Prêt amortissable ou in fine : comment choisir ?

Connaitre la différence entre le prêt in fine et le prêt amortissable afin de choisir le produit financier le plus adapté à sa situation.

Prêt amortissable ou in fine : comment choisir ?
Ajuster son crédit à son projet

Il existe deux types de prêts personnels : le prêt amortissable et le prêt in fine. Lorsque l’on prépare un projet qui nécessite un emprunt, savoir distinguer ces deux types d’emprunts personnels permet d’adapter le financement à ses besoins. Le point sur ce qui distingue ces deux produits financiers.

Prêt amortissable ou in fine : différences et utilisations

Le prêt amortissable et le prêt in fine répondent tous deux à des préoccupations financières différentes.

Le prêt personnel amortissable

Fonctionnement : un remboursement global

Le prêt personnel est, dans la majeure partie des cas, un prêt amortissable. Cela signifie qu’à chaque échéance de remboursement, l’emprunteur rembourse une partie du capital ainsi qu’une partie des intérêts dus.

Étant donné que le capital restant dû diminue au fil des remboursements, le montant des intérêts se réduit également parallèlement.

Utilisation : un produit financier « classique »

Le prêt amortissable est la catégorie de prêt la plus répandue et son mécanisme s’applique aux crédits de toutes natures : prêt personnel, crédit immobilier, …

Le prêt personnel in fine

Fonctionnement : un remboursement en deux-temps

Le prêt personnel in fine (qui signifie « à la fin », en latin) est un type de prêt où les mensualités remboursées correspondent uniquement aux intérêts du crédit et aux frais d’assurance.

Le capital sera, quant à lui, remboursé au terme du contrat de prêt, en une seule fois.

A savoir : les prêts in fine sont plus onéreux que les prêts dit “amortissables”, du fait que le capital emprunté est remboursé dans un second temps.

Utilisation : un produit financier moins courant

L’utilisation du prêt amortissable reste marginale. Ce prêt peut toutefois constituer la meilleure option financière pour les personnes :

  • ayant un fort taux d’imposition
    Ce prêt présente en effet certains avantages fiscaux comme la déduction des intérêts payés des revenus fonciers (pour le cas où l’emprunteur loue le bien ou s’il possède déjà des revenus issus d’autres locations).
  • qui souhaitent optimiser le placement de leur capital
    L’argent placé pour le paiement du capital peut être optimisé et donc assez peu fiscalisé de façon à compenser le coût du crédit.

Pour en savoir plus : défiscalisation

  • qui envisagent d’acquérir un bien immobilier avant d’avoir pu vendre celui qui constitue l’apport en capital

Ainsi, ce mécanisme de crédit est généralement plébiscité pour les crédits immobiliers de situations de transition (crédit immobilier in fine). On le retrouve néanmoins pour d’autres types de crédit comme le prêt personnel.

En synthèse

Le prêt amortissable est un produit financier adapté à un large public. Simple, moins coûteux, il est plus sécurisant pour l’emprunteur qui dispose d’une meilleure visibilité quant au remboursement du crédit souscrit.

Le prêt in fine reste réservé aux emprunteurs aux revenus élevés et plus lourdement imposables. Les investisseurs y trouveront leur compte (notamment en cas d’investissements locatifs).

Pour faire le choix le plus adapté à son projet, il est recommandé de se rapprocher de professionnels (banquiers, conseillers en gestion de patrimoine).

A lire aussi :

Continuer à lire