Qui peut bénéficier du prêt jeunes actifs ?

Les banques ont mis en place des produits dédiés tels que le prêt jeunes actifs. Quelles sont les conditions pour y prétendre ? Explications.

Qui peut bénéficier du prêt jeunes actifs ?
Qu'est-ce que le crédit jeune actif ?

Obtenir un crédit n’est pas une mince affaire. Quel que soit l’âge des emprunteurs, les banques veulent s’assurer de récupérer leurs fonds à l’échéance du contrat. Alors quand on démarre dans la vie active, on a plein de projets mais pas forcément eu le temps de thésauriser. La solution ? Le prêt jeunes actifs, une solution de prêt à la consommation qui permet aux jeunes fraîchement entrés dans le monde du travail de financer leurs premiers projets.

Qu’est-ce qu’un jeune actif ?

Mais qui est considéré comme jeune actif ? Selon la définition de l’Institut National des Statistiques et des Etudes Economiques (INSEE), c’est celui qui a une activité professionnelle ou en recherche active d’emploi. Son âge ? Entre 25 et 39 ans. Une fourchette assez large qui permet aux établissements bancaires de fixer leur propre limite contractuelle. Le prêt jeunes actifs ne sera donc pas toujours proposés aux mêmes conditions suivant les banques.

Quel est l’intérêt pour la banque de proposer un prêt jeunes actifs ?

En comprenant ses motivations, vous serez plus à même de négocier ! La banque propose des conditions avantageuses car elle sait qu’un jeune actif est plein de promesses. En accédant à son premier emploi, il commence à consommer différemment et bien souvent il cherche à acquérir un bien immobilier, la banque se positionne donc en tant qu’interlocuteur privilégié. Des crédits à la consommation peuvent également être contractés et bien souvent on se tourne vers sa banque, les établissements bancaires cherchent donc par tous les moyens à capter cette clientèle qui entre sur le marché du crédit. Quelques années plus tard, ces anciens jeunes actifs auront des liquidités à placer et seront des clients potentiels pour tous types de livrets, assurances vie, placement en bourse, etc.

Les différents types de prêts jeunes actifs proposés par les banques

On distingue deux grandes offres dédiées aux jeunes actifs : les crédits à la consommation qui servent souvent à financer l’installation des jeunes actifs, et le crédit immobilier qui leur permettra d’acquérir leur premier logement.

Le prêt jeunes actifs des banques pour acquérir un bien immobilier

Certains établissements de crédit proposent un prêt immobilier jeunes actifs, le capital emprunté pouvant aller jusqu’à 100 % du prix du bien. Attention, cela ne comprend pas les frais de notaire et les garanties. Ils bénéficient parfois de frais de dossiers réduits et de l’assurance emprunteur à des conditions spécifiques. Un moyen d’accéder à la propriété avec ou sans apport, souvent réservé aux primo accédants et sous conditions d’âgé.

Une alternative intéressante au crédit jeunes actifs pour un prêt immobilier

Le crédit mutuel propose, lui, les prêts « Modulimmo » accessible à toute personne majeure et pouvant être associés à des prêts aidés. Ils donnent la possibilité d’adapter les mensualités en fonction du budget, à la hausse ou à la baisse. Dans le cas d’une réduction des mensualités, la durée du crédit ne pourra être prolongée plus de trois ans.

Les crédits à la consommation dédiés aux jeunes actifs

Ces prêts spécifiques prennent souvent la forme d’une avance de salaire afin de permettre aux jeunes qui entrent dans la vie active de financer leurs premiers projets avant d’avoir pris leur nouveau poste. Très souvent, les frais de dossier sont offerts et certaines banques proposent un prêt à taux 0 ! Le montant du capital qu’il est possible d’emprunter est plafonné en nombre de mois de salaire (généralement de 2 à 4 mois suivant les banques) et le délai de remboursement est réduit (autour de 36 mois).

D’autres crédits à la consommation peuvent être proposés pour les jeunes actifs avec un taux réduit, consultez les offres en ligne en utilisant un comparateur afin de trouver les meilleurs prêts du moment.

Les prêts conventionnés, d’autres solutions de financement pour les jeunes actifs

Le PEL

Détenir un Plan Epargne Logement (PEL) revêt un double intérêt. D’une part, il permet de placer jusqu’à 61 200 euros sur 10 ans maximum avec un versement annuel minimum de 540 euros. D’autre part, la possibilité, au bout de quatre ans, de souscrire un prêt immobilier à taux avantageux. Sans compter la prime d’état d’un montant maximum de 1 525 euros. Une solution réservée à ceux qui ont anticipé l’achat immobilier depuis plusieurs années car un PEL peu fourni ne vous donnera qu’un droit à prêt très faible ! En-dessous de 4 ans d’existence, ce n’est pas une bonne formule pour emprunter.

Le PTZ

Le prêt à taux zéro a beaucoup changé ces dernières années et sera amené à changer de nouveau à l’avenir. En 2018, il est accessible sous conditions de ressource, pour les personnes qui n’ont pas été propriétaire d’un logement dans les deux années précédant l’achat d’un bien avec le PTZ. Le montant du capital que l’on peut emprunter à 0 % est variable suivant la zone géographique où se situe le bien acheté et la composition du foyer. Notez que ce sont les ressources de l’année n-2 qui sont prises en compte pour définir si l’on est éligible.

A lire aussi :