Monnaie de Paris : à quoi sert cette institution monétaire ?

Qu’est-ce que la Monnaie de Paris ? Quelle est la mission de cette institution nationale ? Nous avons mené l’enquête et nous vous disons tout à son sujet.

Monnaie de Paris : à quoi sert cette institution monétaire ?
L’essentiel au sujet de la Monnaie de Paris : son histoire, son rôle, sa mission

Fondée en 864 sous le règne de Charles II, la Monnaie de Paris n’est autre que la plus ancienne des institutions françaises. Organisme public à caractère industriel et commercial depuis 2007, c’est la Monnaie de Paris qui fabrique la monnaie que les citoyens utilisent tous les jours. Toutefois, son rôle ne se limite pas seulement à produire des euros. Décryptage.

 

La Monnaie de Paris : une longue histoire

La Monnaie de Paris fut créée le 25 juin 864 par l’Édit de Pîtres, un document législatif promulgué sous le règne de Charles II qui bouleversa à l’époque le paysage politique, économique et militaire de la France. Depuis qu’elle existe, la plus vieille institution de France a pour vocation de produire de la monnaie courante.

Parmi les autres dates importantes, on trouve l’année 1775, qui correspond à la délocalisation de la Monnaie de Paris au Palais du Quai de Conti. En 1973, une usine à Pessac, en Gironde, est inaugurée. C’est cette dernière qui fabrique les pièces que nous utilisons chaque jour.

 

Les principales missions de la Monnaie de Paris

La Monnaie de Paris ne se limite pas à la création de pièces de monnaie. En effet, au fil des siècles, ses actions se sont élargies et désormais, elle joue un rôle important sur le plan monétaire et financier.

Développer les marchés export

Il existe au sein de la structure parisienne une direction des monnaies courantes étrangères. Établie en 2010, cette dernière s’investit totalement dans la fabrication de devises internationales. En moyenne, ce sont 450 millions de pièces hors euro qui sont produites chaque année.

Dénaturer les pièces obsolètes

La plus ancienne des institutions hexagonales s’occupe également de dénaturer les monnaies courantes devenues hors d’usage. Ces dernières sont donc détruites dans un atelier spécifique. Leur valeur faciale est effacée et la monnaie est généralement fondue pour être réutilisée ultérieurement.

Lutter contre le faux monnayage

La Monnaie de Paris lutte contre le faux monnayage de par sa certification QSE (Qualité, Sécurité, Environnement) : ISO 9001. Son savoir-faire est reconnu outre-Atlantique, notamment dans la détection de fraude et de contrefaçon monétaire. D’ailleurs, le CNAP (Centre National d’Analyse des Pièces) et le CTSE (Centre Technique et Scientifique Européen) sont directement rattachés à la Monnaie de Paris.

Pour terminer, sachez que l’institution fondée par Charles II le Chauve est réputée comme l’une des cinq meilleures qualités de frappe au monde. Ce n’est pas rien !

A lire aussi :