Qu’est-ce que le prêt collaboratif ?

Le prêt collaboratif fait partie de la logique de l’économie circulaire.

Qu’est-ce que le prêt collaboratif ?
Le prêt collaboratif est une bonne alternative aux prêts bancaires classiques

Les temps sont durs et les banques ont tendance à fermer le robinet du crédit, qu’il s’agisse de financer un projet professionnel ou un achat personnel. Avec le développement de l’économie circulaire et solidaire, l’accès aux prêts, de petite ou de grande ampleur, est simplifié. Toutes les infos à connaître sur le prêt collaboratif.

Quel est le principe du prêt collaboratif ?

Le prêt collaboratif est également appelé prêt solidaire entre particulier. En cas de besoin de financement, au lieu de s’adresser à une banque classique, c’est un particulier qui dispose d’un peu de capital qui nous prête cet argent.

Le prêt entre particuliers

Certaines plateformes ont vu le jour récemment comme Younited Crédit

Ces sites permettent :

Exemple : la voiture de Marc tombe en panne et il a impérativement besoin d’un moyen de locomotion pour aller travailler. Malheureusement, Marc est dans une situation financière délicate et ne peut se tourner vers une banque classique pour financer l’achat d’une nouvelle voiture.

Il va alors solliciter ses amis et sa famille qui, à titre individuel, peuvent participer à l’achat de cette voiture. Le prêt est rémunéré et limité dans le temps. Il peut facilement se tourner vers son entourage.

Trouver un investisseur particulier qui dispose de capitaux et souhaite les prêter.

Sur le même principe, des particuliers déposent des projets à financer.

Exemple : Sylvie veut se lancer dans une activité de FoodTruck de gaufres mais son investissement initial (comprenant l’achat du véhicule, les machines et la publicité) est trop lourd pour elle : 45 000€.

Sur une plateforme de prêt collaboratif, elle va présenter son projet à de futurs investisseurs potentiels : des inconnus qu’il va falloir convaincre ! Chacun investit la somme désirée et là encore, le prêt est rémunéré et limité.

Le cas du crowdfunding

Si vous avez un projet (généralement associatif ou professionnel) et que vous cherchez des financements, le prêt solidaire peut être une option, que vous ne vouliez ou pouvez pas accéder au financement bancaire.

Dans le cas du crowdfunding (avec des sites comme Kiss Kiss Bank Bank ), vous n’êtes pas financé par un mais par plusieurs particuliers. On distingue trois types de configurations :

  • Le crowdfunding avec contreparties : chaque personne choisissant d’investir dans votre projet (avec ou sans minimum) obtient un cadeau ou un bon
  • Avec intérêt : le crowdfunding peut aussi rapporter des intérêts à celui qui investit, au même titre qu’un prêt classique. Dans ce cas, le taux est défini et le cadre (montant, durée du prêt) est précis
  • Avec souscription de titres (si c’est une entreprise) : chaque personne qui investit reçoit une part de l’entreprise.

Les précautions à prendre

Il est préférable de passer par une plateforme de prêt quelle que soit votre situation et en particulier si votre prêteur est un ami ou un membre de la famille. Vous pouvez également contractualiser votre prêt devant un notaire.

Même entre personnes faisant partie du même cercle, le prêt doit être formalisé pour éviter les malentendus, les crispations et au final, l’échec de votre projet.

Il est impératif d’être très clair sur les conditions du prêt, notamment :

  • La date de versement de l’argent
  • Son montant : pas de surprise, on se met d’accord
  • Le délai du prêt : un prêt doit avoir une date de remboursement même s’il est contracté entre deux personnes qui se connaissent
  • Sa rémunération : convenir d’un taux d’intérêt équitable pour l’emprunteur et juste pour le prêteur

A lire aussi :

Continuer à lire