PEA ou assurance vie : quelle formule privilégier ?

Vous hésitez entre un PEA ou une assurance vie ? Voici tout ce qu'il faut savoir afin de choisir son placement en fonction de ses objectifs.

PEA ou assurance vie : quelle formule privilégier ?
Les éléments pour mieux choisir

PEA ou Assurance vie ? Lorsque l’on cherche à placer des fonds, le choix du support dépend avant tout de son objectif à long terme.
Faisons le point sur les réponses que ces deux options apportent pour mieux comprendre comment les utiliser.

PEA ou assurance vie : pourquoi cette question ?

PEA et assurance vie sont tous deux des placements financiers dits « de capitalisation ». Le PEA est privilégié par les investisseurs actifs, l’assurance vie par ceux qui ont une optique de transmission. Ces deux supports d’épargne sont potentiellement très rémunérateurs et permettent de profiter d’une fiscalité avantageuse. Le profil de l’investisseur et ses projets personnels amèneront, au cas par cas, à privilégier l’une ou l’autre de ces formules.

Comprendre ces placements

Le PEA

Fonctionnement
Le PEA est une enveloppe qui se subdivise en deux volets :

  • une partie “compte espèces” qui représente l’argent versé sur le PEA non encore affecté à l’achat de titres
  • la partie “compte titre” avec les titres en bourse.

Cette enveloppe sera abondée de façon régulière par l’épargnant (abondement en numéraire).

Plafond et optimisation du placement
Un PEA ne peut pas dépasser 150 000 € et on ne peut pas en détenir plus d’un par personne.

Du point de vue de la marge de manœuvre de l’investisseur, les investissements possibles sont restreints à certains titres. L’objectif du PEA étant de favoriser l’investissement local, ce sont surtout des titres français qui sont éligibles.

Régime fiscal
Au bout de 5 ans de détention du PEA, l’investisseur est totalement exonéré d’impôt sur le revenu sur les gains réalisés. Il devra seulement payer les cotisations sociales, actuellement à 15,5 %.

Attention ! La fiscalité du PEA va évoluer au 1er janvier 2018. Tous les PEA ouverts à compter de cette date seront assujettis au taux de prélèvements sociaux en vigueur au moment du retrait des fonds et non plus aux taux applicables lors du gain (appelé « taux historique »).

L’assurance vie, une optique de défiscalisation et de transmission

Principe
L’assurance vie est un contrat d’assurance qui vise à placer des liquidités financières sur des fonds plus ou moins sécurisés, à constituer et faire fructifier un capital pour transmettre son patrimoine dans des conditions financières avantageuses.

Plafond et optimisation du placement
L’assurance vie est un support qui permet d’investir sur une grande diversité de fonds euros ou d’unités de compte.

Le fond euro est un placement non risqué, mais peu rémunérateur, les unités de compte sont présentées avec un risque / rendement variable et il est possible de les choisir selon le risque que l’on est prêt à prendre.

Il n’y a pas de plafond pour l’assurance vie et une personne peut détenir autant de contrats qu’elle le souhaite.

Régime fiscal
L’avantage fiscal n’est pas immédiat en ce qui concerne l’assurance vie.

En cas de retrait, le régime fiscal devient de plus en plus avantageux au fil du temps, la réduction maximale étant obtenue au bout de 8 ans.

Le taux d’imposition sera alors de 7,5 % auquel s’ajouteront les prélèvements sociaux, après un abattement de 4 600 €.

A savoir : un avantage qui n’est pas moindre : l’assurance vie peut être transférée sans aucune taxe à un bénéficiaire en cas de décès.

Le point commun : la possibilité de bénéficier d’une rente

Assurance vie ou PEA peuvent être liquidés sous forme de rente sur le même modèle que les PERP (Plan Epargne retraite Populaire). L’avantage de cette modalité est avant tout fiscal.

En effet, la sortie de capital :

  • Est exonérée d’impôt sur le revenu pour 60% de son montant jusqu’à 69 ans et 70% à compter du 70ème anniversaire de son titulaire lorsqu’elle prend la forme d’un assurance vie
  • Est totalement exonérée d’impôt lorsqu’il s’agit d’un PEA.

Attention ! Pour transformer son PEA en rente viagère, il faudra solliciter un assureur et souscrire un contrat spécifique.

PEA ou assurance vie, pourquoi choisir et doit-on choisir ?

Deux supports complémentaires

Ces deux supports d’investissements sont complémentaires. Malgré leurs quelques similitudes (investissement possible en bourse, défiscalisation de plus en plus avantageuse suivant le nombre d’années de détention), ils n’offrent pas les mêmes possibilités.

Le PEA est un excellent placement pour ceux qui souhaitent gérer eux-mêmes leur portefeuille en bourse et pour privilégier la rentabilité. La disponibilité des fonds au bout de 5 ans constitue également un avantage de poids en cas de besoin d’apport financier.

L’assurance vie permet quant à elle de diversifier ses placements en profitant de la stabilité des fonds euros. Elle est aussi la solution idéale pour transmettre son patrimoine à ses enfants.

L’investisseur peut donc tout à fait décider de combiner ces deux produits financiers pour diversifier ses placements.

Deux supports en un : le PEA-Assurance

Le caractère complémentaire de ces deux produits de placements se retrouve dans un produit atypique : le PEA Assurance.

Ces deux modalités d’épargne sont ainsi combinées au sein d’un seul outil financier qui rassemble rentabilité du PEA, souplesse et facilité de transmission de l’assurance vie. De quoi préparer sa retraite, profiter de mesures de défiscalisation, et préparer la transmission de son patrimoine sereinement.

A lire aussi :

Continuer à lire