Prêt bonifié : définition

Connu sous différentes appellations, le prêt bonifié est accordé, chaque année, à des ménages dans le cadre d’un projet immobilier notamment. Tour d’horizon…

Prêt bonifié : définition
Un prêt bonifié et conditionné

Avantageux et complémentaire, tels sont les deux adjectifs qui définissent le prêt bonifié. Et pour cause, contrairement à un prêt classique, le prêt bonifié est un crédit qui offre des conditions d’intérêts et de remboursement intéressantes.

Alors qui peut proposer ce type de prêt ? Il s’agit de l’Etat, des collectivités locales telles que les mairies ou les départements ou encore EDF. En voici un petit inventaire.
 

Plus d'infos ?Découvrez tous nos articles et nos guides en vous inscrivant à notre newsletter ! 

Le prêt bonifié : du prêt immobilier à taux zéro… à EDF

 

Le prêt bonifié : PTZ

  • Le prêt à taux zéro (PTZ) est un prêt, comme son nom l’indique sans intérêt. Mais, cela ne veut pas dire sans conditions. Pour en bénéficier, il faut être primo accédant et répondre aux critères de plafond de ressources, soit par exemple, 36 000 euros pour un célibataire en zone A. Pour un bien de 100 000 euros, le montant du PTZ sera de 26 000 euros (Taux 26% pour cette zone). Mais il ne correspond qu’à un financement partiel du bien immobilier qui pourra être complété par les aides de certaines mairies.
 

Le prêt bonifié pour les fonctionnaires

  • Les personnes travaillant dans la fonction publique bénéficient d’un prêt bonifié dédié aux fonctionnaires. Il est octroyé par le crédit foncier de France. C’est le pendant du 1% logement dans le secteur privé. Peuvent y prétendre ceux qui font l’acquisition de leur résidence principale dans le neuf ou dans l’ancien à condition aussi d’avoir contracté un prêt d’accession sociale (PAS) ou un prêt conventionné. Avec un avantage certain, celui de pouvoir percevoir l’aide personnalisée au logement.

 

Le prêt bonifié d'EDF

  • Le prêt habitat neuf d’EDF permet quant à lui de financer des travaux de chauffage d’un habitat principal neuf. Avec un taux de 2,35% et un montant emprunté pouvant aller jusqu’à 18 500 euros, il s’avère attractif. Le particulier s’engage en outre à respecter le référentiel de qualité de l’entreprise. Tout comme le prêt rénovation bleu ciel, il est exempt de frais de dossiers et de pénalités en cas de remboursement anticipé. Ce second financement propose un taux de 3,95% pour un emprunt pouvant aller jusqu’à 30 000 euros.

>> Quelles sont les astuces pour avoir de l'électricité pas cher ?

 

Le prêt bonifié des caisses de retraite

  • Le prêt bonifié des caisses de retraite complémentaires est, quant à lui, destiné au financement de l’acquisition d’une résidence principale ou à des travaux de rénovation. A noter que chaque caisse de retraite liée à un corps de métiers fixe ses conditions d’octroi. Mais en règle générale, il s’agit de montants assez faibles.

Au final, le prêt bonifié constitue une source de financement complémentaire intéressante.

 
Découvrez tous nos articles ! 

A lire aussi :

Continuer à lire