Comment obtenir un prêt bancaire quand on est un entrepreneur novice ?

Des chiffres et un concept crédible, tels sont les ingrédients indispensables pour décrocher un prêt bancaire professionnel. Revue de détails.

Comment obtenir un prêt bancaire quand on est un entrepreneur novice ?
Prêt bancaire : le parcours du combattant ?

Avoir des idées ou un concept auxquels on croit dur comme fer, c’est bien. C’est même indispensable pour convaincre. Mais est-ce suffisant pour obtenir un prêt bancaire quand on veut devenir entrepreneur ? La réponse est bien sûr non. Les institutions veulent aussi des chiffres et des garanties.

Le business plan : indispensable

Tenter de demander un prêt bancaire sans business plan, c’est comme vouloir avancer avec sa voiture au point mort. Dans les deux cas, ça ne mènera nulle part. D’où la nécessité de présenter un plan d’affaire bien ficelé. Son but étant de présenter le projet d’entreprise (étude de marché, produits, concurrence, plan commercial) mais aussi la rentabilité prévisionnelle.

Bref, c’est un sésame qu’il faut construire avec rigueur et professionnalisme pour convaincre les financeurs de la viabilité à terme de l’entreprise.

Un prêt bancaire pour un projet rentable

S’il s’agit d’un dossier important, gare à la tentation de surévaluer les chiffres, en présentant par exemple une rentabilité trop importante dès la première année. Les banquiers ont l’expertise pour analyser et déceler ce genre de chose. Donc pas d’excès de zèle. C’est une question de crédibilité. La banque sera plus à même de souscrire un prêt bancaire pour un projet peu rentable mais crédible et transparent. Peu ou prou, l’activité doit rentable. C’est la condition sine qua none pour pouvoir poursuivre la négociation.

Un comportement adapté

Le dossier bouclé et prêt à présenter, il va falloir prendre des rendez-vous auprès des organismes bancaires spécialisés dans le secteur d’activité envisagé. Le jour J, quelques points sont à prévoir pour la négociation.

  • Avoir une attitude sereine mais déterminée,

  • Privilégier le dialogue, voire le compromis,

  • Comme pour un entretien d’embauche, nul besoin de détailler ses difficultés de jeunes entrepreneurs. Si la franchise a du bon, elle est à utiliser avec parcimonie. Créer une entreprise est au demeurant un challenge parsemé d'obstacles,

  • Si une proposition de prêt bancaire est faite mais s’avère en deçà des espérances, prendre le temps de la réflexion et de la comparaison avant de décliner l’offre.

Le prêt d’honneur pour faciliter l'octroi du prêt bancaire

Et il y a aussi la solution du prêt d’honneur permettant de faciliter l’octroi d’un prêt bancaire classique. Sans intérêts et financé par les régions, il est plafonné à 50 000 euros. Le ratio est de 1/8.Cela veut dire que pour un euro de prêt d’honneur, il y aura 8 euros de prêt bancaire. Pour l’obtenir, il suffit de contacter les structures d’aide à la création d’entreprise. A l’instar de France Initiative ou le Réseau Entreprendre. Les banques traditionnelles proposent également le prêt à la création d’entreprise (PCE). Il s’agit en l’occurrence de CIC, BNP Paribas, Société Générale, etc.


A lire aussi :