Le microcrédit en ligne : comment ça marche ?

Faire une demande de microcrédit en ligne vous fera gagner un temps précieux. Mais comment s'y prendre ? Vers qui se tourner pour cela ?

Le microcrédit en ligne : comment ça marche ?
Vers qui se tourner pour une demande de microcrédit ?

On ne peut pas finaliser une demande de microcrédit en ligne, mais certaines démarches peuvent être amorcées par téléphone ou par e-mail, ce qui vous fera gagner un temps précieux à l’heure de finaliser votre demande. Vous pouvez commencer à repérer quels organismes pourraient répondre positivement à votre demande et peaufiner votre projet.

Faire sa demande de microcrédit en ligne

Dans un premier temps, il faudra commencer par lister les différents organismes qui pourront vous aider à obtenir un microcrédit en ligne. La plupart des organisations caritatives proposent un accompagnement pour les personnes qui souhaitent faire une demande de microcrédit social. Si vous optez pour cette solution, ne contactez pas directement votre banque : prenez plutôt rendez-vous avec l’association de votre choix (la Croix Rouge, les Restos du Cœur, le Secours Populaire, etc.) afin de vérifier si un bénévole peut vous accompagner pour toutes les démarches auprès de la banque.

La CAF peut aussi vous octroyer un microcrédit personnel : vous pouvez commencer à faire votre demande de microcrédit en ligne, renseignez-vous pour savoir si vous répondez aux critères d’éligibilité avant de vous déplacer pour faire votre demande de prêt.

Attention ! Différents établissements de crédits utilisent le terme de “microcrédit en ligne” pour signifier que les prêts portent sur de petites sommes. Ce ne sont pas des microcrédits au sens où on l’entend, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas réservés aux personnes rencontrant des difficultés financières.

Sachez qu’il n’est pas possible d’obtenir de microcrédit sans justificatif. Vous devrez toujours expliquer votre situation professionnelle même si vous n’êtes pas en mesure de fournir des fiches de paie, et que les microcrédits personnels sont toujours des prêts affectés. Le but de ces prêts est d’aider les personnes à retrouver leur place dans la société, démarche qui passe souvent par un emploi et donc par l’acquisition de bien comme un véhicule par exemple.

Organiser sa demande de crédit en ligne

Avant de contacter les organismes qui accordent des microcrédits aux particuliers, prenez le temps d’affiner votre projet et d’argumenter votre demande. En effet, les demandes de microcrédit sont nombreuses et les offres sont limitées, mieux vaut donc avoir un dossier bien construit pour mettre toutes les chances de votre côté.

Faites un état de vos revenus et de vos dépenses actuelles : calculez combien il vous reste à la fin de chaque mois afin de vérifier si vous avez la capacité de contracter un prêt. Listez vos crédits actuels si vous en avez déjà, car la banque aura besoin de tous ces éléments afin de calculer votre capacité d’endettement.

Expliquez pourquoi vous avez besoin de ce crédit : en général, les microcrédits sont accordés aux personnes qui doivent acheter un bien (voiture, ordinateur, matériel) indispensable pour leur permettre d’obtenir un nouvel emploi.

Mettez vos points forts en avant : relevés bancaires irréprochables, emploi en CDI même si vous avez un faible salaire, garanties possibles, etc. Le simple fait de montrer que vous avez étudié la question, relevés bancaires à l’appui jouera déjà en votre faveur.

Le microcrédit professionnel proposé par l’ADIE

Le microcrédit de l’ADIE ne se fait pas entièrement en ligne, mais vous pouvez déjà déposer une demande sur le site internet. Vous devrez alors présenter votre projet, expliquer ce que le prêt servirait à financer et fournir une caution ou un garant qui pourrait garantir le crédit à hauteur de 50 %. Les microcrédits professionnels contractés via cet organisme ne peuvent excéder 10 000 € et le financement ne concerne que les projets professionnels, le plus souvent pour les travailleurs indépendants. Ces prêts professionnels portant sur de faibles montants sont réservés aux personnes qui n’ont pas accès au système bancaire classique.

A lire aussi :

Continuer à lire