en avons relevé 4 pour vous.

Data scientist

Parmi les métiers du digital, le data scientist est certainement celui dont on a parlé le plus, cette année 2017.  Ce spécialiste des données est devenu un élément clé de la stratégie d’entreprise ; Entre l’offre et la demande, il existe un certain décalage, ainsi les enchères montent. Les salaires peuvent donc être très élevés. Un débutant commence en moyenne à 3 000 euros mensuels.

Traffic manager

Le traffic manager est un autre métier du digital qui a su s’imposer. Les Échos indiquaient déjà que les salaires des traffic managers augmenteraient de 10 % en 2017. Le traffic manager améliore la visibilité des sites internet, en mettant en place différentes stratégies. Ses domaines d’intervention : le référencement naturel et payant, les programmes d’affiliation, les réseaux sociaux etc.

Social Media Manager

Ce métier ne consiste pas seulement à publier des posts sur Facebook, Twitter ou Instagram. Le responsable des réseaux sociaux est un poste clé qui demande de bien maîtriser les enjeux des réseaux sociaux, mais aussi les outils d’analyse des actions d’entreprises afin de pouvoir les présenter au management ou au client, si vous travaillez au sein d’une agence. Pouvoir construire une véritable stratégie de réseaux sociaux et manager les collaborateurs juniors est aussi essentiel.

Responsable CRM

Dans les métiers du digital, le CRM a bien su évoluer.  En effet, la gestion de la relation clientèle est devenue un point important pour les entreprises. Avec la digitalisation de l’économie, les postes liés au CRM ont évolué et incluent également l’analyse de différentes données et tendances. Pour voir son salaire augmenter, il faut posséder 5 ans d’expérience minimum.

Comparaison entre 2017 et 2018

Fonction Expérience 2017 2018 Augmentation en %
SEO Manager 5 à 10 ans 58-64 k€ 65-90 k€ +27%
Data scientist 0 à 3 ans 35-55 45-65 +22
3 à 5 ans 55-75 65-85 +15
Chef de projet 5 à 10 ans 53-63 65-75 +21
Head of social media 3 à 5 ans 40-50 45-60 +17
5 à 10 ans 50 -70 60-75 +13
Directeur e-commerce 5 à 10 ans 55-85 65-90 +11
Traffic Manager 3 à 5 ans 45-60 50-65 +10

Pourquoi les salaires vont grimper dans les métiers du digital ?

Comme expliqué plus haut, une étude menée par le cabinet Robert Half fait état d’une hausse probable de la rémunération concernant les métiers du digital à partir de 2018. S’il resterait malgré tout difficile de dénicher le salarié idéal, les chefs d’entreprises ayant contribué à l’étude admettent être susceptibles de faire des sacrifices pour mettre la main sur des spécialistes du digital. Il faut dire que le processus de recrutement est souvent très long et que face à la concurrence, les employeurs ne peuvent pas se permettre de laisser partir les futurs talents.

La complexification des métiers du digital

Premier argument de taille qui explique la hausse des salaires dans les métiers du digital : le fait que ces professions soient en train de se complexifier. En effet, les profils et compétences recherchés sont de plus en plus ciblés. D’ailleurs, d’après l’étude du cabinet Robert Half, les professionnels du digital qui perçoivent plus de 100 000 € bruts par an se densifient de plus en plus. Toujours selon l’étude, en raison de la complexité de certains métiers, des augmentations salariales sont à prévoir : + 10 % pour un Chief Digital Officer et même + 17 % pour un Head Social Media. Toutefois, c’est le métier de Manager SEO qui est le plus recherché. Le salaire d’un responsable en référencement est en effet susceptible de grimper de 27 % d’ici 2018.

Les primes font leur grand retour

Autre explication de la hausse des salaires liés aux métiers du digital : le retour en force des primes. Désormais, les candidats qui cherchent à pourvoir un poste dans le secteur du numérique privilégient les annonces d’emploi promettant des primes. En effet, de telles dotations motivent énormément les salariés. Selon l’étude du cabinet Robert Half, 47 % des chefs d’entreprises interrogés admettent que le manque de reconnaissance a des conséquences négatives sur la productivité de leurs employés.

Les salariés peu enclins à faire des sacrifices

Pour terminer, 71 % des travailleurs dans le digital privilégieraient leur bien-être au profit du salaire perçu. Toutefois, on constate des différences en fonction des générations. Mis à part les 18-34 ans, qui seraient prêts à faire des concessions sur leur fiche de paie en échange d’un job de rêve, les 35-54 ans et les plus de 55 ans ne sont pas résolus à accorder la moindre faveur aux recruteurs. Au regard des différents éléments exposés, l’on comprend mieux pourquoi les salaires vont tôt ou tard grimper dans les métiers du digital.

A lire aussi :

Continuer à lire