Pension de réversion : conditions, plafond, calcul,...

La pension de réversion peut être versée sous certaines conditions d'âge et de ressources au conjoint survivant lorsque son partenaire décède.

Pension de réversion : conditions, plafond, calcul,...
La pension de réversion est variable suivant les régimes

Dans un couple, lorsque l’un des conjoints décède, une pension de réversion peut être versée au conjoint survivant. Pour bénéficier de cette aide, il faut en faire la demande. Le régime à prendre en compte pour cette pension (travailleur non salarié, salarié ou fonctionnaire) est celui auquel était soumis le conjoint décédé.

Qui peut toucher une pension de réversion ?

Les conjoints et ex conjoints peuvent bénéficier de cette pension. Une durée minimale de mariage ou la naissance d’un enfant dans le couple peut être fixée suivant les professions pour que le conjoint survivant puisse percevoir cette aide.

Deux réversions peuvent être distinguées : celle de la retraite de base et celle de la retraite complémentaire.

Dans certains cas, les ex conjoints peuvent également en bénéficier. Quelle qu’ait été la profession de votre conjoint, sauf s’il était avocat ou fonctionnaire, vous pourrez bénéficier de la réversion de base après son décès. La réversion de la complémentaire est accordée à l’ex conjoint même en cas de remariage pour les artisans et commerçants, elle est suspendue pour les autres professions.

Dans la plupart des cas, il faut avoir au moins 55 ans pour bénéficier de la pension de réversion mais des cas particuliers s’appliquent suivant les professions. L’allocation veuvage est une autre aide qui peut remplacer la réversion de la pension de retraite lorsque le conjoint survivant n’y a pas droit.

Conditions de ressources : les plafonds à ne pas dépasser

Dans la plupart des régimes, il faut que le conjoint survivant justifie de ressources inférieures à certains plafonds pour bénéficier de la pension de réversion. Ce plafond est fixé à 20 300,80 € par an si vous vivez seul, 32 481,28 € si vous vivez en couple.

La pension de réversion fonctionnaire

La situation est différente si votre conjoint était avocat ou fonctionnaire : il n’y a dans ce cas pas de conditions de ressources. La plupart des régimes complémentaires ne fixent aucune condition de ressource pour bénéficier de la pension de réversion de la complémentaire. Le RSI fixe quant à lui un plafond pour la complémentaire, les revenus du conjoint survivant ne doivent alors pas dépasser 78 546 € par an

À combien s’élève la pension de réversion ? Le calcul

En règle générale, elle est fixée à 54 % de la pension de retraite que percevait votre conjoint. (50 % pour les fonctionnaires et avocats, 60 % pour les cadres).

Si le conjoint survivant est âgé (≥ 65 ans) et que ses ressources sont faibles (moins de 853,24 € par mois) la pension peut être majorée de 11,1%. La présence d’enfants au sein du foyer peut également amener à une majoration de la pension de réversion.

A lire aussi :

Continuer à lire