A partir de quel revenu faut-il défiscaliser ?

Connaître les opportunités de défiscalisation pour se constituer un patrimoine sans alourdir sa note fiscale

A partir de quel revenu faut-il défiscaliser ?
Quand et comment défiscaliser ?

La défiscalisation peut concerner tout contribuable : quel que soit son revenu, chacun peut placer son argent de sorte de payer moins d’impôts. La véritable question n’est pas « Qui peut défiscaliser ? ou A partir de quel revenu faut-il défiscaliser ? », mais plutôt « Quand investir dans un objectif de défiscalisation ? ».

Conseils pour y voir plus clair dans le panorama des leviers de défiscalisation et choisir les investissements adaptés à ses projets.

Qu’est-ce que la défiscalisation ?

On entend par défiscalisation les démarches d’investissements qui aboutissent à une diminution du montant des impôts dus. La défiscalisation renvoie donc tout simplement à une optimisation des placements, ceci afin de profiter de mesures d’allègements fiscaux intéressantes.

Par conséquent, chacun peut souhaiter défiscaliser dès lors que l’impôt qui sera à acquitter est considéré comme trop élevé. Pour cela, il faudra épargner ou investir dans des placements mobiliers ou immobiliers.

La défiscalisation consiste également à anticiper ses placements pour limiter la fiscalité (exemple : verser une prime d’intéressement sur un plan épargne entreprise).

A partir de quel revenu faut-il défiscaliser ?

Lorsqu’un contribuable envisage de défiscaliser, il doit avant tout se questionner sur ses projets à courts, moyens et longs termes. Souhaite-t-il acquérir un bien immobilier ? Pour le mettre en location ? Si oui, en faire profiter sa famille ? Le contribuable souhaite t’il se constituer un patrimoine financier pour sa retraite ? En épargnant ?

Une fois ce diagnostic réalisé, il sera plus simple de voir quel montant pourra être investi et servir de levier de défiscalisation.
C’est uniquement à l’issue de ces deux étapes que les différentes possibilités de défiscalisation pourront être étudiées. En effet, les caractéristiques du projet d’épargne ou d’investissement vont permettre de flécher vers telle ou telle mesure de défiscalisation.

Il existe de nombreuses lois de défiscalisation malgré la tendance à une réduction des avantages fiscaux accordés, notamment par le principe du plafonnement des niches fiscales.

Niche fiscale : de quoi s’agit-il ?

Qui dit défiscalisation, dit niche fiscale. Cette notion est à connaître par tout contribuable qui souhaite trouver des solutions pour payer moins d’impôts.

Les niches fiscales renvoient aux avantages fiscaux auxquels peut accéder le contribuable. Ces dernières années, ces niches fiscales ont été plafonnées, c’est-à-dire que la totalité des avantages fiscaux accordés ne pourra dépasser un certain seuil défini par le législateur, soit 10000 €.

A savoir : certains investissements ouvrant droit à défiscalisation n’entrent pas dans le calcul du seuil des niches fiscales (SOFICA, Loi Girardin).

Comment défiscaliser ?

Défiscaliser en investissant dans l’immobilier

La majeure partie des lois de défiscalisation cible des investissements immobiliers. Les réductions d’impôts sont accordées dans des cas spécifiques, qui permettent de servir, en même temps, l’intérêt public (politique du logement, entretien du patrimoine, etc.).

La loi Pinel

Le dispositif Loi Pinel 2018 génère des allègements d’impôts conséquents au profit de l’investisseur qui achète un bien neuf et s’engage à le mettre en location tout en respectant certaines conditions (plafond de loyer, ressources des locataires).


La réduction d’impôt ira de 12 à 21 % selon la durée de la mise en location (entre 6 et 12 ans).

La loi Malraux

Le dispositif Loi Malraux 2018 s’adresse aux investisseurs qui vont s’engager dans la restauration de biens immobiliers anciens. Les achats visés renvoient principalement aux bâtiments situés dans les centres villes historiques.

La défiscalisation prendra ici la forme d’une réduction d’impôts en fonction des dépenses réalisées sur le bien immobilier. Elle pourra aller jusqu’à 30% de celles-ci dès lors que l’investisseur s’engage à louer le logement pendant 9 ans.

Loi Monuments historiques

La loi monuments historiques vise également l’achat, la rénovation et/ou le maintien en l’état d’un patrimoine immobilier mais la défiscalisation est conditionnée par la reconnaissance du statut de monument historique au bâtiment visé.

Les allègements fiscaux sont à la hauteur des enjeux des monuments historiques pour le patrimoine français puisque la Loi Malraux permet de déduire de ses impôts l’ensemble des charges liées au bâtiment.

La loi LMNP

La loi LMNP (location meublée non professionnelle) permet d’acquérir un bien meublé afin de le mettre en location, le tout sans imposition des revenus locatifs, dès lors que ceux-ci n’excèdent pas 23 000€ ou 50% de ses revenus globaux par an pour le propriétaire.
Les biens immobiliers concernés sont notamment les résidences de tourisme, logements pour étudiants, EHPAD.

D’autres dispositifs de défiscalisation immobilière très ciblés sont également proposés aux contribuables, notamment :

  • La loi Girardin visant à encourager les investissements dans les DOM-TOM

Ouvre droit à une réduction d’impôt allant jusqu’à 50 % des sommes investies

Ouvre droit à une réduction d’impôt de 25 %.

Défiscaliser en optimisant ses placements

Placer son argent de façon à préparer ses projets, se constituer un patrimoine, tout en limitant l’impact fiscal de leur rentabilité : telle est l’objet des placements défiscalisés. A la question “A partir de quel revenu faut-il défiscaliser ?”, les placements financiers défiscalisés répondent “peu importe”.

Le plan d’épargne retraite populaire (PERP)

Le PERP est le support d’épargne retraite le plus connu. Les sommes placées sur ce plan épargne seront déduites, à proportion de leur montant, de l’impôt sur le revenu. Le PERP sera liquidé en fin d’activité professionnelle pour fournir un complément de retraite à son titulaire. Une option intéressante pour capitaliser sans alourdir sa facture fiscale !

Le Plan Epargne en Actions

Le PEA permet de gérer un portefeuille de valeurs mobilières placées dans une enveloppe fiscale, le tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse.

L’assurance-vie

L’assurance vie permet de capitaliser tout en bénéficiant d’allègements fiscaux sur les revenus générés par les placements.

L’investissement dans les PME

L’investissement PME 2018, par l’achat de valeurs mobilières au sein des PME éligibles à ce dispositif, entraîne une réduction d’impôts de 25% du montant investi.

Les investissements SOFICA

Les Sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel (SOFICA) visent à soutenir la production culturelle française. Ces investissements ouvrent droit à une réduction d’impôts de 48% du montant investi.

Passer à l’action : je défiscalise !

Défiscaliser consiste donc à choisir les investissements les mieux adaptés au regard de ses objectifs. La réduction d’impôts sera une conséquence de cette optimisation de l’investissement.

L’investissement locatif est certes le levier de défiscalisation le plus connu mais les différentes possibilités offertes à l’investisseur en la matière nécessitent de prendre contact avec des professionnels, ceci afin de connaître le fonctionnement, les conditions d’éligibilité et les obligations qui y sont liées.

De même, pour les placements financiers de type PEA, investissements SOFICA, investissements PME, il est conseillé de se rapprocher d’experts pour choisir les produits correspondants à son profil d’investisseur, notamment en matière de niveau de risque, de disponibilités des sommes, etc.

A lire aussi : 

Continuer à lire